Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Covid-19 Evaneos vous informe
Ghana

Géographie, climat, faune et flore du Ghana

Sur le Golfe de Guinée, le Ghana est un pays de l'Afrique tropicale occidentale. Avant tout plat, centré sur sa plaine côtière et sur le bassin du fleuve Volta, il présente un fort contraste entre le Sud et le Nord. Le Sud, océanique et humide, luxuriant, est sur le plan culturel à la fois proche de ses racines africaines et influencé par la colonisation (christianisme). Le Nord, sec voire semi-aride, regarde vers le Sahel et appartient au monde musulman.
Sur le plan du relief, le Ghana est un pays assez plat, même si l'est est plus accidenté avec ses chaînes de collines qui font frontière avec le Togo. Assez peuplé (109,9 habitants / km2 contre 34 pour la moyenne africaine), le Ghana n'abrite que peu d'espaces réellement sauvages, le plus vaste étant le Parc National de Mole, dans le nord du pays. Mais il conserve quelques belles portions de forêt primitive, comme le Parc National de Kakoum dans le centre du pays. Rien de mieux qu'un voyage au Ghana pour se rendre compte de tout cela en personne.

Un pays de plaine et de fleuves

N'allez pas au Ghana pour ses montagnes : le pays n'en a pas ! Vaste plaine côtière drainée par un réseau hydrographique abondant, le Ghana s'envisage plutôt comme un dégradé de pays océanique à mesure que l'on s'enfonce à l'intérieur du continent. Plus de la moitié du pays se trouve en-dessous de 150 m d'altitude ; seul l'est, à la frontière du Togo, connaît un enchaînement de massifs de collines qui montent jusqu'à 900 m.

Sur la côte atlantique(plus de 400 km) alternent lagunes, baies, zones marécageuses et mangroves (principalement dans le sud-ouest). La plaine qui la borde et qui s'étire jusqu'au centre du pays est naturellement couverte par la forêt tropicale, en grande partie transformée aujourd'hui en bocage tropical semi-sauvage, semi-agricole. Dans le nord, la plaine s'élève en bas plateau fait de savanes et de maquis.

L'autre grande caractéristique du pays, c'est le bassin du fleuve Volta : il couvre 60% du territoire et fait sa continuité entre nord et sud. Il a en grande partie été modifié par les travaux d'aménagement du fleuve menés par les années 1960 et qui ont bouleversé l'équilibre écologique de la région.

Canopée de la forêt tropicale de Kakoum

Climat et végétation : le clivage Nord-Sud

Le Ghana connait un climat tropical, binaire en saisonnalité : le pays traverse une saison sèche qui va de novembre à avril et une saison des pluies, de mai à octobre. Les températures sont élevées : environ 25 °C de moyenne toute l'année, la température mensuelle la plus basse étant de 15 °C, la plus haute de 32 °C.

A travers cette même matrice, le Nord et le Sud sont très différents : le premier est sec et connait une partie de l'année un vent du désert suffocant, l'harmattan, tandis que le deuxième est humide ; sur la côte, l'air est moite et les précipitations, en saison des pluies, bien plus abondantes. La végétation ressent cette différence : dans le sud, elle est luxuriante, abondante, et la forêt humide est le milieu naturel, les palmiers abondent. On y cultive bananes, cacao, et café. Au nord, elle est beaucoup plus chétive et rase, une savane faite de baobabs, d’acacias, de buissons et de prairies couvrant la majorité du territoire. L'élevage et la culture du riz y sont prédominants.

Faune et flore au Ghana

Avec ses nombreuses forêts humides, mangroves côtières, savanes forestières, le Ghana connait de très nombreuses espèces végétales endémiques. Même si la jungle à l'état sauvage a été jugulée et fortement réduite dans la deuxième partie du XXe siècle, en raison de la poussée démographique, de l'extension de l'agriculture, de l'urbanisation et du drainage de la Volta, la forêt reste un élément important du pays et la diversité florale y est remarquable. Le visiteur observera au mieux la canopée naturelle du Ghana au parc naturel de Kakum, en marchant parmi cet étage supérieur de la jungle.

Quant à la faune, elle est abondante et très diverse. Le nombre d'espèces d'oiseaux, d'amphibiens et de reptiles vivant en milieu naturel est très important. Autrefois, le Ghana abritait aussi de nombreux grands mammifères africains : éléphants, singes, léopards, antilopes. Mais leur présence a été fortement réduite par la chasse intensive, la contrebande et l'extension des territoires humains. Le Parc de Mole est le meilleur endroit pour observer éléphants, buffles, antilopes et singes en milieu sauvage. 

Nicolas Landru
264 contributions
Mis à jour le 30 mars 2016
Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage