Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Promenade authentique dans les quartiers de Kadiköy

A la façon des Stambouliotes, empruntez le ferry et rejoignez Kadiköy. Vous découvrirez vite qu'il s'agit d'un « centre » enrichi par les nombreuses migrations. Églises orthodoxes ou chrétiennes, mosquées et synagogues s'y côtoient. Mais Kadiköy séduit surtout par ses rues commerçantes et sa population exubérante. Il y flotte un sentiment de liberté, renforcé par une vue quasi omniprésente sur l'étendue de la mer de Marmara.

Profitez d'une ambiance animée

Le district de Kadiköy s'étend très largement sur la rive orientale, cependant ce sont dans les rues attenantes au port que vous pourrez particulièrement vous fondre dans la foule et suivre son rythme énergique. Préférez même le début de soirée pour apprécier la magie du lieu. Sans plan ni boussole, Kadiköy doit se découvrir au hasard. Prenez, par exemple, les rues du marché. Douceurs salées et sucrées font de l'oeil au passant.

Les vendeurs ne manqueront d'ailleurs pas de vous interpeller… en turc bien sûr ! Alors profitez-en et remplissez votre panier de fruits et légumes bien mûrs, de fromages frais, d'olives à la chaire délicieuse, de multiples graines à grignoter ou de pâtisseries du pays. Un morceau de rue est réservé aux poissonniers, un autre aux épiciers, etc. L'un comme l'autre restent à arpenter, ne serait-ce que pour le plaisir. Quelques drogueries vendent du savon noir et toutes sortes de plantes et d'huiles parfumées. Enfin sur l'arrière se trouvent des stands de vêtements. Attention à la contre-façon !

Savons sur les étalages du marché de Kadiköy

Kadiköy nocturne

Dans l'une des rues avoisinantes au marché, vous pourrez vous installer dans un restaurant de poisson et de mezze. Bien que les prix semblent un peu élevés, il ne s'agit nullement d'un repère à touristes. Jugez si l'ambiance vous plaît. Sinon suivez les effluves de narguilé qui conduisent au quartier des bars. Les soirs de match les terrasses sont bondées, particulièrement si Fenerbahçe est l'une des équipes en jeu. Ce sera peut-être l'occasion de trinquer avec des passionnés de ce sport national et de faire de charmantes rencontres locales. Un peu plus loin, on tombe dans un Kadiköy à la population jeune et rock'n'roll. Friperies, tatoueurs et autres bars s'y accumulent. Dans le contexte politique actuel, Kadiköy apparaît comme un petit coin (parmi d'autres) qui résiste !

Flâneries sur le bord de mer

Kadiköy est bordé par la mer de Marmara. Ainsi, profitez du front de mer aménagé pour multiplier les balades. La superficie du district ne permet pas de tout réaliser à pied, cependant arrêtez-vous dans un quartier, le bord de mer n'est jamais loin. A Kadiköy, la magnifique gare d'Haydarpasa datant du début XXe retient particulièrement l'attention dès lors que l'on s'approche des embarcadères. Dans le même secteur, les halles adoptent un charmant style 1900. Prolongez jusqu'aux abords de Moda et admirez le débarcadère, transformé en un coquet restaurant sur l'eau.

Les férus de football apprécieront le mythique stade de Fenerbahçe, situé dans le quartier du même nom. Pour les autres, on trouve pas très loin la Bagdat Caddesi : avenue commerçante souvent comparée aux Champs Elysées. Enfin Caddebostan a longtemps été connu pour ses plages (de même que Suadiye) et compte aujourd'hui quelques magnifiques villas à admirer. Le week-end, les familles stambouliotes sont de sortie et profitent des espaces verts pour pique-niquer, certains emportent même le barbecue... Que d'effervescence !

Moda : quartier d'artistes

Moda constitue l'un des quartiers de Kadiköy. Vous y accédez facilement en longeant le bord de mer au départ des embarcadères, ou en empruntant habilement quelques petites rues marchandes. Vous pouvez aussi sauter dans l'authentique tramway rouge (similaire à celui de Taksim) qui relie Kadiköy à Moda. Dans ce quartier principalement résidentiel, vous serez séduit par les odeurs de figuiers, et les terrasses de café au coin de rues pentues. De nombreux artistes et célébrités turques résident d'ailleurs dans le secteur.

Poussez la porte de la maison de Baris Manço, l'un des plus grands de la chanson turque. Connu pour pratiquer le rock anatolien, l'idole possède un univers extraordinaire conservé entre les murs de son ancienne habitation transformée en musée. Incroyables costumes de scène et objets personnels y sont exposés. Une visite culturelle totalement différente, lors de votre séjour en Turquie. Pour humer l'air du temps, installez vous au jardin de Bomonti, situé face à la mer. Vous admirerez d'autant mieux les joyaux de la rive européenne qui se dessinent au loin tel un mirage. Ne soyez pas étonné d'entendre parler français... En effet, Moda abrite le lycée Saint-Joseph, construit en 1870.

Clemence Zisswiller
33 contributions
Mis à jour le 12 août 2015