Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Sagres

Infos pratiques sur Sagres

  • Détente
  • Plage / Station Balnéaire
  • Point de vue
  • Sport à Sensations Fortes
  • Port
  • Sport Nautique
  • Château et forteresse
  • Hors des sentiers battus
4 / 5 - 2 avis
Comment y aller ?
A 3 h de Lisbonne en voiture
Quand partir ?
Toute l'année
Durée minimum
2 à 3 jours

Avis des voyageurs sur Sagres

Jade Hochart Grand Voyageur
15 avis rédigés

Sagres se différencie des autres villes de la côte sud par ses paysages naturels. Ce que l’on retient particulièrement ce sont ses grandes falaises escarpées, ses grandes plages et ses petites criques, plus ou moins abritées du vent.

Mon conseil :
Je recommande à tout prix d’attendre le coucher du soleil pour quitter la plage. A la tombée de la nuit, la roche devient ocre, la lumière est magnifique et idéale pour prendre quelques photos souvenirs.
Mon avis

Les vagues et les vents forts de Sagres font de cette ville un lieu incontournable pour les amateurs de surf. C’est donc le moment de s’y essayer. Comme moi, ne décrochez pas, les premières heures sont difficiles. La plage de Castelejo est particulièrement appréciée des surfeurs amateurs. Certaines plages offrent la possibilité de louer des équipements, de surf, mais également de plongée.

N'hésitez pas à inclure le Cap Saint Vincent dans votre circuit au Portugal, il est à quelques kilomètres seulement de Sagres. A l’extrême sud-ouest de l’Europe, l'immensité de l'océan donne cette impression de bout du monde. Par contre, ne vous retournez pas car derrière vous, les voitures et cars de touristes vous rappellent que vous n'êtes pas seul. Les falaises escarpées rendent l’endroit absolument magnifique.

J'ai parcouru toute la côte sud de l'Algarve en voiture, et qualifierais Sagres d'étape incontournable, un véritable bol d’air frais en somme.

Lisa Gaillard Grand Voyageur
120 avis rédigés

Sagres est la destination phare du Portugal, pour un voyage sous le signe du surf.

Mon conseil :
Après une journée à surfer les fameux spots de Sagres, faites-vous plaisir avec un menu digne des surfeurs et la célèbre bière Sagres !
Mon avis

Des falaises, toujours des falaises, aux couleurs dorées, qui tombent dans l’eau bleu-roi ! Voilà ce qui vous attend, dans la région de Sagres, une côte découpée et sauvage. Sagres est un petit village de pêcheurs, aux maisons blanches. Avec le cap Saint-Vincent, c’est un bout de paradis, isolé, à la pointe la plus occidentale de l’Europe. Loin du tourisme de masse, Sagres est un endroit calme : la Mecque des surfeurs. Si le village est agréable, il n’est pas des plus pittoresques ; vous en trouverez un, plus authentique, à seulement 7 min en voiture, à l’intérieur des terres : Vila do bispo, idéal pour les romantiques.

Beliche, Tonel, Cordoama, Zavial, Barranco : ces noms ne vous disent peut-être rien, mais, pour les surfeurs venus du monde entier, ce sont ceux des spots s’échelonnant autour de Sagres. Ici, vous n’avez que l’embarras du choix pour élire votre vague, dans une eau bien fraîche. Quand j’y suis allée, au mois d’avril, les plages, étaient désertes, hormis celle de Tonel, superbe, avec ses rochers rouges. Nous avions posé les vans à Mareta, sur une aire de parking sablonneuse et gratuite, avec vue sur la mer. Tous les jours, nous allions, planche sous le bras, à la découverte des différents spots du coin. J’ai été subjuguée par la beauté du cadre : Cordoama, par exemple, avec ses rochers gris, acérés, et son sable rosé, ou encore, Punta Ruiva, un spot caché entre des falaises noires, situé au bout d’un chemin de terre.

Si vous n’êtes pas branché surf, vous pouvez toujours faire une croisière, pour voir des dauphins, ou alors, partir en randonnée. Il y a quelques belles promenades à faire aux alentours de Sagres, comme celle, que j’ai effectuée, le long de la côte. Elle part de la plage de Zavial, pour arriver à celle de Barranco. Mais vous pouvez aussi visiter la forteresse de Sagres, avec sa chapelle, (une boucle de 2 kilomètres,) ou encore, vous dégourdir les jambes jusqu’au phare du Cap Saint-Vincent, (7 km de Sagres). Vous voilà bien arrivé à la fin du monde !