Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Covid-19 - Où voyager ?Découvrir
Japon

Comment voyager sur place ?

Le Japon est un pays ultra moderne. Ce ne sont donc pas les moyens de transports qui manqueront lors de votre voyage au Japon. Bien au contraire, vous aurez à faire des choix, selon vos moyens, selon vos envies (un bond en avion ? ou un long trajet à observer le paysage en train ?), etc. Sachez toutefois que le Japon offre un très bon réseau de trains et d'avions pour les longs déplacements tandis qu'au sein des grandes villes, vous aurez à choisir entre le bus, le métro, le vélo ou vos pieds.

Trains

Si vous souhaitez voir du pays, le Japan Rail Pass est un investissement indispensable. Moyennant  28 300 ¥ (221 €) pour 7 jours, 45 100 ¥ (352 €) pour 14, et 57 700 (450 €) pour trois semaines, il vous permettra de vous déplacer de façon illimitée sur tout le réseau ferroviaire nippon. Pour les enfants de 6 à 11 ans, il vous en coûtera moitié moins. Si certains Shinkansen (TGV) ne sont pas utilisables avec ce pass, il vous permet en revanche de prendre tous les bus et bateaux couverts par le réseau Japan Rail (JR).

Pensez bien à acheter le pass depuis la France, il sera trop tard de le faire une fois sur place !

Bus

Si le métro est bien plus pratique à Tokyo ou à Osaka, le bus l'est tout autant dans les autres villes de l'archipel nippon. Les tickets s'achètent directement dans le bus, et le chauffeur annonce le nom des arrêts ce qui évite (le plus souvent) les malentendus.

Métro

Les villes japonaises sont extrêmement bien desservies par un réseau de métro très large, tout aussi propre, et ultramoderne. Si les heures de pointe sont à proscrire, il reste le moyen le plus pratique de se déplacer dans les grandes villes. Un billet coûte en moyenne autour de 250 ¥ (2 €), mais le tarif est proportionnel à la distance parcourue.

Le métro à Tokyo

Voiture

Pas exactement la solution de facilité entre le trafic à gauche et les indications en japonais. Si vous voulez tout de même vous y risquer, il faut au voyageur français, belge, suisse ou canadien obtenir une traduction en japonais de son passeport (disponible à l'ambassade de votre pays au Japon).

Si la voiture peut-être utile dans certaines régions (Shirakawa-gô notamment), votre agence locale sera ravie de vous dégoter un guide véhiculé.

Taxi

Les taxis nippons sont sans doute les plus propres et les plus polis au monde. Les portes s'ouvrent et se ferment automatiquement, et le coin intérieur gauche du pare-brise est allumé si le véhicule est libre.

Attention, en sortant de l'aéroport de Tokyo ou Osaka, mieux vaut prendre un bus ou un train. Les aéroports étant assez loin de ces deux villes, ces trajets vous coûteraient une petite fortune (dans les 200 €) autrement !

Vélo

Très pratique à peu près partout en dehors de Tokyo et Osaka, qui sont juste trop grandes (la capitale nippone a une superficie 20 fois supérieure à celle de Paris à titre indicatif), ils se louent assez facilement pour environ 1 000 ¥ (8 €) la journée.

Avion

A moins d'avoir un portefeuille assez large et peu de temps pour visiter, l'avion reste bien moins rentable qu'un JR Pass, et beaucoup plus polluant ! Petite exception toutefois, si vous comptez aller à Okinawa, cela s'avérera probablement une option plus raisonnable que les 46 heures d'un voyage en ferry qui est par ailleurs plus onéreux qu'un vol (40 000  contre 25 000 ¥ en moyenne, soit 310 contre 195 euros).

Olivier Ruel
8 contributions
Mis à jour le 4 mars 2016

Idées de circuits

  • Hors des sentiers battus
L'art du bien-être
Env. 10 jours à partir de 1 580 €
  • Incontournables
Au fil des incontournables
Env. 13 jours à partir de 3 010 €
  • Incontournables
Au pays du soleil levant en tribu
Env. 12 jours à partir de 1 990 €
Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage