Covid-19 - Où voyager ?Découvrir
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Monténégro

Les différentes communautés religieuses au Monténégro

Le monastère de Morača

Au cœur de ce qu’était alors l’ex-Yougoslavie cohabitent différentes communautés ethniques et religieuses slaves. En majorité orthodoxe, le Monténégro abrite aussi une importante communauté musulmane. Les tensions entre les différentes communautés sont toujours d’actualité.

Une population multi-ethnique majoritairement orthodoxe

Les pays de l’ancienne Yougoslavie sont peuplés d’ethnies et de courants culturels différents. Avec l’éclatement de la Yougoslavie et la création de républiques indépendantes au cours des années 2000, les mouvements de population s’intensifient. Aujourd’hui au Monténégro, ce sont autant d’ethnies que de courants religieux qui cohabitent ensemble (Albanais, Roms, Serbes, Bosniaques, Croates…).

De nombreuses divisions persistent encore, plus pour des raisons politiques que des raisons religieuses. 74 % des Monténégrins sont des orthodoxes chrétiens appartenant à l’église orthodoxe serbe ou monténégrine (les amateurs d'art et de culture seront ravis avec les nombreux monastères qui sont à visiter). De vives tensions existent entre ces deux communautés religieuses.

19% de la population monténégrine actuelle est quant à elle musulmane. Enfin, environ 4% de la population est catholique, les derniers 3% se répartissant entre les juifs, les protestants et les athées.

L’identité religieuse constitue encore aujourd’hui une ligne de frontière de la société. Vous pourrez le constater lors de votre séjour au Monténégro.

L’église orthodoxe monténégrine

Une très large majorité de la population monténégrine est chrétienne orthodoxe. L’église monténégrine, qui avait pris son indépendance vis-à-vis de l’église serbe, la perd en 1920 lors de la création du Royaume des Serbes (qui deviendra la Yougoslavie). Elle la retrouve en 1993 et sa position se conforte davantage en 2006, lorsque le Monténégro accède à l’indépendance.

L'église Saint Nicolas à Kotor

Si des tensions persistent entre ces deux communautés, elles sont avant tout culturelles et politiques, plus que religieuses : avec l’indépendance en 2006, la langue monténégrine, une variante du serbe, s’impose. Comme dans les autres états de l’ex-Yougoslavie, c’est une façon de créer une identité propre à la toute jeune République. L’officialisation du monténégrin sera contestée par les nombreux Serbes vivant au Monténégro et les deux communautés s’affrontent parfois violemment, sans que l’état n’intervienne pour autant. L’Observatoire des libertés religieuses vous fournira de plus amples informations.

La communauté musulmane

19 % de la population du Monténégro est musulmane mais tous les musulmans dans le pays ne sont pas d'origine ethnique monténégrine : beaucoup sont albanais ou bosniaques. Au Monténégro, on appelle d’ailleurs les musulmans les « Bosniaques ». Ceux-ci se perçoivent comme une ethnie slave à l’identité culturelle musulmane et turque dont l’histoire est particulière à la Bosnie-Herzégovine.

Ce sont des descendants de Slaves islamisés sous l’occupation ottomane (du XIVe siècle au début du XXe siècle). Ils auraient beaucoup œuvré pour l’indépendance du pays en 2006 et c’est d’ailleurs depuis ce moment-là que la construction des mosquées est facilitée.

Stéphanie Charbit
94 contributions
Mis à jour le 11 septembre 2015

Idées de circuits

  • Hors des sentiers battus
Le meilleur du Monténégro loin des foules
Env. 8 jours à partir de 750 €
rejoindre un groupe
  • Hors des sentiers battus
Les plus belles randonnées du Monténégro en groupe
Env. 9 jours à partir de 1 120 €
combiné
  • Hors des sentiers battus
Autotour unique du Monténégro à l'Albanie
Env. 11 jours à partir de 1 080 €
Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage