Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Trek : une traversée des Monts Geghama

Culminant à 3597m au mont Ajdahak, le massif des Geghama est le troisième plus haut d'Arménie après l'Araghats et le Zanguezour (Syunik). Sa partie centrale, haut alpage désert couvert de névés, même en été, séduira tous les montagnards, et bien sûr les amateurs de volcans. Cette étendue de nature brute, majestueuse et nue, se prête parfaitement aux treks au cours d'un voyage en Arménie, d'autant que sa traversée d'est en ouest, de Tsaghkashen au bord du Sevan à Geghard dans le Kotayk, ne représente qu'une trentaine de kilomètres et peut se faire avec un seul bivouac. Vous découvrirez d'autres merveilles de la nature, comme le lac Akna et le canyon de l'Azat, et trouverez aussi comme récompense un superbe site historique.

Des rives du Sevan au sommet de l'Ajdahak

Sur l'étroite bande côtière du lac Sevan, qui se situe déjà autour des 1900m d'altitude, le village de Tsaghkashen est le plus enfoncé dans les Monts Geghama et donc le point de départ idéal pour un trek à travers le massif. Vous gravirez les pentes rocailleuses et bosselées de ce versant particulièrement sec, comme l'est tout le plateau du Sevan. Vous êtes alors à une douzaine de kilomètres du Mont Ajdahak, mais je vous conseille de faire le détour par le lac Akna qui est l'un des plus beaux lacs de haute montagne d'Arménie. Ce lac de cratère légèrement évasé possède toujours des couleurs somptueuses, à la fois lumineuses et froides, comme si la proximité d'avec le ciel s'y faisait réellement sentir. En l'atteignant, vous atteindrez les 3000 et aurez déjà accompli vos 1000 m de dénivelé. C'est la ligne de crête que vous suivrez ensuite en marchant au sud pour atteindre l'Ajdahak, passant alors à proximité des autres sommets majeurs de la chaîne. Puis vous atteindrez le très charismatique Mont Adjahak, un volcan conique dont le cratère est empli par un lac. Vous gravirez ses pentes et obtiendrez une vue sublime sur les massifs de l'Araghats, de l'Ararat, sur la plaine d'Erevan et sur le lac Sevan. C'est aussi l'endroit rêvé pour un bivouac...

Descente sur la vallée de l'Azat

Peut-être aurez-vous vu le soleil se lever au-dessus du Sevan... Vous entamerez votre descente sur le versant Kotayk des Monts Geghama. Vous trouverez le lit de la haute Azat, le décor se fait plus méditerranéen que sur l'autre versant. Vous quittez la lande pour le maquis, vous trouverez quelques arbres. En descendant le long de la rivière, vous découvrirez les magnifiques falaises qui se profilent le long du lit de l'Azat, se transformant rapidement en canyon.

Le site de Geghard en hiver

Au milieu des falaises de basalte, ponctuées de formations d'orgues, vous arriverez à pied, comme naguère les ermites, au très spirituel monastère de Geghard. Ce lieu propice à la contemplation est un site majeur de l'art ecclésial arménien, bâti au XIIIe siècle de manière en partie troglodyte. Son église principale est tout à fait remarquable, comme le sont ses bas-reliefs et ses khatchkars. De là, votre route vers Erevan vous mène nécessairement par Garni, étape de choix avec son temple hellénistique, son canyon sur l'Azat, ici particulièrement spectaculaire avec ses immenses orgues basaltiques. Vous vous offrirez peut-être le luxe de terminer à pied ces 7 derniers kilomètres (en descente) ?

Nicolas Landru
264 contributions
Mis à jour le 16 mars 2016
Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage