Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

okonjima

Infos pratiques sur okonjima

  • Réserve naturelle / Observation de la Faune / Safari
  • Tourisme Responsable
5 / 5 - 2 avis
Comment y aller ?
A 48 km d'Otjiwarongo en voiture
Quand partir ?
Toute l'année
Durée minimum
Une demi journée

Avis des voyageurs sur okonjima

Emmanuelle Bluman Grand Voyageur
198 avis rédigés

Durant votre séjour en Namibie, n'hésitez pas à découvrir cette superbe réserve privée qui vient au secours des gros chats sauvages qui peuplent le pays, à savoir léopards, guépards et lions.

Mon conseil :
Si vous ne pouvez pas rester la nuit, essayez au moins de découvrir le domaine en journée en compagnie d'un guide, si voir des fauves n'est pas garanti, c'est cependant fort probable. 
Mon avis

L'association Africat foundation est installée au coeur de  la très belle réserve naturelle d'Okonjima, située environ à mi-chemin entre Windhoek et Etosha. Je m'y suis rendue car j'avais envie de voir ces animaux difficiles à observer en totale liberté mais aussi pour en apprendre plus sur le programme scientifique mis en place là pour sensibiliser les gens aux problèmes de la chasse, du braconnage... 

Et je n'ai pas été déçue, j'ai pu assister au repas des félins qui ne peuvent pas revenir à la liberté et qui resteront ici toute leur vie mais j'ai surtout eu des conversations très intéressantes sur la protection et la réintégration des animaux en liberté.

Pour ceux qui peuvent rester dormir à Okonjima,  je pense que l'expérience est un must au vu du charme des lieux.

Marlène Marceau Grand Voyageur
62 avis rédigés

Okonjima signifiant « le lieu des babouins » est à la fois un lodge et le siège de la Fondation AFRICAT qui est une organisation pour conserver et protéger les guépards menacés, les léopards, et d’autres carnivores sauvages de la Namibie.

Mon conseil :
A trois heures de route au nord de Windhoek, Okonjima reste une étape intéressante pour découvrir tout un programme de protection et en apprendre plus sur les félins.
Mon avis

A Okonjima, on peut aller à la "traque aux léopards" avec un guide ranger dans un 4X4 ouvert, afin d'aller à la rencontre de ces gros félins et de d'autres espèces sauvages : kudus femelles, zèbres, dik-diks et de nombreux oiseaux. Si vous êtres chanceux, des "bip-bip" peuvent retentir de la trace radio et vous invitez alors à descendre du véhicule et de marcher pour aller à la rencontre des guépards. 

Mais Okonjima, c'est également le lieu où se trouve le centre AFRICAT : une organisation qui a pour rôle de réhabiliter et de relâcher les guépards.  Il est vrai que la Namibie est le pays qui abrite la plus grande population de guépards en liberté au monde. En effet,  la majorité des guépards et des léopards de la Namibie peuvent être trouvés sur environ 7000 fermes. Le centre AFRICAT a dû prendre un grand nombre de félins captifs et de carnivores que les autres établissements ne voulaient plus. Parmi les carnivores secourus, et réhabilités, on trouve le guépard, le léopard, le lion, le caracal, le chien sauvage et la hyène. 1000 carnivores depuis 1993 ont été sauvés. Et 86% ont été libérés dans la nature !

Pour les amoureux de la nature et de ces félins, Okonjima est alors une étape incontournable à prévoir avant d'arriver au Parc National d'Etosha

Circuits et séjours okonjima