Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Sur les traces des vieilles pierres des Bouches de Kotor

Le tour des Bouches de Kotor s’effectue sur la route côtière longeant le bord de l’eau. La cinquantaine de kilomètres reliant Herceg Novi à Tivat est parsemée de cités, de villages de pêcheurs, de petits ports dans un décor montagneux qui révèle un riche passé, sur la trace des vieilles pierres.

Herceg Novi, la cité médiévale

En arrivant de Croatie, la première cité médiévale d’Herceg Novi ouvre sur les Bouches de Kotor. Bordant et dominant une large baie, la vieille ville s’impose nettement dans le paysage maritime avec ses impressionnantes fortifications. Les établissements thermaux construits à Igalo pendant l’ère communiste en ont fait un lieu de villégiature mais contrastent avec la vieille ville. Entre occupation illérienne, ottomane, austro-hongroise, napoléonienne et vénitienne, la ville a été marquée par des constructions et démolitions successives façonnant ainsi une cité aux multiples visages. Constamment renforcée par ses occupants, la vieille ville d’Herceg Novi est une place forte considérable à vocation militaire. De nombreuses tours, places, portes, bastions et églises se visitent encore aujourd’hui pour se rendre compte du rôle de défense de la ville. Désormais, les rues pentues et les nombreux escaliers sont ombragés de bougainvillées, de magnolias et de mimosas rendant la balade très agréable.

Perast, le joyau baroque de toute la Dalmatie

La cité florissante de Perast tient sa réputation de l’empreinte vénitienne qui a laissé de somptueuses traces dans le paysage architecturale de la ville. Sur une très petite surface entre flanc de montagne abrupte et baie, on dénombre une incroyable richesse de joyaux architecturaux et de monuments. La blancheur éclatante des pierres contraste avec le paysage grisonnant des parois rocheuses et du ciel. A l’origine petit village de pêcheurs, que l’on identifie grâce aux jetées et embarcadères aménagés devant les quais, Perast s’est transformée en riche cité comparée à Rome en miniature. En effet, la minuscule cité navale comptait au XVIIIe siècle près de 200 palais, une centaine de petites maisons et 14 églises et chapelles ! Le tour de la ville peut paraître rapide pour n’importe quel touriste mais tout amateur de pierres et d’art s’émerveille devant chacune des constructions sans voir le temps passer.

Perast

Kotor, la cité anarchiste

Construite au moyen-âge, au pied du mont Saint-Jean, dans la baie la plus enclavée des Bouches, la ville de Kotor est entourée d’enceintes et dominée par les murailles verticales jusqu’au fort San Giovanni situé à 280 m de haut. La ville de Kotor présente un mélange d’austérité avec son climat continental et de chaleur avec son décor méditerranéen. Se perdre dans le labyrinthe des ruelles, construites selon aucun plan préétabli, c’est découvrir une hétérogénéité des façades, sans alignement, ni largeur de rue identique, ou encore un nombre d’étages propre à chacune des constructions. Après le tremblement de terre de 1979, certains des monuments ont été reconstruits alors que d’autres résistent plus ou moins bien au temps qui passe comme la tour de l’horloge imitant la tour de Pise. Places, palais, cathédrale catholique, église orthodoxe sont autant de monuments qui rendent la cité de Kotor riche d’histoire.

Tivat, proche de Kotor mais dotée d’un climat plus clément que sa voisine faisait office de villégiature. Cette station balnéaire, aujourd’hui agrandie par des quartiers HLM, préserve cependant encore quelques villas témoins de l’époque renaissance.

Mon conseil pratique

Effectuer le tour des Bouches en voiture ne prend que deux heures mais si on veut déceler les secrets des vielles pierres quelques jours s’imposent. Lors de votre séjour au Monténégro, deux à trois jours est le minimum pour se perdre dans les ruelles de chacune des cités. Pour Kotor, privilégiez le matin avant l’arrivée des cars de touristes et pour profiter d’une belle lumière.

Morgane Mahé
24 contributions
Mis à jour le 4 août 2016