Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

La vallée pittoresque de Valbona et ses alentours

Le parc national de la vallée de Valbona est situé à la frontière avec le Monténégro, tout au nord de l'Albanie. Parc préservé avec une belle diversité de faune et de flore, le temps que vous passerez là-haut sera très agréable. Les habitants sauront vous faire apprécier leur hospitalité, leur cuisine et leur générosité. Un vrai coup de coeur lors de mon voyage en Albanie !

Comment se rendre dans la vallée de Valbona ?

Pour atteindre la vallée de Valbona, il faut être motivé et avoir du temps ! Les moyens de transport seront variés : le bus, la fourgonnette, le ferry, le stop et la marche, à moins que vous n'ayez votre propre véhicule, ce qui est encore le plus simple.

De Tirana,  j'ai rejoint la ville de Shkodra en bus où j'ai profité des abords du lac et mangé du bon poisson au barbecue même j'ai peu apprécié la ville qui m'a paru "vétuste" et sans charme. Le lendemain, j'ai embarqué dans une fourgonnette pour atteindre l'embarcadère du lac Koman, via une route très sinueuse et montagnarde. Les paysages étaient vierges d'habitation et on a admiré ce côté sauvage tout du long de la route. Une fois arrivés, nous avons pris les billets pour le ferry et nous nous sommes baignés dans l'eau turquoise de ce lac artificiel en attendant le départ du bateau. Face aux falaises abruptes et aux montagnes boisées qui vont défiler devant nous durant les 2 heures de la traversée, nous avons été subjugués par la beauté des lieux. Des petites fermes isolées apparaissent de temps en temps, un parcours sur l'eau hors du temps. Nous descendons à Bajram Curri, le stop est de mise et nous atteignons facilement le (très) calme village de Valbona aux paysages incroyables.

Valbona

Si vous avez la chance d'être arrivés jusqu'à Valbona, le mieux est de loger chez l'habitant. Cette région est peu urbanisée et vous verrez de nombreuses familles qui vous proposeront, en toute simplicité, le gîte et le couvert. C'est une région assez pauvre où les gens vivent de la culture de la terre, seulement pour leurs propres besoins. Vous serez conquis par vos hôtes chaleureux et si attentionnés. Il n'y a pas de commerces, ni de bars à Valbona. Vous pourrez vous restaurer à l'office de tourisme où les employés sont adorables et de bon conseil mais n'arrivez pas trop tard car les habitants vivent avec le soleil. A la tombée de la nuit, les rues sont désertes, entourées des hautes montagnes devenues noires, et l'impression d'être au bout du monde est poignante. Je m'étais baladée dans la nuit noire et avais fait un bout de chemin avec une ribambelle de chevaux sauvages : un moment magique. 

Se promener et rencontrer

Il y a de nombreuses randonnées dans la vallée de Valbona, comme celle qui part du parc national de Valbona et qui rejoint le parc national de Theth. C'est un parcours éprouvant, sportif sous une chaleur écrasante mais les paysages qui nous ont suivi tout du long de l'escapade furent fantastiques. Les maisons typiques, les "kulla" en bois et en pierre, ont ce côté pittoresque qui vous font vous sentir vraiment ailleurs. Il faut obligatoirement un guide local, souvent accompagné d'un âne pour vous aider à porter vos sacs, car le sentier n'est pas très bien balisé. Ce parcours entre les deux parcs est certes escarpé par moments mais vaut le détour et reste le plus beau souvenir de mon voyage en Albanie. Y rester une semaine permettrait de profiter pleinement des alentours de Valbona et de se mêler avec la population locale.

Au cœur de la vallée de Valbona

Claire Guerin
124 contributions
Mis à jour le 23 mars 2016