Covid-19 - Où voyager ?Découvrir
Destinations
Top destinations au Moyen-Orient
Autres destinations au Moyen-Orient
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

5 talentueux photographes qui vous feront tomber amoureux de l’Islande

Par Evaneos, le

Terre de feu et de glace, l’Islande fascine par ses paysages où se côtoient champs de lave, geysers, fumerolles et lacs. Des clichés de maisons solitaires de Gunnar Freyr aux portraits de famille de Camille & Christian, il y a bien quelques points communs entre ces artistes… leur amour de l’Islande et leur talent pour immortaliser l’île en image.
Photographe en trains de photographier un morceau de glacePhotographe en trains de photographier un morceau de glacePhotographe en trains de photographier un morceau de glacePhotographe en trains de photographier un morceau de glace

Ces 5 photographes parmi les meilleurs vous font découvrir leur pays de prédilection d’une manière poétique ou chaleureuse, qui vous donnera envie de prendre le premier vol pour découvrir par vous-mêmes ces paysages enchanteurs.

Gunnar Freyr, des habitations isolées aux animaux sauvages

Né au Danemark de parents islandais, Gunnar Freyr a d’abord connu l’Islande par les récits que lui faisait sa mère — et par les pulls qu’elle lui tricotait. Ce n’est qu’en 2014 qu’il décide de quitter son emploi de comptable pour rejoindre sa terre de cœur. Après un bref passage à l’école de photographie de Reykjavik, il se remet à étudier la matière en autodidacte, jusqu’ à ce qu’il parvienne à en faire son métier. Il vit aujourd’hui de ses collaborations avec des marques locales et internationales.

Gunnar Freyr vous fait découvrir la faune islandaise avec humour. Au fil de son portfolio, on se prend d’affection pour ces moutons solitaires qui parcourent les étendues glacées, pour ces phoques aux poses improbables et pour ces baleines majestueuses. On aime aussi son travail consacré aux maisons isolées, comme un rappel de l’insularité de l’Islande et du besoin de solitude et de tranquillité de ses habitants.

Benjamin Hardman, les glaciers comme vous ne les aviez jamais vus

Benjamin Hardman n’est pas islandais. Il vient même de l’autre bout du globe, d’Australie pour être précis. C’est son goût pour les paysages extrêmes qui l’a conduit d’une île à l’autre, et du bush aux geysers. Exerçant en indépendant, il partage son temps entre exploration en solo, travail de guide touristique et photographies, qu’il publie régulièrement sur les réseaux sociaux. Benjamin espère ainsi montrer les effets du changement climatique sur les paysages, la flore et la faune d’Islande, afin de mobiliser les consciences.

Benjamin Hardman illustre parfaitement les images qui nous viennent à l’esprit lorsque l’on pense aux paysages du Grand Nord : des terres volcaniques désolées, des montagnes sculptées, des gouffres profonds, des fumerolles et de la brume. Le tout dans un camaïeu de bleus glacés et de bruns chaleureux, qui rappellent le caractère double de l’Islande, entre le froid de son climat et la générosité de ses habitants.

Camille & Christian, les Français du bout du monde

C’est en 2012 que Camille et Christian décident de quitter la Bretagne pour s’installer en Islande et vivre la vie dont ils rêvent, au cœur d’une nature sauvage. En 2015, ils lancent We Set The Sails, un site internet et des comptes sur les réseaux sociaux pour partager avec leurs proches quelques clichés de leurs aventures d’expatriés. Leurs photographies ne restent pas confidentielles longtemps et séduisent les amateurs d’images exotiques et de panoramas différents. Depuis la naissance de leurs enfants, leurs expéditions ont pris un ton plus familial et chaleureux.

Passionnés de nature autant que de photographie, Camille & Christian aiment montrer l’Islande qu’ils connaissent le mieux, celle des grands espaces, loin des axes touristiques. En explorant leur portfolio, on découvre des terres enneigées ou verdoyantes, des montagnes et des panoramas sur l’océan et quelques-uns de ses habitants. Les expériences qu’ils relatent sur leur site vous invitent à rencontrer des personnalités hors du commun, comme Evelyn, une expatriée venue d’Allemagne il y a 24 ans pour prendre soin des chevaux islandais.

Arnar Kristjansson, des paysages à couper le souffle

Travaillant pour des journaux et médias renommés comme le National Geographic, le Daily Mail, le Times ou la BBC, Arnar Kristjansson est un photographe professionnel installé à Reykjavik. Son petit plus ? Les clichés pris à l’aide d’un drone qui dévoilent un point de vue encore inédit sur certains sites. 

Ce qui ressort le plus de la pellicule d’Arnar Kristjansson, ce sont les paysages les plus impressionnants d’Islande. Aurore boréale sur les ruines de The Arctic Henge, orgues basaltiques entourant des falaises profondes, volcans émergeant d’une marée de brume… les œuvres du photographe permettent de découvrir à distance quelques-unes des particularités géologiques qui font le charme du pays.  

Iurie Belegurschi, pour son travail du contraste entre glace et feu

Comme nombre des photographes précédents, Iurie Belegurschi n’est pas islandais, mais moldave d’origine. Arrivé à Reykjavik en 2006 pour ses études, il a fondé l’une des plus importantes agences d’ateliers photo du pays, Iceland Photo Tours. Cette dernière propose des excursions en pleine nature avec un photographe professionnel comme accompagnateur. En parallèle, cet artiste au talent reconnu a collaboré avec des journaux populaires comme The Huffington Post et The Telegraph. Ses œuvres ont été exposées à diverses reprises, à Hong Kong comme en Islande.

Voir cette publication sur Instagram

Lost in Iceland ...

Une publication partagée par Iurie Belegurschi (@iuriebelegurschi) le

Le travail de Iurie Belegurschi est riche de multiples influences. On y trouve aussi bien les paysages islandais traditionnels, et notamment les aurores boréales, que des portraits et des photographies plus oniriques.