Nous restons à votre écoute du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00
Mon espace personnel
Service voyageur
Nous restons à votre écoute du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00

A l'assaut des montagnes de Bosnie-Herzégovine

La Bosnie-Herzégovine est en plein cœur des Alpes dinariques, un massif de roches calcaires similaire à des massifs montagneux d'Italie et du sud de la France. Même si les sommets sont plutôt modérés, le pays n'en reste pas moins montagneux et un voyage en Bosnie-Herzégovine, propice à l'exploration en randonnée.

Rappel sur la géographie

Les Alpes dinariques couvrent une large bande traversant le pays d'est en ouest, épargnant le quart nord et une petite fraction sud. La conclusion est donc assez rapide : le pays est très montagneux même si le sommet du pays, le mont Maglić, ne culmine qu'à 2386 m. Nombreux sont les sommets de plus de 1800 m. Deux conséquences : les déplacements en véhicule sont ralentis, en fonction des virages et des cols routiers, mais ce sont autant de terrains de jeux qui se révèlent pour les amateurs de montagne, non seulement pour la randonnée mais aussi pour le rafting et la spéléologie.

Rakitnica

Un terrain de jeux inexploré pour les amoureux de la nature

Authentique, inexploré, inviolé sont des qualificatifs que l'on pourrait donner lorsqu'on arrive près des montagnes comme celles du parc national de Sutjeska, antre du sommet du pays, où la frontière avec le Monténégro est facilement franchissable en toute quiétude. Il faut le dire, les Bosniens ne sont des grands amateurs de plein air. Mais des refuges rustiques sont tout de même installée pour accueillir les trekkeurs. Le massif de Bjelasnica est tout aussi bien pourvu en refuges, en sentiers et en sites spectaculaires, comme le canyon de Rakitnica profond de 800 m, le vieux village rustique Selo Umoljani ou mieux encore, le village le plus isolé de Bosnie-Herzégovine, Lukomir culminant à 1400 m. Bien entendu le sommet emblématique de Jahorina est aussi accessible. Le gros avantage de Bjelasnica est de pouvoir aussi s'ouvrir aux amateurs de sports d'hiver.

A Travnik, c'est le mont Vlašić qui avec ses 1933 m d'altitude veille sur la ville et donne un bon terrain de jeux aux locaux. Les villes ne sont jamais loin des montagnes, voire même sont parfois enclavées dans des vallées étroites : Sarajevo en est un bon exemple. La balade dominicale se déroule essentiellement sur le site à Nahorevo, où l'on peut voir les chutes de Skakavac. Enfin, que dire de la rivière la Neretva ? Elle est parfaite pour faire du rafting, comme bon nombre d'autres rivières du pays.

Emmanuel Maisonneuve
108 contributions
Mis à jour le 5 avril 2016