Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

A la découverte de Kerlingarfjöll

Passer par Kerlingarfjöll, c'est faire une petite halte dans un lieu que rien ne semble pouvoir troubler, au milieu des montagnes et du désert.

Au milieu de rien, on trouve tout

Pendant votre voyage en Islande, si vous décidez de passer par la mythique F35, il est fort à parier que vous passerez la nuit à Kerlingarfjöll. Ce petit lieu loin de tout est presque le seul endroit “civilisé” que vous croiserez dans la région, dans le sens où il est possible d’y camper, de dormir sous un toit ou même d’y manger (cher) au restaurant…

Après avoir passé quelques longues heures mal assis dans votre véhicule avançant tant bien que mal sur les cahots de la route, c’est un véritable plaisir que de retrouver un petit peu confort en arrivant à Kerlingarfjöll. Avec un décor de rêve, entre falaises, montagnes et panorama, l’arrivée sur le site est un régal visuel qui réjouira tous les membres de la famille (si vous voyagez ainsi, bien sur !).

Pour ceux qui aimeraient profiter encore plus du lieu, sachez qu’il est possible, en longeant la rivière via la rive droite, depuis le camping, d’accéder à des sources d’eau chaude disposant d’un bassin. Si plus aucune maintenance n’est effectuée sur place, il est cependant bel et bien possible de se baigner en toute tranquillité et de savourer la chaleur des eaux jaillissantes, le plus souvent dans le calme et la chaleur.

La géothermie de l’Islande

Si vous voyagez à travers l’Islande pour satisfaire votre soif de découverte et pour en apprendre plus sur les phénomènes géothermiques propres à ce pays, ne ratez sous aucun prétexte d’aller randonner dans les environs de Kerlingarfjöll !

Les fumerolles de Hveraladir

En effet, à environ deux heures de marche, c’est la vallée de Hveradalir qui vous attend, dans un décor d’ocre, de fumée et de chaleur absolument hallucinant. Les fumerolles emplissent l’air d’une étrange atmosphère, les couleurs changent au gré des jours et on a l’impression que le monde autour de nous est train de se créer. C’est le cœur même de la Terre qui bat ici, sous les pieds des audacieux visiteurs.

Sachant que certains passages peuvent être ardus, du fait des conditions météorologiques incertaines, soyez préparés à devoir gravir quelques pentes bien abruptes, à patauger dans de grandes flaques de boue ou encore à passer sur quelques ponts d’aspect peu engageant. Cependant, si cela vous effraie, il est possible de passer par la route qui surplombe Kerlingarfjöll et ainsi éviter quelques passages périlleux. Si l’aventure aura un peu moins de piment, elle n’en sera que plus facile !

Cedric Tinteroff
144 contributions
Mis à jour le 11 août 2015