Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Montagnes et rivières dans le Syunik

Si vous bravez les longues routes qui serpentent parmi les montagnes successives pour accéder au lointain Sud arménien, vous serez récompensé par le spectacle naturel qui s'offrira alors à vous ! Des gorges de la Vorotan, ponctuées des plus belles chutes du pays, aux sommets du Zanguezour en passant par le site aérien du monastère de Tatev, le Syunik vous promet des temps très forts. A pied, en voiture, à cheval, vous serez livré(e) au nec plus ultra du Caucase arménien au cours de votre voyage en Arménie.

Au fil des gorges

Lorsque vous arrivez en Syunik depuis le Vayots Dzor - l'unique route pour accéder à la région depuis Erevan - vous êtes accueilli(e) par l'épatant spectacle des gorges de la Vorotan. Descendue du Karabagh, cette rivière tumultueuse, très montagnarde, forme entre Sissian et le Lac de retenue de Chamb et au-delà, jusqu'à Tatev, de très pittoresques gorges. Des sites d'exception permettent de profiter pleinement de ce paysage, comme le monastère de Vorotnavank qui les domine admirablement. Si vous grimpez à la forteresse de Vorotnaberd, la vue sur ce défilé encastré dans les montagnes sera plus impressionnante encore. Mais le site le plus impressionnant de cette partie du Syunik est sans doute celui des Chutes de Shaki, les plus grandes d'Arménie. Une cascade très large et haute de 18 m s'abat lourdement et bruyamment du haut d'un piton de basalte qui chahute le cours de la rivière.

Les chutes de Shaki

Prendre des ailes à Tatev

Pour expérimenter un autre temps fort d'un séjour tourné vers la nature dans le Syunik, vous emprunterez le télécabine, récemment inauguré, qui passe vertigineusement au-dessus des gorges de la Vorotan pour atteindre le monastère perché de Tatev depuis la ville de Halidzor. Surnommé "les ailes de Tatev", ce moyen de transport particulièrement pittoresque parcourt les gorges sur 2,7 km, avec parfois 500 m de vide en-dessous ! Abstenez-vous si vous êtes sujet au vertige, mais pas si vous aimez le frisson ! Les ailes de Tatev sont le plus long téléphérique en va-et-vient au monde, une prouesse technique qui permet d'autant mieux de profiter du spectacle offert par les gorges et les montagnes. 

A l'assaut des montagnes

En poursuivant votre périple vers le sud, vous atteindrez les zones les plus reculées de l'Arménie. C'est ici l'apanage des montagnes, des forêts, d'une nature reine. Un cadre idéal pour randonner, à pied ou à cheval, dans le Sanctuaire National du Zanguezour, à l'assaut du deuxième sommet du pays, le Mont Kaputjugh (3905 m), au-dessus de Kapan pour gravir le Mont Khustup (3210 m), ou dans la très boisée Réserve Nationale de Shikahogh, qui couvre les magnifiques pentes forestières des gorges de la Tsav, une autre rivière tumultueuse du Syunik.

Nicolas Landru
264 contributions
Mis à jour le 16 mars 2016