Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Monte Palace, un jardin tropical à Madère

L’île de Madère abrite un conservatoire de la biosphère avec un parc naturel et deux réserves où prend racine l'étonnante forêt laurifère de Madère. Un territoire de poche à l’environnement si particulier dont on peut admirer toutes les merveilles à Funchal, la capitale, et plus précisément au Jardin Tropical Monte Palace, où se concentrent les plantes et fleurs du monde entier.

La flore du monde en version de poche

Voilà un parc bien agréable pour la promenade durant laquelle on peut découvrir plus de 10 000 variétés de plantes. Avec ce nombre-là, ce n’est pas seulement Madère que l’on visite : on réalise un tour du monde botanique en quelque sorte. En effet, les arbres et plantes viennent d’un peu partout : hortensias d’Afrique du Sud, séquoias d’Amérique, bruyères du Nord de l’Europe, etc.

Les fleurs elles, très nombreuses, permettent d’apporter des couleurs à ce parc où veillent des oliviers centenaires. Une visite en pleine nature donc, délicieuse introduction à une randonnée au cœur de la Laurisilva, cette forêt endémique de Madère particulièrement conseillée pour un trekking au fil des levadas.

Le Jardin Tropical Monte Palace de Funchal, Madère

Pour la défense de l'environnement

Situé à Funchal, le Jardin Tropical Monte Palace est détenu par la Berardo Foundation, qui œuvre à maintenir cet endroit toujours aussi soigné et verdoyant. On aime tout particulièrement la vue offerte au sommet de la colline de Monte, où Funchal et sa baie s’offrent à nos yeux ébahis.

Hormis les plantes et le panorama, il y a aussi une vie animale dans ce jardin tropical. Ainsi, le visiteur pourra croiser en chemin canards, cygnes, paons et autres volatiles.

Et en achetant votre billet pour l’entrée du parc, sachez que vous aidez la fondation à se battre pour la protection et la défense de l’environnement. Une visite plaisir mais une action engagée aussi… Que demander de plus ?

Laetitia Santos
32 contributions
Mis à jour le 15 mars 2016