Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Le port de Vladivostok, extrémité de tout un continent

"Domination de l'Orient" : voilà le nom que porte en russe Vladivostok, voué dès ses débuts à acheminer la Russie vers l'Orient ! Vous y débarquerez peut-être, au terminus du Transsibérien, comme beaucoup de visiteurs ; vous y arriverez sinon en avion, mais le mieux sera d'y entrer par bateau, car Vladivostok est un port par essence ! Bateaux de pêches, brise-glace qui reviennent du Grand Nord, cargaisons de bois débarquées de Sakhaline, navires marchands venus de Chine ou du Japon, ou encore d'Amérique, pêcheurs à la ligne regroupés sur la jetée, touristes asiatiques, occidentaux perdus à la sortie du train... L'ambiance bigarrée du port de Vladivostok est unique, et pourtant tellement russe ! Car c'est l'Extrême-Orient et le Grand Nord qui y viennent à la rencontre de rues qu'on pourrait trouver à Moscou ou Saint-Pétersbourg.

Une effervescence toute jeune

En arrivant sur le port de Vladivostok, peut-être aurez-vous l'impression qu'un souffle juvénile s'est emparé des docks, des quais et des rues adjacentes. Car après avoir été un "rêve" russe à l'époque impériale, débouché nouveau sur le monde sino-japonais, terminus de la conquête de la Sibérie, Vladivostok fut un cul-de-sac. Port militaire fermé, interdit aux étrangers à l'époque soviétique, il subit de plein fouet le démantèlement de l'industrie de l'armement dans les années 1990 et plonge dans la criminalité.

Mais avec le souffle poutinien de la "nouvelle Russie", une reconstruction d'ampleur a été entamée dans les années 2000... Des tours de verre ont poussé partout entre les colosses soviétiques, et le Pont de la Corne d'Or, pont futuriste qui relie les deux rives, pendant russe du Golden Gate Bridge, inauguré en 2012, veut faire croire à un San Francisco russe. Bars et restaurants, clubs branchés et ambiances festives ont remplacé les sinistres bouges à marins, et les touristes chinois, japonais et coréens viennent découvrir cette nouvelle destination si proche, hier si loin. L'animation constante, le mélange des genres, les paquebots soviétiques rouillés jouxtant les infrastructures flambant neuve, vous y palperez l'ambiance d'un authentique boom !

Pont de la Corne d'Or

Port libre de Vladivostok

Depuis le 12 octobre 2015, Vladivostok a renoué avec sa tradition de port libre, qu'il connut jusqu'en 1909. Ce statut, qui facilite le commerce, détaxe les marchandises, facilite le stockage, est amené à décupler bien plus encore le dynamisme enclenché. Cette année, les entrepreneurs de tous bords ont mis un pied dans ce port qui connait des chamboulements exceptionnels. Chantier, mélange d'ancien et de renouveau permanent, c'est une expérience en soi que de se mêler à ce tohu bohu. Dans le port Libre de Vladivostok, vous plongerez dans l'authenticité de la recomposition d'un espace économique qui change aussi la culture à vitesse grand V. A Vladivostok, vous dégusterez Borchtch et Pelmenis comme n'importe où en Russie, mais vous goûterez aussi les meilleurs sushis du pays et vous aurez la chance d'y palper l'amorce du tout nouveau visage de l'Asie du Nord-est.

Nicolas Landru
264 contributions
Mis à jour le 15 février 2016