Covid-19 - Où voyager ?Découvrir
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Kalinga

Kalinga (Philippines)

Infos pratiques sur Kalinga

  • Rencontres locales
  • Point de vue
  • Etape de randonnée / Trek
  • Campagne
  • Montagne
  • Rivière / Fleuve
  • Culture (rizière, café, thé…)
  • Chute d'eau
  • Grottes
  • Artisanat
  • Hors des sentiers battus
4 / 5 - Un avis
Comment y aller ?
A 50 km de Bontoc en voiture
Quand partir ?
Évitez la saison des pluies entre juin et novembre, car les éboulements de terrain sont fréquents.
Durée minimum
2 à 3 jours

Avis des voyageurs sur Kalinga

Nicolas Hillaire Grand Voyageur
22 avis rédigés

Région montagneuse et tribale au Nord de l’île de Luçon, le Kalinga est une région incontournable pour les voyageurs en quête d’aventures.

Mon conseil :
Pour ceux qui n’ont pas le vertige, faites le voyage sur le toit d’une jeepney – ces fameuses jeeps de l’armée américaine reconverties en taxi collectifs -  de Bontoc à Tinglayan.
Mon avis

Nombreux sont les touristes qui vont s’émerveiller - à juste titre - devant les rizières en terrasse de Banaue, mais peu sont les voyageurs qui s’aventurent dans le Kalinga voisin. Je conseille vivement de faire un détour de quelques jours dans cette région, à la rencontre des tribus locales.

A Bontoc, le musée est une bonne occasion de découvrir l’histoire et la légende des coupeurs de têtes. Au départ de Tinglayan, de magnifiques randonnées sont possibles ; c’est d’ailleurs la seule solution pour visiter les villages voisins, que l’unique route ne dessert pas. Des paysages à couper le souffle, des sources naturelles d’eau chaudes, des cascades, des rizières en terrasses, des rencontres étonnantes, les tatouages traditionnels recouvrant entièrement le corps des femmes, vous n’avez pas fini d’être surpris !

Malgré tout, je vous conseille d’être méfiants à l’égard des treks qui vous seront proposés à votre arrivée. Non qu’ils ne vaillent pas le coup d’être faits, mais certains villages traversés m’ont laissé une impression dérangeante de voyeurisme dans une atmosphère "muséifiée" où la moindre photographie nécessite de payer.

Il s’agit également d’être vigilant quant à vos bagages et à ce que l’on peut y mettre à votre insu, car la région est malheureusement une des principales zones de production de marijuana aux Philippines. Mais ce n’est à mon avis pas une raison de s’inquiéter à outrance et de manquer ces mystérieuses montagnes.

Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage