Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Krasnoïarsk

Infos pratiques sur Krasnoïarsk

  • Rencontres locales
  • Réserve naturelle / Observation de la Faune / Safari
  • Point de vue
  • Montagne
  • Rivière / Fleuve
  • Lieu ou Monument religieux
  • Site Archéologique
  • Musées
  • Artisanat
  • Lieu ou Monument historique
  • Indispensable
  • Hors des sentiers battus
5 / 5 - Un avis
Comment y aller ?
A plus de 2 jours en train de Moscou
Quand partir ?
De mai à septembre
Durée minimum
2 à 3 jours

Avis des voyageurs sur Krasnoïarsk

Marie Cavalié Grand Voyageur
28 avis rédigés

Situé dans le Sud de la Sibérie, Krasnoïarsk est sur le passage du transsibérien et mérite un arrêt de quelques jours. C’est une ville plutôt riche et jeune où il fait bon vivre. Qui ose encore croire que la Sibérie n'est peuplée que par des ours ?!

Mon conseil :
Éloignez-vous pour une journée dans la réserve des stolby ( zapovednik stolby ), vous y verrez la faune et la flore locales (notamment de tous petits écureuils) et surtout des rochers immenses qui confèrent au lieu toute son unicité dans ce coin de Sibérie.
Mon avis

Si vous souhaitez découvrir la Russie via le transsibérien, permettez-vous quelques escales de deux-trois jours dans certaines villes comme Krasnoïarsk. Il est important de découvrir ce genre de lieu en Russie ne serait-ce que pour nous ouvrir les yeux : non la Sibérie n’est pas une terre hostile où seuls les vestiges des goulags dominent les paysages. Loin de là !

Krasnoïarsk est une ville chargée d’histoire, très agréable et dynamique. Dotée d’une architecture hétéroclite avec son quartier des isbas (maisons en bois traditionnelles), ses rues piétonnes aux façades rappelant Saint Pétersbourg, la visite demande au moins une journée. Peut-être, comme moi, serez-vous surpris par le quartier des isbas qui m’a véritablement évoqué des rues de films de western ?

C’est aussi un lieu riche d’une culture artistique. Un des artistes phares des Ambulants (courant pictural en Russie), Sourikov, est originaire de la ville. Un musée lui est dédié et la visite guidée vaut le détour. Egalement, arrêtez-vous au grand musée d’art contemporain qui n’a rien à envier à nos musées européens.

Puis, sur les berges du Ïenisseï, une grande yourte vous attirera irrésistiblement, et, assis sur des poufs, vous pourrez déguster des mets russes ou asiatiques. Sans doute un avant-goût avant les terres du Baïkal ou de Mongolie.

Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage