Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Au coeur de l'Islande : le Landmannalaugar

Cette région, un peu à l'intérieur des terres mais facilement accessible depuis Reykjavik, est un de mes endroits favoris en Islande. Les paysages sont somptueux, lunaires, totalement différents de ce que l'on peut voir ailleurs.

Comment y aller ?

La route vers le Landmannalaugar n'est ouverte qu'en été. Il s'agit d'ailleurs plus d'une piste que d'une route, un véhicule 4x4 est indispensable pour y aller. Pour accéder au camping et au refuge, il faut passer un gué. La rivière a une quarantaine de centimètres de profondeur mais est relativement rapide, si pour les Islandais, habitués des lieux, cela ne pose aucun souci, c'est parfois compliqué pour les touristes étant donné que rien n'indique le passage. Personnellement, j'ai pris le bus 4x4 depuis Reykjavik, je conseille cette option. Si vous venez de la capitale, et que vous faites une excursion dans le Landmannalaugar avant d'y retourner, généralement on peut laisser ses affaires dans son hébergement de la capitale, ce qui permet de voyager avec un minimum.

Le Landmannalaugar est un lieu très particulier. Sur la route, vous passerez par des zones arides, des champs de  roches, avec une végétation très limitée. Les vents sont puissants et soulèvent des bancs de sable volcanique, en particulier aux environs du volcan Hekla. Dès l'arrivée sur les lieux, on perd plusieurs degrés par rapport à Reykjavik ou Vik, en plein été, il fait souvent aux alentours de 5°C en milieu de journée.

Les randonnées autour du refuge 

Juste après le refuge, avant de commencer à randonner, on passe par une vaste étendue de fleurs blanches, typiques de l'Islande. On a l'impression de passer par un champ floconneux. Ensuite, on quitte la verdure pour des étendues arides, rougeoyantes, avec des pierres et des roches volcaniques qui, bien qu'elles fassent un mètre de hauteur, semblent fendues en deux par une épée. Un peu partout, des fumerolles blanches de soufre sortent de la roche avec une odeur peu appétissante d'oeuf pourri.

Faites attention dans ces lieux, les vapeurs de soufre peuvent détériorer les lentilles d'appareils photo. Une rivière coule à proximité du chemin de randonnée, elle est peu profonde et franchissable aisément. Lorsque l'on randonne dans le Landmannalaugar, on a vraiment l'impression d'être dans un autre monde, entouré de montagnes ocres et de roches noires. Des plaques de neige sont encore présentes en été, à quelques mètres à peine du sentier.

Landmannalaugar


L'un des plus célèbres treks du pays part du refuge du Landmannalaugar et mène jusqu'à Thorsmork en 3 jours, ou jusqu'à Skogar en 6 jours. Vous avez plusieurs refuges sur la route, cependant, les places sont très demandées et il faut réserver plusieurs mois à l'avance. Vous avez également la possibilité de dormir dans les campings situés autour du refuge, prévoyez un bon sac de couchage, les nuits sont (très) fraîches ! Mais vous serez récompensés de tous vos efforts par les paysages extraordinaires que vous découvrirez tout au long de cette longue randonnée.

Après une journée de randonnée, ou si vous faites le trek depuis Thorsmork ou Skogar, profitez de la source d'eau chaude naturelle située à une centaine de mètres du refuge de Landmannalaugar. Plonger dans les vapeurs chaudes des eaux limpides, avec vue sur les montagnes et les sommets parsemés de neige, est un vrai délice après une longue marche. Seul inconvénient, le moment de la sortie de l'eau, dans le froid, est plutôt difficile. Et si vous voulez vous rincez, les douches sont assez éloignées, et l'eau chaude payante. Cependant, le moment passé vaut bien ces petits désagréments.

Marielle Awad
138 contributions
Mis à jour le 12 août 2015