Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Bialowieza, dernière forêt primaire d’Europe

A la frontière avec la Biélorussie, se trouve l’un des plus beaux parcs de Pologne pour les amoureux de la nature. Que peut-on y voir et comment le visiter ?

Une forêt primaire préservée de l’empreinte de l’homme

Avant tout, il faut savoir que le voyage est long depuis Varsovie pour rejoindre le parc national. Avant d’entrer dans la forêt de Bialowieza, les gardes forestiers expliquent aux touristes plusieurs règles à respecter : interdiction de tuer les moustiques (bien prévoir du répulsif, zone infestée !), ne pas écraser les insectes, faire attention où on marche, ne pas arracher de feuilles, de plantes, etc. En gros : ne rien toucher.

Et cela se comprend, car Bialowieza est la dernière forêt primaire d’Europe. Aucun arbre n’est coupé. Quand l’un d’eux meurt ou tombe, il est laissé à l’abandon en état de décomposition. Cela donne lieu à un spectacle étonnant, avec de nombreux troncs à un stade avancé de décomposition qui se laissent absorber lentement par le sol. Mais aussi de vieux survivants, dont un magnifique chêne de plus de 600 ans. On peut s’imaginer à quoi ressemblaient les forêts avant l’arrivée de l’homme.

Le guide est obligatoire à l’intérieur de certaines zones du parc de Bialowieza mais ne vous attendez pas à ce qu’il vous montre beaucoup d’animaux, il vous parlera plutôt des plantes. A réserver donc aux amateurs de botanique sinon vous risquez de trouver la visite un peu longue.

Un parc naturel inscrit à l’UNESCO

Côté faune à présent, on peut y voir assez facilement des lynx, des élans, des castors, des chevaux Konik, des loups et des bisons d’Europe, parmi les plus gros au monde. C’est d’ailleurs pour ces derniers, en voie d’extinction, que la plupart des voyageurs se déplacent. Rassurez-vous, même s’ils sont en liberté (et heureusement !) inutile de marcher des heures pour apercevoir les énormes ruminants. Depuis une barrière en bois, on peut aisément les observer à une distance correcte pour ne pas risquer d’être attaqué… On trouve aussi dans le parc environ 200 espèces d’oiseaux.

Cache-cache avec les bisons

Une légende polonaise raconte que l’urine de bison donne sa saveur singulière à la vodka « zubrowka », la marque au brin d’herbe (du mot zubr : bison). En fait, le brin d’herbe est une plante du parc de Bialowieza mais n’a rien à voir avec les ruminants.

De par sa faune et sa flore exceptionnelles, le parc de Bialowieza est inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Julie Olagnol
173 contributions
Mis à jour le 20 janvier 2016