Destinations
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Punta Gallinas, rendez-vous sauvage au bout du monde

À chaque voyage, quel que soit le pays, on cherche à trouver un « bout du monde », ce petit coin de paradis reclus où l’Homme n’a encore rien modifié, laissant au lieu en question quelque chose de sauvage et d’intemporel. Et pas d'exception lors de votre voyage en Colombie. Si un coin mérite bien ce sobriquet de « bout du monde », ce serait à n’en pas douter Punta Gallinas et ses paysages de dunes et de falaises rocheuses.

Un bout du monde qui se mérite

Pour accéder à ce bout du monde, il faut le vouloir et se montrer persévérant ! Au début des années 2000, les Colombiens eux-mêmes ne parvenaient à accéder à ce lieu magique sans difficultés. Et même aujourd’hui, il faut compter plusieurs heures de traversée en bateau de pêcheurs ou plusieurs heures de route en camion pour accéder à Punta Gallinas.

Dans cette région de la Guajira bordée par la mer des Caraïbes, c’est la nature dans son état extrême qui nous prend aux tripes. Et si « la pointe de poules » - sa traduction littérale en français - est le clou du spectacle, un voyage dans le reste de la région émerveillera les voyageurs même les plus aguerris.

On conseille notamment de partir à la rencontre du peuple Wayuu, grands artisans tisseurs de hamacs et de costumes dont l’histoire est faite de nombreuses légendes.

Le phare de Punta Gallinas

Une presqu'île presqu'inhabitée

Côté activités, le voyageur sera tenté par une randonnée jusqu’au Faro de la Vela, qui mène jusqu’à ce phare désolé planté à l’extrême Nord de la Colombie. La navigation d’île en île pour découvrir le coin depuis la mer est également une aventure prisée par les aventuriers qui ont osé pousser le voyage jusque-là.

Il y a aussi des plages parfaitement sauvages qui invitent à la relaxation… et à l’ornithologie. Car ici, c’est le paradis des oiseaux en tous genres et notamment des flamants roses.

Presque totalement inhabitée, Punta Gallinas propose quelques rares toits pour passer la nuit. La plupart du temps, les conditions d’hébergement sont spartiates mais en totale adéquation avec l’environnement, ce qui vaut bien que l’on délaisse son petit confort pour quelques nuits. Votre ventre en revanche sera dorloté de produits de la mer on ne peut plus frais que vous pourrez savourer les pieds dans le sable…

Intense ce bout du monde là…

Laetitia Santos
32 contributions
Mis à jour le 15 mars 2016
Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage