Mon espace personnel

Une approche maritime des Bouches de Kotor

Pour mesurer la grandeur de ce décor naturel, rien de mieux qu’une approche maritime sur les eaux calmes des Bouches de Kotor. En kayak, taxi-boat ou lors d’un déjeuner à bord d’un bateau mouche, les possibilités sont multiples pour s’imprégner de la magie de ce lieu.

Le meilleur moyen d’appréhender les merveilles du site

Plusieurs points de départs sont possibles selon la baie dans laquelle vous vous trouvez. Seul ou accompagné d’un guide, votre choix d’embarcation ne dépendra que de vos goûts, lors de votre étape au Monténégro. L’approche maritime d’un paysage est toujours différente d’une découverte par la terre. En effet, elle réserve plus de surprises et admet un côté paisible, au contact de la nature, loin de l’effervescence de la route et des villes.

D’île en île

Au départ de Tivat, la première île sur le circuit est celle de Sveti Marco sur laquelle il est possible de faire une escale. L’île permet une pause agréable pour un pique-nique dans la baie de Tivat.

Poursuivre son approche maritime en longeant la côte de la péninsule Lustica permet de prendre conscience des projets des gros investisseurs avec notamment la construction d’un golf et d’un complexe touristique très haut de gamme. Ces constructions remplacent désormais l’ancienne base militaire de sous-marins de la mer adriatique.

En franchissant le détroit de Kumbor, la baie d’Herceg Novi ouvre sur la mer adriatique, face à laquelle se dresse la vieille ville fortifiée. La côte, qui mène ensuite jusqu’au passage le plus étroit des Bouches, laisse la place à quelques habitations puis au chantier naval, spécialisé dans la rénovation plus que dans la construction de navires.

En empruntant le détroit de Vérige, entre Kamenari et Lepetane, gare aux ferries qui effectuent, quotidiennement, les traversées de 10 minutes. Lorsque le passage le plus étroit est passé, les deux îles de Notre Dame du Rocher et de Saint Georges se dessinent. La plus grande d’entre elles se visite en accostant sur le petit ponton de cette île artificielle érigée en 1452 suite à une apparition de la Vierge à des marins. Suite à la consolidation de ce récif, un musée a été établi à côté de l’église de style byzantin. De cette île, la vue est la meilleure sur l’île mystérieuse de Saint-Georges inaccessible aux visiteurs, dont les cyprès entourent une église et un cimetière.

L'île Saint Georges

Pour finir cette aventure maritime, naviguer en direction de la ville de Kotor, dans la plus enclavée des baies, procure l’émerveillement face à cette incroyable immensité.

Mon conseil pratique

Je vous conseille, si vous avez le temps lors de votre séjour au Monténégro, de découvrir les Bouches de Kotor sous plusieurs aspects. D’une part, les surplomber du haut de la route serpentine depuis le parc du Lovcen, d’autre part en navigant dans les baies. Ces deux visions complètement opposées sont aussi impressionnantes l’une que l’autre. Optez pour un séjour de 3 à 4 nuits pour apprécier les merveilles de cette région des Bouches de Kotor.   

Morgane Mahé
24 contributions
Mis à jour le 13 janvier 2016