Mon espace personnel

Au coeur de la lave

Pas besoin d'être géologue pour apprécier une visite au cœur de la lave. Mes connaissances dans le domaine m'ont permis de m'assurer qu'il n'y avait pas d'erreur scientifique, mais le novice appréciera tout autant.


Madère est une île volcanique de point chaud dont la formation est associée à celle de l’Océan Atlantique. Comme l’activité de ce volcan est considérée comme nulle, on a tendance à l’oublier. Or les traces du volcanisme sont partout, lors de votre séjour à Madère, vous ne manquerez pas d’observer la diversité des couleurs de roches traversées. Mais les plus impressionnantes sont, à mon avis, celles que l’on peut visiter à Sao Vicente.

La visite de la grotte


Il y a 890 000 ans, une éruption à Paul da Serra a provoqué une coulée de lave. Si la surface a rapidement refroidi et cristallisé, les coulées de lave plus en profondeur, elles, ont mis plus de temps à cristalliser. Elles ont ainsi continué à couler, laissant échapper des gaz. C’est ainsi que se sont formés des tunnels de lave, formant la grotte que l'on visite. Trois galeries se visitent, sur une distance totale de plus de 700 mètres. On est un peu dans le roman de Jules Verne, au cœur de la lave, dans Voyage au Centre de la Terre. On observe les coulées de l’intérieur, des accumulations, des stalactites… de l’eau s’écoule, le sol est parfois glissant, il vaut mieux prévoir de bonnes chaussures. Les lumières mettent assez bien en valeur le lieu et j'ai vraiment apprécié la balade. Certes, ce n’est pas le plus extraordinaire des sites géologiques, mais c’est une visite agréable à faire et qui ne dure pas trop longtemps (20 à 30 minutes).

Le musée associé

Associé à ces grottes, on trouve un musée : le Centre du Volcanisme. Attention à ne pas rater l’entrée, il faut descendre par les escaliers noirs pour le rejoindre. Le prix d'entrée des grottes comprend la visite des grottes et du Centre du Volcanisme. Il serait dommage de se priver de cette visite, car elle permet de comprendre rapidement l’histoire de l’île, de toucher des échantillons de roches… Le contexte géologique est expliqué, et des vidéos sont présentées, ainsi qu’une simulation de la formation de l’archipel de Madère.
Il vaut sans doute mieux éviter les jours de pluie pendant lesquels les visiteurs doivent être trop nombreux pour profiter du lieu. Ensuite, il ne vous restera plus qu'à repartir à la conquête de l'île lors d'un trek par exemple, et à retrouver les différentes roches présentées dans le musée. Un jeu d'enfant !


Falaises de Sao Vicente

Anne Vergnaud
41 contributions
Mis à jour le 20 septembre 2018