Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Gansu : la province où se termine la Grande Muraille

A Gansu, vous pourrez profiter de la beauté de la nature et de l’architecture. Vous y découvrirez également un condensé de plusieurs minorités ethniques, symbole de la grande richesse culturelle à laquelle vous serez confrontés lors de votre voyage en Chine.

Une longue histoire

Cette étroite province de Chine nichée entre le plateau de Mongolie au nord et le Tibet au sud vous plaira à coup sûr. Elle offre dans son extrémité ouest l’un des passages incontournables de la Route de la Soie. C’est aussi ici que prend fin la Grande Muraille.

Lanzhou, capitale et excellent point de départ

Il faut voir en tout premier Lanzhou, capitale de la province. Certes, la ville est industrielle et polluée mais vous n’y resterez pas beaucoup. Elle est un bon départ pour les séjours au Tibet, au Sichuan ou au Xinjiang. On peut aussi y admirer quelques jolis sites comme le fleuve jaune qui borde la partie est et les montagnes tout autour.

Mais n’oublions pas Tianshui et Dunhuang, les autres principales villes de la province. On y trouve des grottes bouddhistes en nombre important. J’ai adoré m’y attarder, ne serait-ce que pour leur aspect extérieur. Percées dans une colline circulaire, elles contiennent de nombreuses statues d’argile et des peintures murales.

Enfin, je vous interdis de visiter cette province sans goûter aux spécialités culinaires locales. Les nouilles au boeuf sont absolument délicieuses. Elles restent si populaires qu’on les surnomme le Mc Donalds de Lanzhou !

Colline de la Pagode blande à Lanzhou @flickr cc Richard Weil

Des visites à couper le souffle

Lanzhou est la ville que je connais le mieux dans cette région du Gansu. Selon moi, temples et parcs méritent le coup d’oeil. Ce sont de très jolis lieux, très représentatifs de l’époque où l’on passait des années à bâtir le patrimoine de demain.

Mon coup de coeur absolu : le très poétique Temple du nuage blanc, qui surplombe le Fleuve jaune. Il faut dire que cette ancienne scène d’opéra de la dynastie Qing a été restaurée de façon raffinée. Les amateurs de méditation seront servis et pourront y rester des heures.

Je vous conseille de consacrer quelques jours à la ville. Pour découvrir une jolie vue plongeante côté nord, il faut aller à la colline de la pagode blanche. C’est un petit bijou et un endroit parfait pour admirer Lanzhou. Le pont qui l’enjambe est même devenu le symbole de la ville. Les différents édifices autour témoignent de la diversité culturelle de la région et le panorama y est imprenable. Cette pagode de 7 étages et haute de 17 mètres se démarque des autres par sa blancheur et son aspect pittoresque.

Les amoureux des espaces verts iront quant à eux au parc Lanshan. Il est bien situé pour continuer à admirer la ville et les anciens temples depuis les hauteurs.

Emilie Joulia
24 contributions
Mis à jour le 7 mars 2016