Mon espace personnel

La Carélie du Nord, lieu d’inspiration pour les artistes

Surplombant le lac Pielinen, les monts du parc national de Koli offrent des panoramas à couper le souffle ; pas étonnant que la région soit si chargée en histoire.Mais commençons par comprendre comment les lieux sont apparus, avant de se lancer dans la visite de cette région de Finlande.

Vestige géologique : la chaîne de montagne des Carélides

Il y a environ deux milliards d’années, la tectonique des plaques forma la chaîne de montagnes des Carélides par la collision de deux plaques continentales. C’est donc une des plus anciennes chaînes de montagnes du monde. Par la force de l’érosion, les montagnes ne sont aujourd’hui plus que des collines, dont le pic Ukko-Koli qui culmine à 327m au-dessus du niveau de la mer et 253m au dessus du lac Pielinen. Quoique largement érodé, le relief a résisté aux dernières périodes de glaciation. Même si les Alpes Scandinaves de l’ouest de la Finlande sont concrètement plus hautes que les collines du parc de Koli, la topographie de l’est du pays est la plus notable de la Finlande puisque le plus ancien.

Même si vous n’êtes pas de grands connaisseurs ni de grands adeptes de géologie, la découverte de ces formations géologiques remarquables ne vous échappera pas. Comme le commun des mortels, vous ne pourrez certainement pas vous expliquer le pourquoi du comment mais il reste agréable et parfois même impressionnant de contempler l’œuvre de la nature. Entre surfaces de rochers non arborés composés de quartzite blanche, falaises abruptes (la plus connue étant celle de Paha-Koli), forêts de bouleaux ou d’épicéas et prairies longeant les rivières, le paysage du parc de la Carélie  est diversifié au possible et revêt une haute importance pour les Finlandais désireux de conserver leur héritage naturel.

Parc National de Koli

Vestige historique : lieu de culte, de justice et… d’agriculture

A l’époque où les hommes devaient chasser pour se nourrir, Koli était un lieu sacré où des offrandes étaient faites aux dieux. C’était aussi un lieu où la justice était rendue. La légende raconte que les criminels étaient jetés du haut de la falaise Paha-Koli et que seuls les innocents ne mourraient pas en contre-bas.

Au delà de la légende, les monts de Koli sont un lieu où l’on peut observer une pratique agricole des plus anciennes : la culture sur brûlis. Cette technique méconnue est encore pratiquée de nos jours et si vous vous rendez dans le parc lors du brûlage vous pourrez expérimenter une drôle d’atmosphère. Contrairement aux idées reçues, l’agriculture sur brûlis n’est pas l’ennemi de l’environnement si elle est bien menée. C’est une agriculture de conservation qui permet la production dans des milieux difficiles tout en protégeant les espèces naturelles des sites concernés.

La Carélie détient une autre spécificité dont la Finlande de l’Est est fière : la race de vache Kyyttö, une race très rare. Lors de vos randonnées sur les sentiers balisés du parc de Koli, vous pourrez vous informer sur toutes ces légendes et techniques par la lecture de panneaux informatifs ou la visite de fermes traditionnelles.

Vestige artistique : une vue panoramique incitant à la réflexion

La vue qu’offre le mont Ukko-Koli est l’une des plus belles du parc et même de la Finlande. A l’époque du mouvement fennomane – un mouvement politique du XIXe siècle qui prônait la légitimité de la langue finnoise sur le suédois et de la culture finlandaise à proprement parler – le Carélianisme a vu le jour. Contemporain du mouvement politique, ce mouvement culturel est une tendance artistique romantique promouvant les paysages de Carélie. Comme Jean Sibelius ou Eero Järnefelt, venez vous imprégner de ce paysage des plus inspirants !

Clémentine Camara
32 contributions
Publié le 8 janvier 2015