Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Covid-19 - Où voyager ?Découvrir
Pologne

L'accueil des personnes en situation de handicap en Pologne

Après la chute du régime communiste, qui ne prenait quasiment pas en compte la question du handicap, la Pologne a dû repartir de zéro ou presque pour permettre à tous d’apprécier ses trésors architecturaux et naturels. Entreprise d’autant plus difficile dans les grandes villes dont les constructions médiévales et historiques en général sont protégées…

A Cracovie, on redouble d'efforts

Même si la ville de Cracovie, la plus touristique du pays, est aussi la plus authentique en termes d’architecture et doit donc tâcher de respecter la valeur historique de ses bâtiments et infrastructures, de grands efforts sont faits pour permettre à chacun de visiter la capitale culturelle de la Pologne. Les principaux points d’accès à la ville (aéroport et gare) sont aménagés pour les personnes à mobilité réduite, toute comme la plus grande partie des transports en commun, dont la flotte a été renouvelée pour répondre aux normes européennes. La ville a également mis en place un service de taxis adaptés et avec un tarif réduit.

Centre-ville de Cracovie

Bon point aussi, le centre-ville est piéton, ce qui peut cependant poser problème pour les touristes atteints d’un handicap qui leur interdit de parcourir de longues distances. En ce qui concerne le stationnement, si vous possédez un badge européen vous pouvez stationner dans les emplacements indiqués.

Les principaux musées sont également adaptés, tout comme la mine de sel de Wieliczka, mais la visite avec une guide francophone et l’utilisation de l’ascenseur pourraient vous être facturés bien plus cher que la normale... De même certains quartiers historiques sont moins accessibles, comme le quartier juif de Kazimierz ou le Nowa Huta du fait de leurs routes pavées et des trottoirs hauts. On peut cependant compter sur la serviabilité des Polonais, toujours prêts à vous aider quand vous rencontrez ce type de problèmes.

A Varsovie, une situation plus compliquée

Comme à Cracovie, les transports en commun sont adaptés aux fauteuils roulants, tout comme les stations de métro, et des taxis sont aussi mis à disposition. Les gares en revanche, hormis la gare centrale, ne le sont pas toujours, tout comme une partie des bâtiments. Mais des travaux sont régulièrement mis en œuvre pour corriger ces problèmes. Sur le site de la ville de Varsovie, vous pourrez trouver des information sur l’accessibilité de la ville lieu par lieu.

Les lieux de mémoire de la Shoah inaccessibles

Enfin si vous comptez visiter les lieux de mémoire de la Shoah tels Auschwitz, sachez que les camps ne sont quasiment pas aménagés pour les visiteurs atteints d’un handicap physique, dans le but de préserver l’état originel des lieux dans le cadre du devoir de mémoire. L’entrée du camp est gratuite si vous ne faites pas appel à un guide et des audioguides spécialement adaptés aux malvoyants sont disponibles. Les visites sont donc malheureusement déconseillées aux personnes atteintes d'un handicap moteur.

Claire Perrin
115 contributions
Mis à jour le 13 janvier 2016

Idées de circuits

  • Hors des sentiers battus
Nature sauvage de l'Europe, les parcs nationaux 
Env. 7 jours à partir de 1 640 €
  • Hors des sentiers battus
Mémoires de la Seconde Guerre Mondiale
Env. 8 jours à partir de 600 €
Expérience ajoutée !
Vous pouvez ajouter d'autres expériences à votre projet avant de le transmettre à une agence locale
Voir mon projet de voyage