Covid-19 - Où voyager ?Découvrir
Destinations
Top destinations au Moyen-Orient
Autres destinations au Moyen-Orient
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

8 étapes pour remonter le temps en Ethiopie

Par Anne-Claire Delorme, le

Berceau de l’Humanité, pays de la reine de Saba, deuxième royaume chrétien après l’Arménie, empire des Négus… L’Éthiopie est un livre d’histoire à ciel ouvert dans lequel les voyageurs passionnés se plongeront avec délice.
Fasilades bath in GondarFasilades bath in GondarFasilades bath in GondarFasilades bath in Gondar

De la préhistoire au 19ème siècle, embarquement pour un voyage dans le temps à la découverte de la culture éthiopienne, en 8 étapes :

  • Saluer notre "cousine" Lucy à Addis-Abeba

  • Explorer l'Antiquité à Axoum

  • S'immerger dans le Moyen-Âge à Gondar

  • Voguer entre les monastères centenaires sur le lac Tana

  • Découvrir la Jérusalem noire à Lalibela

  • Remonter aux sources de l'Abyssinie chrétienne à Gheralta

  • Rencontrer les tribus de la vallée de l'Omo

  • Flâner sur les pas de Rimbaud à Harar

Saluer notre "cousine" Lucy à Addis-Abeba

La découverte des restes d’hominidé par l’équipe du paléontologue français Yves Coppens  dans le désert de l’Afar en 1974 a fait de l’Éthiopie le berceau de l’Humanité. Saluer "Lucy" au Musée national d’Ethiopie s’impose donc à Addis-Abeba ! Dans une vitrine, 52 ossements - des moulages des originaux - reconstituent une partie du fameux squelette. Émouvant lorsque l’on songe que cette femme de petite taille, habile grimpeuse, a vécu voici 3,2 millions d’années ! Mais il y a désormais plus vieux : au musée, les squelettes de Selam (3,3 millions d’années) et d’Ardi (4,4 millions d’années) disputent  la vedette à Lucy que l’on considère aujourd’hui comme une "jeune" cousine !

Explorer l’Antiquité à Axoum

À Axoum, ouvrez grand vos oreilles : votre guide va vous conter l’histoire de la reine de Saba  dont la légende imprègne la Bible et les récits fondateurs de l’Éthiopie. Pour les Éthiopiens,  "Makeda" est la mère de la nation. De son union avec le roi Salomon d’Israël serait né Ménélik 1, fondateur d’une dynastiequi a perduré jusqu’en 1974 ! Un roi célèbre aussi pour avoir rapporté la fameuse Arche d’Alliance à Axoum. Elle s’y trouverait toujours dans une petite chapelle que vous pourrez contempler… de l’extérieur. Mais vous flânerez à loisir sur le site où stèles et obélisques immenses témoignent de la puissance du royaume aksoumite.

Les obélisques d'Axoum, EthiopieLes obélisques d'Axoum, EthiopieLes obélisques d'Axoum, EthiopieLes obélisques d'Axoum, Ethiopie

S’immerger dans le Moyen Âge à Gondar

Des crénelures et des tours de guet : à Gondar, on plonge dans l’atmosphère des châteaux forts du Moyen Âge ! Perchée sur les contreforts des monts Simien, l’ex-capitale de l’Éthiopie conserve de nombreux vestiges de palais, églises et monastères bâtis par les empereurs successifs.

Le palais Fasiladès à Gondar, EthiopieLe palais Fasiladès à Gondar, EthiopieLe palais Fasiladès à Gondar, EthiopieLe palais Fasiladès à Gondar, Ethiopie

Dans l’enceinte fortifiée de  Fasil Ghebi, classée par l’Unesco, vous  verrez plusieurs de ces bâtiments, dont le palais de Fasiladès (17ème siècle) aux influences indo-portugaises et arabes.  Et en dehors, ne manquez pas l’église Debre Berhan Selassie avec son plafond constellé de chérubins et les bains de Fasilades. Lors de Timkat, la grande fête célébrant l'Épiphanie et le baptême du Christ dans le Jourdain, les pèlerins  affluent chaque mois de janvier au bord des bassins pour s’immerger.

Voguer entre les monastères centenaires sur le lac Tana

Aux sources du Nil Bleu, le lac Tana, le plus grand du pays est l’une de ses merveilles naturelles. Bastion de l’orthodoxie éthiopienne, il est parsemé d’une trentaine d’îles où se réfugièrent les moines au 16ème siècle pour échapper aux incursions musulmanes. À bord d’un bateau, vous mettrez le cap sur ces sanctuaires, entre bancs de pélicans et barques de pêcheurs en papyrus.  Sur la presqu’île de Zege, les artistes des deux églises circulaires d’Azwa Mariam et Ura Kidane Mehret semblent avoir inventé la BD avant l’heure : vous lirez les épisodes bibliques sur leurs fresques qui étalent leurs tons vifs du sol au plafond.

