Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Covid-19 - Où voyager ?Découvrir
Pologne

La Pologne : un pays toujours convoité

Les amoureux d'Histoire se régaleront en Pologne, un pays qui a été divisé entre plusieurs empires, a disparu pendant plus de 100 ans, avant d’être placé sous l’égide soviétique. Quelques petits rappels s’imposent pour mieux comprendre la population actuelle.

La disparition de la Pologne

La Pologne présente la particularité d’avoir toujours été convoitée par ses voisins. Le peuple, et en particulier les intellectuels polonais, en ont fait les frais tout au long de l’histoire. Au cours d'un voyage en Pologne, vous en entendrez sûrement parler : les Polonais ont la rancune tenace. 

La Pologne a toujours existé. Elle doit son nom à une tribu qui dominait le territoire durant l’Antiquité : les Polanie, un mot qui aurait voulu dire "plaine". Pourtant, elle a bel et bien disparu pendant plus d’un siècle, entre 1795 et 1918. Trois partitions de la Pologne ont eu lieu en 1772, 1793 et 1795 par l'Empire de Russie, le Royaume de Prusse et l'Empire d'Autriche qui se disputaient le territoire, et l’ont rayé de la carte pendant plus de 100 ans. Au XVIIe et XVIIIe siècle, avec l’expansion de la Russie, le pouvoir polonais avait été affaibli, en partie à cause d'une noblesse polonaise décadente. La Pologne a finalement regagné son indépendance en 1918, au sortir de la 1re guerre mondiale.

Sous la coupe de l’URSS

En 1939, la Pologne a été envahie une nouvelle fois puis occupée par les Allemands et les Russes. Ce furent les tristes années des épurations ethniques : massacre des Juifs par les Allemands, massacre et déportation des Polonais par les nationalistes ukrainiens ou par les soviétiques, massacre des Allemands par l’armée rouge en 1945… Le sang a coulé.

A partir de 1945 et jusque dans les années 1990, la Pologne fait partie des pays satellites de l’Union soviétique. C’est à partir de 1980 que l’état de guerre est déclaré et avec lui l’austérité, la pauvreté, le rationnement. La fédération de syndicats Solidarnosc, cofondée par Lech Walesa, s’est alors révoltée contre le pouvoir communiste. La religion devient la seule forme de résistance possible. De nombreux Polonais ont fui Varsovie durant les années du communisme et ceux qui sont restés dans les années 1980 en gardent pour la plupart un mauvais souvenir. Mais depuis l’entrée dans l’Union Européenne en 2004, le pays connaît un grand essor économique.

De cette histoire passionnante découlent plusieurs comportements que vous pourrez observer dans la société actuelle. La jeunesse des années 80, qui a connu l’état de guerre, a une grande conscience politique et s’élève fermement contre la corruption. Sans surprise, les jeunes générations qui n’ont pas connu de grands drames sont très occidentalisées, modernes et uniformisées. Pour tous, la religion catholique tient une place primordiale qui tend à s’intensifier ces dernières années.

Jean-Paul II fut le premier pape polonais en 1978

Julie Olagnol
173 contributions
Mis à jour le 20 janvier 2016

Idées de circuits

  • Hors des sentiers battus
Nature sauvage de l'Europe, les parcs nationaux 
Env. 7 jours à partir de 1 640 €
  • Hors des sentiers battus
Mémoires de la Seconde Guerre Mondiale
Env. 8 jours à partir de 600 €
Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage