Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Les trésors historiques du Vayots Dzor

Abrité dans ses montagnes pelées, méridional, ensoleillé, le Vayots Dzor sera peut-être le coup de cœur de votre voyage en Arménie, comme il l'a été pour beaucoup de visiteurs. Dans son environnement rural et préservé, un séjour à Yeghegis ou à Yeghegnadzor vous permettra de sillonner ses montagnes à la recherche de ses incroyables trésors humains. Car le Vayots Dzor est d'une richesse qu'on ne soupçonnerait pas au premier abord avec ses églises, ses monastères, ses sites archéologiques, ses forteresses... Au plan purement patrimonial mais peut-être surtout au plan paysager : les hommes qui ont bâti ces monastères et ces forteresses ont sans cesse trouvé les sites naturels les plus grandioses pour les y placer. C'est cette harmonie permanente entre nature et réalisations humaines qui fait la grande qualité du Vayots Dzor.

Des monastères perdus

Avec ses montagnes complexes, enchevêtrées, ses vallées profondes et démultipliées, le Vayots Dzor fut un terrain idéal pour le monachisme et l'érémitisme de l'Arménie médiévale chrétienne. Des dizaines de monastères y ont été érigés, devenant souvent des centres intellectuels majeurs. Si la période troublée des XV et XVIIe siècles en a ruiné un certain nombre, Noravank est parvenu jusqu'à nos jours depuis le XIIIe siècle dans un excellent état de conservation. Mausolée de la famille Orbélian qui domina le Vayots Dzor au Moyen-Âge, avec ses églises au plan parfait et aux murs de tuf rouge richement sculptés, il est considéré comme l'un des plus beaux monastères du pays. Gndevank, situé aussi dans un lieu de montagne majestueux, à flanc de pente, est également très bien préservé, avec ses murailles et son église. Dans la même lignée, le monastère de Spitakavor nous a légué une très belle église, fine et élancée, avec sa pierre rosée et ses ornements muraux. D'autres monastères médiévaux de Vayots Dzor ont subi davantage de destructions et sont moins bien préservés, mais ne constituent pas moins des sites pittoresques et passionnants : Tsakhats Kar, Tanadivank... L'église d'Areni, qui date du XIIIe siècle, est un petit bijou architectural.

Un patrimoine civil précieux

Mais alors que beaucoup d'autres provinces d'Arménie regorgent aussi de monastères, le Vayots Dzor concentre aussi de superbes vestiges d'architecture civile. Au premier rang de ceux-ci, vous pourrez visiter en route pour le Sevan le caravansérail de Selim ou d'Orbelian. Ce bel et austère bâtiment de basalte noir, logé sur le col éponyme à 2450 m d'altitude, est le caravansérail le mieux conservé du pays. Erigé en 1332, c'est aussi l'un des plus complets de cette époque.

La forteresse de Smbataberd

Avec une autre fonction, la forteresse de Smbataberd est un autre site majeur du Vayots Dzor, un magnifique nid d'aigle, une sorte de Massada arménien. Cette forteresse du IXe siècle est peut-être la plus impressionnante du pays, et certainement la plus complète. Comme site grandiose de forteresse perchée, vous pourrez aussi admirer le fort d'Ertij, très impressionnant, et la forteresse de Prochaberd. Mais la liste des trésors de la région la moins peuplée du pays ne s'arrête pas là : le pont d'Agarakadzor, du XIIIe siècle, est parfait dans son genre. Il faut aussi citer, clou archéologique du sud arménien, le complexe troglodyte d'Areni-1, un ensemble de grottes où de nombreux artefacts du néolithique ont été trouvés, dont celle qu'on suppose être la plus ancienne chaussure du monde, vieille de 5500 ans, très bon état !

Nicolas Landru
264 contributions
Mis à jour le 16 mars 2016