Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Arrecife

Infos pratiques sur Arrecife

  • Plage / Station Balnéaire
  • Sport Nautique
  • Musées
  • Château et forteresse
3 / 5 - 3 avis
Comment y aller ?
A 15 min de Puerto del Carmen en voiture
Quand partir ?
Toute l'année
Durée minimum
Un jour

Avis des voyageurs sur Arrecife

Simon Hoffmann Grand Voyageur
239 avis rédigés

Arrecife est la capitale de l’île de Lanzarote. La ville, peuplée d’environ 60 000 habitants, est aussi le principal port de l’île.

Mon conseil :
Promenez-vous le long du littoral de la ville, la balade est agréable et vous pourrez voir les nombreux bateaux de pêcheurs qui attendent leur départ en mer.
Mon avis

La ville d’Arrecife possède un centre historique assez joli et quelques monuments qui valent le coup d‘œil. La capitale de l’île possède un musée international d’art contemporain créé par César Manrique dans le château de San José. Autant vous le dire tout de suite, la visite ne bouleversera pas votre vie. Les œuvres, assez peu nombreuses, sont assez particulières, je pense qu’il faut être passionné d’art contemporain pour apprécier pleinement le musée par contre, le restaurant est très joli et très bon !

Vous pouvez également vous promener jusqu’au petit château San Gabriel que l’on rejoint en traversant un petit pont, la balade qui y mène est agréable. Cela dit, les véritables richesses de l’île sont pour moi dans les terres. Bon séjour à Arrecife !

Nina Montagné Grand Voyageur
404 avis rédigés

Capitale de l'île de Lanzarote aux Canaries.

Mon conseil :
Ne pas manquer l'incroyable port de pêche d'Arrecife, le plus grand de toutes les Canaries !
Mon avis

Je ne garde pas un mauvais souvenir d'Arrecife. La capitale de l'île de Lanzarote est une ville agréable, qui possède dans son centre une jolie plage étonnamment propre où il est possible de se baigner. Attention l'été, le lieu est spécialement bondé et il vaut mieux sortir de la ville pour explorer les criques alentours plus tranquilles.

Je me souviens de fêtes jusqu'au bout de la nuit dans la fameuse rue piétonne de Castillo y Leon, où vous trouverez la plupart des restaurants, bars et discothèques de la ville. Le week-end, l'animation est bouillonnante du coucher du soleil au petit matin.

La plupart des touristes lors d'un voyage aux Canaries, se rendent dans le célèbre Musée d'Art Contemporain d'Arrecife. J'avais adoré la visite de cet ancien château avec une vue imprenable sur l'Océan et la ville.

Nadine Coquelin Grand Voyageur
12 avis rédigés

Capitale de l'île de Lanzarote, à seulement 5km de l'aéroport, Arrecife,  ville portuaire de 30 000 habitants, dispose de quelques quartiers anciens assez pittoresques mais aussi d'une partie moderne animée et commerciale sans réel charme.

Mon conseil :
Nous avons déjeuné dans le lagon de Charco de San Gines, le port tranquille d'Arrecife où de petits bateaux de pêcheurs colorés sont ancrés. A part cela, rien de transcendant dans cette ville.
Mon avis

Lorsque vous arrivez depuis l'aéroport, vous êtes accueillis par le port commercial avec ses cargots et paquebots énormes ainsi qu'une grande tour d'un hôtel de 17 étages. Cela tranche vraiment avec le reste de l'île qui, malgré le développement du tourisme, limite les constructions à 4 étages maximum. Une première impression plutôt négative.

J'ai plutôt aimé la balade le long de la plage urbaine menant au Castillo San Gabriel, construit au XVIe siècle sur un ilot, dans le but de protéger la ville des pirates. Exceptée la vue, rien de spécial à voir... Le Castillo de San José aménagé en musée d'art contemporain n'offre pas plus que quelques œuvres, qui ne m'ont pas exaltées. Heureusement, l'aménagement intérieur du Castillo pensé par l'artiste et architecte Caesar Manrique, vient un peu relever ma déception.

Même si j'ai adoré mon déjeuner à base de poisson dans le quartier de Charco de San Gines, la visite de la capitale de Lanzarote peut être évitée. Il a tant d'autres choses à voir sur cette île lors d'un séjour aux îles Canaries. En ce qui me concerne, je ne m'y suis pas attardée.