Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

La municipalité d’Inari : au cœur de la culture Sami

Inari est le centre de la culture Sami. On y vient pour se cultiver à propos d’un peuple mystérieux à travers les expositions du musée Siida, mais aussi pour apprécier le troisième plus grand lac de Finlande, une merveille de la nature. Entre sorties intellectuelles, ludiques et sportives, une visite à Inari a vite fait de nous ravir !

La commune d’Inari

Il n’est pas facile de choisir un point de chute dans un espace aussi vaste que celui de la Laponie. Lorsqu'on choisit son itinéraire, il faut toujours réfléchir aux questions pratiques. Comment se rendre aux endroits désirés, quelle distance les sépare, quelle est la période idéale pour s’y rendre ? En admettant que vous souhaitiez découvrir les principaux points d’intérêts de la Laponie sans avoir à faire mille détours, Inari me semble être un bon compris.

La commune d’Inari est une des plus vastes de la Finlande et même d’Europe. Elle regroupe un lac, une jolie station de ski et surtout une richesse culturelle qui fait du tourisme sa principale économie.

Le lac Inari

Des croisières sont organisées été comme hiver sur le lac Inari, le troisième plus grand lac de Finlande. Elles sont effectuées en bateau ou en scooter des neiges suivant la saison. Lorsque le lac est gelé vous pourrez expérimenter la pêche sur glace et une ou deux nuits à la lumière dansante des aurores boréales. L’été, vous découvrirez la beauté d’une immense étendue sauvage parsemée de centaines de petites îles. Ces croisières, lorsqu’elles sont effectuées avec des guides professionnels qui connaissent bien leur domaine, vous apporteront de précieuses informations sur la vie sauvage et les conditions de survie dans le grand nord.

Le musée Siida

Le musée d’Inari est de renommée internationale. On y présente la culture Sami, son histoire, ses traditions et son artisanat. Mais pas seulement. Le musée Siida, c’est aussi l’histoire chronologique et archéologique de la nature Lapone. A l’exposition de photographies et d’objets anciens authentiques s’ajoutent des explications scientifiques aidant à la compréhension de ce monde complexe. Un focus est fait sur les techniques de survie dans le grand nord suivant les différentes saisons ainsi que sur l’élevage de rennes, caractéristique des peuples nordiques. Ainsi, vous pourrez admirer les tenues traditionnelles à dominante bleue et rouge, l’évolution des techniques agricoles et de la vie quotidienne d’un des derniers peuple autochtone.

Un renne en Laponie

La vue n’est pas le seul sens sollicité au sein du musée. L’expérience auditive vous permet de vous abandonner à une nature reconstituée. On en ressort reposé, presque en transe.

Si vous venez en hiver, vous n’aurez pas l’occasion de visiter le musée à ciel ouvert. Cette partie du musée présente un village Sami, avec une reconstruction des habitations traditionnelles et des méthodes de chasse et de pêche. Mais rassurez-vous, le musée en lui-même vous apportera déjà ample satisfaction. Et puis même « fermé », il reste possible de se promener en extérieur et de s’approcher des constructions.

Station de ski de Saariselka

Si vous décidez de venir visiter la Laponie en hiver, ne manquez pas d’aller faire un tour à la station de ski de Saariselka. A Saariselka, le ski de piste, le ski de fond, les balades en rennes de traineau et tous les autres plaisirs qu’une station lapone peut offrir sont réunis. Il ne faut évidemment pas s’attendre à une grosse station puisque le dénivelé est de 180m. Cependant, il reste agréable de glisser sur la neige d’un des plus beaux endroits de la planète.

Clémentine Camara
32 contributions
Publié le 8 janvier 2015