Fresques ornant les murs d'une église circulaire du lac TanaFresques ornant les murs d'une église circulaire du lac TanaFresques ornant les murs d'une église circulaire du lac TanaFresques ornant les murs d'une église circulaire du lac Tana

Découvrir la Jérusalem noire à Lalibela

Elles sont onze, toutes creusées d’un bloc dans la roche. À Lalibela, ville sainte depuis le 12ème siècle, on explore un ensemble unique d’églises monolithes médiévales ! Mais savez-vous pourquoi on l’appelle la Jérusalem noire ? Afin d’assurer la continuité des pèlerinages après la prise de la ville sainte en 1187, le roi Lalibela décida de faire édifier ce sanctuaire émaillé de symboles bibliques, du "fleuve" au tombeau du Christ !

Eglise St Georges à LalibelaEglise St Georges à LalibelaEglise St Georges à LalibelaEglise St Georges à Lalibela
Procession religieuse à LalibelaProcession religieuse à LalibelaProcession religieuse à LalibelaProcession religieuse à Lalibela

D’une église à l’autre, vous vous laisserez gagner par l’émotion : sculptures et peintures à Biete Mariam,  colonnades grandioses de Biete Medhani Alem, la plus vaste avec ses cinq nefs, ou plan en croix de Biete Ghiorgis, la plus spectaculaire : on dit que Saint Georges envoya une troupe d’anges pour l’achever…

Remonter aux sources de l’Abyssinie chrétienne à Gheralta

Dans le massif de Gheralta, on se croirait volontiers en plein Far West. A une différence près : au cœur de l’Abyssinie chrétienne, ces pitons rocheux et falaises ocre sont truffés d’une centaine d’églises troglodytes ! Pour y accéder, il vous faudra des chaussures de randonnée, voire un harnais (rassurez-vous, les guides mis à disposition par votre agent local Evaneos sont là pour vous aider !). Mais quelle récompense à l’arrivée !

Le massif de Gheralta en EthiopieLe massif de Gheralta en EthiopieLe massif de Gheralta en EthiopieLe massif de Gheralta en Ethiopie

À 2850 mètres d’altitude, vous atteignez Abuna Yemata Guh dédiée à l’un des neuf saints évangélistes, qui abrite une iconographie admirablement préservée. Plus accessible, Maryam Korkor vous dévoile ses fresques éblouissantes à la lueur des bougies tandis que Daniel Korkor vous offre en prime un panorama à couper le souffle.

Rencontrer les tribus de la vallée de l’Omo

Dans la vallée de l’Omo, au sud-ouest, bienvenue dans une autre Éthiopie, celle des tribus traditionnelles, à mille lieues du mode de vie occidental. Agriculteurs ou éleveurs, souvent animistes, vous les rencontrerez sur les grands marchés hebdomadaires, à Dimeka ou Key Afer ou dans les villages. Avec l’aide de votre guide, apprenez à nouer le contact et à distinguer les tribus : éleveurs Hammer aux corps ornés de scarifications, femmes Dassanech chargées de bijoux colorés, ou encore Karo et leurs peintures en symbiose avec la nature.

Maison traditionnelle de la vallée de l'OmoMaison traditionnelle de la vallée de l'OmoMaison traditionnelle de la vallée de l'OmoMaison traditionnelle de la vallée de l'Omo

Flâner sur les pas de Rimbaud à Harar

Quand Rimbaud arrive à Harar en 1880, il en a fini avec la poésie et c’est en négociant qu’il s’installe dans cette cité de la corne de l’Afrique, quatrième ville sainte de l’Islam.  C’est alors un centre prospère au carrefour des routes du café, de l’encens et… des esclaves. Une fois franchi les murailles du 16ème siècle de Harar Jugol, la vieille ville aux 82 mosquées et 102 sanctuaires, remontez le temps sur les traces du poète.

Femme dans les rues colorées de la vieille ville de HararFemme dans les rues colorées de la vieille ville de HararFemme dans les rues colorées de la vieille ville de HararFemme dans les rues colorées de la vieille ville de Harar

Au centre culturel Arthur Rimbaud, belle demeure de style indien, photos d’époque et vers du Bateau Ivre rappellent l’épopée rimbaldienne. Et dans les ruelles bordées de maisons aux couleurs vives, le temps s’est bel et bien arrêté.