Nous restons à votre écoute du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00
Mon espace personnel
Service voyageur
Nous restons à votre écoute du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00

La faune et la flore au Cameroun

La faune et la flore sont d’une grande richesse et d’une grande variété. C’est même l’un des atouts majeurs du pays qui doivent vous encourager un peu plus à organiser un voyage au Cameroun. Ouvrez grands vos yeux et faites un tour d’horizon de ce qui vous attend sur place.

La faune

C’est une certitude, la faune du Cameroun n’est pas aussi riche que celle qui peut se trouver au Kenya ou en Tanzanie en Afrique de l’Est. Cela ne signifie pas pour autant qu’elle n’est pas intéressante et variée.

Tout d’abord, si vous êtes passionnés d’ornithologie, vous serez comblés. Plus de 900 espèces d’oiseaux vivent sur le territoire camerounais.

Pour se donner le plus de chances possibles d’observer la faune africaine, vous devez vous rendre tout au nord du pays dans le parc Waza. Là, les éléphants, les girafes, les hippopotames, les guépards, les buffles, les antilopes et même les lions évoluent en entière liberté. Faire un safari est toujours un moment fort et exceptionnel dans la vie d’un voyageur. Autre instant riche en émotion, c’est d’ aller à la rencontre des gorilles. Il y en a quelques uns que vous pourrez voir dans le sud-est du pays dans le sanctuaire de Mengeme.

Parmi la faune que vous ne souhaiterez sans doute pas croiser, sachez, que le Cameroun abrite des espèces de serpents parmi les plus venimeuses au monde. Espérons donc que vous ne croiserez pas le chemin d’un cobra, d’une vipère du Gabon ou d’un mamba vert. Souhaitez la même chose concernant les scorpions et les mygales. 

La forêt tropicale au Cameroun

La flore

En raison de la diversité des reliefs, la flore au Cameroun est riche et variée. Une forêt tropicale, de la steppe, de la savane, le paysage change selon les régions.

La forêt est largement menacée. Si elle occupe encore aujourd’hui 45% de la superficie du territoire, sa part s’amenuise tous les ans à cause de la déforestation pratiquée à grande échelle et de manière industrielle. C’est un véritable crève-cœur de voir des arbres parfois hauts de plus de 60 mètres être ainsi abattus. Rajoutez à ceci l’exploitation des bois précieux comme l’acajou et l’ébène et vous comprendrez vite que la situation n’est pas loin d’être catastrophique. Il est urgent que cette exploitation soit très vite bien mieux contrôlée qu’elle ne l’est aujourd’hui.

Dans la savane, au milieu des arbres aux dimensions plus modestes, le baobab règne en roi. Son gabarit, son diamètre ne lui retirent rien de son incroyable élégance.

David Debrincat
896 contributions
Mis à jour le 10 avril 2015

Idées de circuits

  • Incontournables
Art et tradition - sur les routes des Chefferies
Env. 12 jours à partir de 800 €
  • Sport et aventure
Ascension du "Char des dieux": Le Mont Cameroun
Env. 5 jours à partir de 800 €
  • Sport et aventure
La Cameroun ou l'Afrique en miniature
Env. 12 jours à partir de 800 €