Destinations
Top destinations au Moyen-Orient
Autres destinations au Moyen-Orient
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

5 tips pour reconnaître un hébergement responsable

Par Julianne Clamens, le

Quand on voyage, on s’inquiète de plus en plus (et à raison) de l’empreinte carbone de ses transports… Sans penser au reste. Mais quand il faut se loger, certaines options sont plus responsables que d’autres. Pour la planète, autant que pour les communautés locales. Zoom sur ces hébergements qui font bouger les lignes.
Une fille entre dans une tente sur la plageUne fille entre dans une tente sur la plageUne fille entre dans une tente sur la plageUne fille entre dans une tente sur la plage

Quand on parle d’éco-hôtel, ou d’hébergement responsable, on peut avoir quelques clichés en tête. Une yourte perdue dans la pampa, une cabane sans eau courante ou un van garé près d’une plage. Des options tentantes… Mais pas forcément synonymes de confort. En fait, un hébergement responsable peut aussi être un hôtel douillet, qui coche les cases “draps propres dans lesquels on adore se glisser” et “petit-déjeuner incroyable pour démarrer la journée”. Voici la définition qu’on en fait et des conseils pour les repérer.

Chez Evaneos, nous considérons qu’un hébergement est responsable s’il suit différents critères.

Il veille sur ses ressources

Une bonne gestion des ressources : économies en eau, en énergie et tri des déchets. Les serviettes de bain changées tous les jours : est-ce vraiment nécessaire ? Idem sur les tonnes de plastique liées aux mini gels douche ou aux bouteilles en plastique, quand un flacon rechargeable et une jolie carafe d’eau filtrée font aussi bien l’affaire. Au Tri, au Sri Lanka, les heureux.ses résident.es se déplacent en bateau électrique, le lieu a fait le choix de bannir complètement le plastique (hop, moins de déchet), les lampes sont des Leds et le bois des cabanes est recyclé.

Il pense local plutôt que global

Une dimension locale, de la décoration à la carte du petit déjeuner. Un plateau de fruits frais et de saison, du fromage artisanal, du fait maison ? Bingo ! Un hôtel qui se fond dans son environnement, d’un point de vue architectural, et qui est meublé avec de l’artisanat qui préserve les savoir-faire locaux ? C’est tout bon.

À l'hôtel Coco-Mat de Serifos, en Grèce, pas question de dénaturer les petites bicoques de pêcheur perchées près de la plage. Elles ont été rénovées en suivant des principes d’architecture bioclimatique, pour garantir une ventilation naturelle.

Il prend soin de chacun

Nous valorisons également les établissements à taille humaine plutôt que les resorts gigantesques. Un hébergement responsable prend soin de ceux qu’il accueille, mais aussi de celles et ceux qui y travaillent. Sans abus, avec des salaires équitables. Qu’il soit dirigé et détenu par des locaux entre en compte : le tourisme vertueux, c’est celui qui contribue (vraiment) à l’économie et l’emploi locaux.

À Paris, l’hôtel le Zazie encourage un tourisme plus solidaire, en faisant travailler toute l’année des personnes en difficulté d’emploi.

Il préserve la qualité de vie des habitants

Pour continuer sur l’impact local plus ou moins positif, il faut savoir que certaines locations d’appartements meublés grignotent l’offre immobilière pour les habitant.es de la ville. Le centre se réserve aux touristes, les locaux sont poussés aux périphéries : dans certaines métropoles, il devient compliqué de se loger. Des grandes villes, comme Lisbonne, Barcelone, Amsterdam ont Airbnb dans le viseur et ont pris des mesures, par exemple en encourageant financièrement les propriétaires à privilégier les locations longue durée à un prix encadré. Individuellement, on peut aussi préférer un petit hôtel ou maison d’hôte à un Airbnb.

Il affiche clairement la couleur

Pour repérer ceux qui font bien les choses, gardez l'œil des labels, comme le EU Ecolabel en Europe. Dans le monde, le label Green Key Global - la Clef Verte en France - est une référence, qui recense plus de 3200 établissements engagés dans une démarche de tourisme durable continue et progressive.

Attention, ces certifications ne font pas tout et peuvent parfois être difficiles à obtenir pour les petites structures. Il faut donc faire attention à d'autres critères, comme ceux proposés plus haut… Et juger par soi-même.

On peut donc poser directement des questions à l’établissement ou à son agent.e, regarder le site ou les photos ou s’aventurer sur des blogs spécialisés, comme ici ou .

Plus d'inspiration