Covid-19 - Où voyager ?Découvrir
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Irlande

La religion en Irlande : petit cours d'histoire

Christ Church Cathedral, Dublin

L'importance de la religion dans le découpage géographique de l'Irlande et l'Irlande du Nord en fait un sujet sensible et en discussion permanente dans le pays. Aujourd'hui encore Belfast et le reste de l'Irlande du Nord sont toujours le théâtre de conflits entre catholiques favorables à l'indépendance et protestants souhaitant rester dans le Royaume-Uni.

L'indépendance et le catholicisme

La place de la religion dans l’histoire irlandaise est fondamentale. Un des arguments principaux de l’indépendance était la différence religieuse entre l’Irlande majoritairement catholique et l’Angleterre protestante. De la colonisation irlandaise au début du 12ème jusqu’à son indépendance au début du 20ème, les persécutions contre les catholiques en Irlande ont été nombreuses et violentes. La figure d’Oliver Cromwell, réformateur anglais férocement anti-catholique, est toujours haïe en Irlande. En 1649, il débarquait sur l’île pour écraser une révolte indépendantiste et son armée décima entre un tiers et la moitié de la population.

Peinture murale en Irlande du Nord

On le voit ici représenté sur une peinture murale en Irlande du Nord, accompagné d’une citation : « Le catholicisme est plus qu’une religion, c'est une force politique. C'est pourquoi il n'y aura pas de paix en Irlande tant que l'église catholique ne sera pas écrasée ».

En quelques chiffres

En 2011, 84,2% de la population s’identifiait comme catholique, contre environ 4% de protestants. La constitution de 1937 donne une place particulière à l’Eglise catholique, mais reconnaît les autres religions, affirme la liberté de culte et interdit l’interférence de la religion et de l’Etat. Malgré l’importance des églises, la société irlandaise tend à se séculariser. Les écoles religieuses se font rares et de plus en plus de citoyens irlandais s’affirment athées, et malgré un des taux de suivi des offices religieux les plus forts d’Europe, le nombre de chrétiens se rendant régulièrement à la messe diminue constamment.

Les autres religions

La place des autres religions en Irlande est très nettement minoritaire, mais chacune est représentée en nombre assez important à l’échelle du pays qui possède une population de seulement 4 millions et demi de personnes. On estime que 4% environ de cette population fait partie d’un de ces groupes religieux : l’islam, l’hindouisme, le judaïsme, le bouddhisme, le néo-paganisme, sorte de remise à jour du druidisme celtique, et le new age qui mélange différentes religions. On estime enfin que 4% de la population est athée.

Télécharger gratuitement le guide Irlande à imprimer !
Au programme : conseils utiles, quand partir, informations pratiques...
Télécharger mon guide Irlande

En Irlande du Nord, le conflit s'éternise

En 1921, pendant la guerre d’indépendance le Parlement britannique crée l’état d’Irlande du Nord ou Ulster. En 1922, il est rattaché à l’Irlande mais fait immédiatement sécession. Le territoire est toujours en proie à un conflit qui oppose la minorité catholique en faveur du rattachement à l’Irlande, et la majorité protestante, descendante des colons britanniques, désirant rester au sein du Royaume-Uni. Le conflit commence dans les années soixante quand les premiers mouvements de contestation de la communauté catholique demandent la fin des discriminations étatiques. En 1972, la réaction militaire à une manifestation pacifique à Derry fait 13 morts et de nombreux blessés, c’est le « Bloody Sunday ». Les représailles de l’IRA, armée de la République irlandaise, sont violentes et les attentats se multiplient. Un de ses membres, Bobby Sands, est la figure héroïque du mouvement d’émancipation. Mort en 1981 des suites de la grève de la faim qu’il avait commencée en prison pour obtenir le statut de prisonnier politique avec les autres membres de l’IRA détenus, il a, à travers sa lutte et son martyre, inspiré de nombreux indépendantistes à soutenir la cause de l’IRA. Aujourd’hui encore, en Irlande, la paix est fragile, comme en témoigne les manifestations violentes de 2013, lorsque le parlement décida de mettre en berne le drapeau britannique à Belfast.

Claire Perrin
115 contributions
Mis à jour le 10 avril 2015

Idées de circuits

  • Incontournables
Le meilleur de l'Irlande du nord au sud
Env. 15 jours à partir de 1 020 €
  • Incontournables
Le sud pittoresque
Env. 10 jours à partir de 660 €
  • Incontournables
De la bohème Galway au sauvage Connemara
Env. 8 jours à partir de 640 €
Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage