Covid-19 - Où voyager ?Découvrir
Destinations
Top destinations au Moyen-Orient
Autres destinations au Moyen-Orient
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Voyager en 2021 : vos attentes, vos espoirs et ce qui doit changer

Par Evaneos, le

Le moins que l’on puisse dire c’est que 2020 a été l’occasion de réfléchir à ce que nous voulions faire évoluer dans nos habitudes, notamment de voyage. Nous avons donc demandé aux membres de la communauté Evaneos : voyageur.se.s, agences locales ou personnes de l’équipe quels changements ils imaginaient pour nos échappées en 2021.

Un voyage plus respectueux des cultures et des modes de vie, en faire moins mais mieux, voyager plus près et au contact de la nature : vos réponses ont été nombreuses. On vous partage les 7 envies de changements qui nous ont le plus marqué dans ces témoignages et les engagements déjà pris par nos agences locales pour y répondre.

  1. Voyager plus près et via des modes de transports doux

  2. Voyager moins mais en prenant le temps

  3. Avoir un impact économique positif dans les destinations visitées

  4. Aller là où les autres ne vont pas

  5. Pratiquer plus d’activités dans la nature pour mieux la connaître et la protéger

  6. Apprendre et créer des liens

  7. Faire attention aux gestes du quotidien même en voyage pour réduire son impact écologique

1. Voyager plus près et via des modes de transports doux

C’est le constat qui est revenu le plus souvent dans vos témoignages. Ce qui fait un voyage, ce n’est pas la distance parcourue mais avant tout une façon de poser un regard neuf sur un environnement, une culture, un lieu. Alors, pour protéger notre planète et limiter l’impact environnemental de vos voyages, beaucoup d’entre vous souhaitent privilégier les modes de transport doux comme le train ou le vélo.

En tant que voyageuse je serai aussi la plus vigilante possible sur mon impact environnemental. La crise nous a appris qu'il y a de très belles découvertes à faire dans notre propre pays ou dans des destinations proches.

Annika, responsable réseau agences chez Evaneos

Les blogueurs de We Travel the World, adhèrent avec ce constat. "Nous avons toujours veillé à voyager de la manière la plus écologique possible ou à utiliser les moyens de transport les plus respectueux du climat. Les vols intérieurs, par exemple, n'ont jamais eu de sens à nos yeux. Vous n'avez pas non plus besoin de vous rendre en avion dans de nombreux pays voisins européens. Nous disposons d'un réseau ferroviaire bien développé."

2. Voyager moins mais en prenant le temps

Quand l’avion est le seul moyen de transport envisageable, pourquoi ne pas rester plus de temps sur place ? Changer le rythme de son voyage, c’est ne plus "consommer" les lieux mais prendre le temps de s'immerger dans une culture, un environnement, d'en appréhender les nuances et les beautés, se donner la possibilité de se laisser surprendre par l'expérience vécue.

Miranda, agente en Tanzanie confirme que passer plus de temps à certains endroits permet de mieux profiter de son voyage : "Je sais que de nombreux visiteurs qui viennent en Tanzanie veulent voir et vivre le plus de choses possible, y compris les principaux sites touristiques comme le Serengeti et le cratère du Ngorongoro. Mais mon conseil : prenez le temps de vous imprégner de la nature sauvage. Faites une halte lors d'un safari pour admirer le magnifique coucher de soleil. Passez du temps avec les animaux et observez leur comportement, plutôt que d’essayer d’en voir le plus possible."

Quant à Nina, qui co-créé des voyages directement depuis Bali, elle propose déjà de rester plus longtemps à chaque étapes afin de s'en imprégner.

Nous avons lancé une production « slow travel » qui comprend : un allongement de la durée des circuits, le fait de réduire le nombre d’étapes en y passant plus de temps, des hôtels sélectionnés pour leur engagement écologique et social et une limitation drastique des déplacements motorisés.

Nina, agente à Bali

3. Avoir un impact économique positif dans les destinations visitées

Vous êtes de plus en plus nombreux à insister sur la quête de sens lorsque vous partez voyager. Fini le modèle traditionnel du voyage standardisé et déconnecté de la réalité locale, vous recherchez une expérience authentique, dans le respect de l'environnement et des communautés. C’est en passant par des acteurs locaux et en séjournant dans des hébergements à taille humaine qu’un impact positif sur les économies locales est possible. Depuis plus de 10 ans, c’est cette expérience bénéfique aussi bien pour les voyageurs que pour les locaux qui nous anime.

Je crois et j'espère que la façon dont nous voyagerons va changer drastiquement. Nous voudrons fuir les foules et éviter les gros hôtels ou resorts pour plutôt opter pour des hébergements écologiques.

Noémie, agente au Costa Rica

Beaucoup de voyageurs recommandent d'ailleurs cette façon de voyager. C'est le cas par exemple de Karine, déjà partie plusieurs fois avec Evaneos. : "Nous recommandons aux autres voyageurs notre expérience aux Seychelles. Nous ne voulions pas aller dans les grands resorts de luxe sur place. Grâce à notre agence locale nous avons séjourné uniquement dans de petits hôtels et pensions de famille et nous avons pu vivre une vraie expérience authentique, plus proche du mode de vie local".

4. Aller là où les autres ne vont pas

Beaucoup d’entre vous en ont conscience, une trop forte concentration de touristes au même endroit a des effets néfastes sur les destinations et leurs habitants : elle perturbe les environnements et les modes de vie et dénature parfois à long terme les lieux. 

Pour autant, si les flux de voyageurs sont davantage répartis, un cercle vertueux se met en place. Les voyageurs peuvent vivre des expériences plus authentiques et l’environnement local profite de manière plus équilibrée des ressources des visiteurs. 

Depuis notre création, nous nous efforçons avec l’aide de nos agent.e.s de mieux répartir ces flux de voyageurs. Cette année plus que jamais nous voulons continuer en ce sens et vous aider à préparer un voyage basé sur les conseils de ceux qui vivent sur place plutôt que sur la recherche des lieux les plus photogéniques.

Je recommande un voyage un peu différent de ce que les voyageurs demandent habituellement. Nous connaissons des endroits où très peu de voyageurs arrivent et où vous pouvez vivre des expériences uniques comme partager des moments avec des groupes ethniques minoritaires de manière respectueuse.

Noémie, agente au Costa Rica

5. Pratiquer plus d’activités dans la nature pour mieux la connaître et la protéger

Une envie forte qui se dessine chez nombre d’entre vous de passer plus de temps à l'extérieur. Explorer les espaces naturels, via une pratique sportive par exemple, est souvent un moyen d’en apprendre davantage sur les habitats et les manières de les protéger. Aller dormir sous les étoiles, observer patiemment les oiseaux d’un parc naturel ou partir en vadrouille à vélo : autant de manières nouvelles de découvrir un lieu, qui génèrent l’envie de mieux le protéger. Nos agences s’engagent également, via la signature d’une charte, à éviter la surfréquentation de certains espaces naturels.

Roberto, agent local au Cambodge confirme cet engouement pour les activités extérieures : "Je vois s'ouvrir des lieux dédiés à la pratique du kayak, du vélo, du trekking : toutes ces activités en pleine nature qui sont un bon compromis entre distanciation sociale et durabilité environnementale, avec un impact positif sur les communautés locales."

Quant à Maruja, agente en Argentine, elle a eu l'occasion de tester elle-même ce type de voyage et ses avantages.

Ma façon préférée de voyager a toujours été le vélo et la tente. En voyageant ainsi, vous êtes dans la nature jour et nuit, vous vous déplacez plus lentement et vous voyez beaucoup du pays. Vous voyagez au rythme idéal pour rencontrer les locaux et en apprendre plus sur la culture du pays où vous vous rendez.

Maruja, agente en Argentine

6. Apprendre et créer des liens

La rencontre est aujourd’hui définitivement un moteur essentiel pour beaucoup d’entre vous. Dans la veine du “Slow Travel”, vous avez envie de prendre le temps de la rencontre humaine, de l’immersion au sein d’une communauté pour en comprendre les modes de vie et créer des relations sincères. Des moments qui ravissent les curieux, avides d’en apprendre plus sur les aspects d’une culture et peut-être de se découvrir de nouvelles passions.

Ma vision a changé ces dernières années. Maintenant, je trouve plus important de rencontrer des gens et vivre des moments forts que de courir les musées ou les lieux incontournables.

Karine, voyageuse Evaneos

J’ai très hâte de pouvoir repartir. Pourquoi pas dans une destination proche mais avec l'envie de la découvrir autrement. Notamment en partageant davantage avec des locaux pour créer un voyage unique, chose rendue possible par Evaneos.

Aurélie, Directrice marketing chez Evaneos

7. Faire attention aux gestes du quotidien même en voyage pour réduire son impact écologique

Enfin, vous avez été plusieurs à nous partager l’importance pour vous de vous engager dans la protection de l’environnement, surtout en voyage. Que ce soit au travers de gestes simples comme de raisonner son utilisation d’objets en plastique ou la participation à des actions de protection de la faune sauvage d’une réserve naturelle, chaque initiative compte.

Nina, basée à Bali explique par exemple que son agence à déjà mis en place des mesures très concrètes : "Notre politique « no plastic » déjà mise en place sera accompagnée par la collecte des déchets de nos voyageurs dans un centre de recyclage. Nous travaillons également sur la mise en place d’un programme de compensation carbone qui nous permettra de soutenir des initiatives locales".

De même pour Miranda, qui s'engage avec son agence pour la protection des parcs naturels de Tanzanie. Découvrez aussi d'autres initiatives prises par nos agences locales en Afrique.

Avec mon agence locale, nous nous sommes associés avec le Serengeti Watch pour minimiser notre impact sur les parcs nationaux et sensibiliser à la protection de la faune et au danger du sur-tourisme (bien que dernièrement, le contraire soit plutôt devenu un problème). Nous le faisons par le biais des médias sociaux, mais nous permettons également à nos clients de vivre cette expérience lors de leurs safaris, en les éduquant avec l'aide de nos guides.

Miranda, agente en Tanzanie

Le tourisme a été fortement impacté par la crise et il en ressortira profondément transformé. Mais ces bouleversements sont aussi l’occasion pour chacun et chacune d’entre nous de faire évoluer nos pratiques pour un voyage plus raisonné, plus durable et à l’impact positif sur les destinations que nous irons découvrir. Evaneos s’engage continuellement en faveur d’un voyage plus responsable et nous vous partagerons avec plaisir nos engagements renouvellés et actions concrètes dans les mois à venir.