Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Turku, l’âme historique de la Finlande

Il est difficile de capturer l’âme d’un pays à part si on se concentre sur l’essence même de celui-ci.Turku est, à mon avis, le meilleur endroit pour capter l'âme finlandaise.

Les origines de la Finlande

Turku a été la première capitale de la Finlande, à l’époque où le pays faisait partie du royaume suédois. Même si c’est aujourd’hui la ville d’Helsinki qui endosse ce rôle, Turku reste la 6ème ville du pays. L’incendie de 1827 détruisit une grande partie des bâtiments du centre-ville. Refait par un architecte de l’époque, il lui donna le caractère géométrique qu’on observe encore aujourd’hui et qui ne fait pas l’unanimité. La rigueur du quadrillage s’oppose aux vestiges médiévaux qui font la réputation de la ville.

Conjointement à Tallinn, Turku a obtenu le prix de la capitale européenne de la culture en 2011. Mais quand on y pense, qu’est ce qui constitue vraiment cette culture finlandaise ?

Sauna : la relaxation au cœur même de la culture finlandaise

Comme partout ailleurs en Finlande, le sport fait partie de la vie quotidienne des habitants. Et qui dit sport dit sauna.

Vous serez certainement surpris d’avoir accès aussi facilement à autant de saunas au pays du Père Noël. En Finlande et à Turku, aller au sauna est une des pratiques les plus courantes. On en trouve partout : dans la plupart des maisons, des hôtels, des quartiers résidentiels et des campus universitaires mais aussi dans les piscines, les spas et même les bateaux. Vous trouverez même des saunas à proximité des lacs ou de la mer, sans rien d’autre autour. Autant dire qu’il est plus rare de ne pas trouver un sauna que d’en trouver un.

Sauna, Finlande

Les saunas sont inscrits au plus profond de la culture finlandaise. C’est un lieu de purification autant physique que mentale. Après une longue journée en extérieur, un examen stressant ou juste pour le plaisir de la détente, le sauna lave le corps de toutes ses tensions. Par 70°C environ, il est vrai qu’on entre facilement en méditation, notre métabolisme faisant le reste.

Pour nous autres qui ne venons pas du Nord, le plus amusant reste le sauna en hiver. Si vous n’êtes pas avertis, il est possible que vous soyez choqués de voir des personnes sortir en maillot et bonnet de bain par -5°C alors que vous êtes vous-mêmes aussi emmitouflé que possible. Vous serez encore plus étonné de les voir marcher sur le ponton faisant face au sauna et de les voir sauter allègrement dans un trou percé dans le lac ou la mer à leurs pieds avant de retourner dans le sauna et ainsi de suite. Passé le choc thermique, cette technique vivifiante permet de faire monter la chaleur dans votre corps une fois au sec. Une variante est appliquée lorsqu’il n’y a pas de proximité avec un point d’eau : il faut se rouler dans la neige. Sensations garanties !

Clémentine Camara
32 contributions
Publié le 8 janvier 2015