Mon espace personnel

Un passé impérial : influence romaine, byzantine et ottomane

Lors de votre voyage en Macédoine, vous serez confrontez à son passé. Vous découvrirez comment les Empires romain, byzantin et ottoman se sont divisé le territoire ou ont annexé ses terres.

La Macédoine antique, la splendeur romaine

L'histoire macédonienne est clairement liée à l'Empire romain, dont plusieurs vestiges archéologiques sont le témoignage. A proximité de Bitola, on peut admirer Heraclea Lyncestis, l’ancienne cité romaine dans laquelle on trouve un théâtre romain vieux de 1800 ans. Ou encore Ohrid, où étaient même célébrés des combats de gladiateurs. Stobi, le plus grand site archéologique de Macédoine, conserve également des vestiges de l'occupation romaine.

Les territoires de l'ancien Empire romain s'étendaient sur la Macédoine, le Kosovo ainsi qu’une petite partie de la Bulgarie et de la Grèce. A noter que ses frontières n’ont jamais été stables dans le temps.

Durant l’Empire byzantin, 1000 ans passent

Si nous voulons des preuves de l'Empire byzantin en Macédoine, rendons-nous à Heraclea Lyncestis. Ici des basiliques byzantines cohabitent avec des théâtres romains, un bel exemple de coexistence entre voisins.

Mais comment la Macédoine a-t-elle pris part à l'Empire byzantin ? Après la chute de l'Empire romain et sa division, la Macédoine a intégré l'État romain d'Orient, mieux connu sous le nom d'Empire byzantin. C’est alors qu’un grand nombre de Slaves qui venaient d'Allemagne se sont installés dans la péninsule des Balkans, ainsi que quelques Bulgares, ce qui créa des tensions avec la population locale.

Durant l’Empire ottoman, 5 siècles de dispersement

Peut-être que l’une des plus grandes contributions de l'Empire ottoman se voit dans le grand nombre de Macédoniens qui se disent de confession musulmane (presque un tiers de la population actuelle). Il y a également plusieurs mosquées issues de la Grande Antiquité (et notamment la mosquée Mustafa Pacha à Skopje). Enfin, vous pouvez voir l'influence de cette période de l'histoire dans les vieux bazars situés à Ohrid, Bitola et Krouchevo, qui vous rappelleront peut-être des souvenirs du Maroc ou de Tunisie.

Avec l'arrivée de l'Empire ottoman, toutes les ethnies qui vivaient en Macédoine se sont converties à l'Islam, sauf les Slaves qui ont maintenu leur foi chrétienne. Les chrétiens ont durant cette période subi des discriminations : par exemple pour atteindre un poste important, il était obligatoire d'être musulman.

Le manque de stabilité est alors flagrant pour les Macédoniens. Il y eut de nombreuses tensions entre la Serbie, la Bulgarie et la Grèce pour annexer le territoire, en arrivant même à le diviser et à se le repartir. Avec la Première Guerre des Balkans a commencé le déclin de l’Empire dans cette région, qui a fini de disparaître complètement lors de la Deuxième Guerre balkanique.

Le pont Eye à Skopje

Marie Foucaut
210 contributions
Mis à jour le 9 mars 2016