Compensation Carbone 100%
Destinations
Top destinations en Amérique centrale
Autres destinations en Amérique centrale
Top destinations en Amérique du Nord
Top destinations en Amérique du Sud
Autres destinations en Amérique du Sud
Top destinations au Moyen-Orient
Top destinations en Océanie
Autres destinations en Océanie
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Visiter Le Cap en 2 jours : que voir, que faire ?

Par Julien Hirsinger, le

Un site exceptionnel, une nature généreuse et une ambiance vibrante : Le Cap, c’est LA destination urbaine en Afrique du Sud. Mais où donner de la tête quand on n’y reste que deux jours ? Suivez le guide…
Jeune femme debout sur un rocher à Lion’s Head surplombant la ville du Cap en Afrique du SudJeune femme debout sur un rocher à Lion’s Head surplombant la ville du Cap en Afrique du SudJeune femme debout sur un rocher à Lion’s Head surplombant la ville du Cap en Afrique du SudJeune femme debout sur un rocher à Lion’s Head surplombant la ville du Cap en Afrique du Sud

Que voir, que faire en 48h au Cap ? Une chose est sûre : vous n’allez pas vous ennuyer ! Voici le programme des réjouissances :

  • Premier jour

    • Matinée à l’assaut de la Table

    • Après-midi à la découverte de Kirstenbosch

    • Fin d’après midi à Zeitz MOCAA, la perle du Waterfront

    • Soirée entre Kloof Street et Bree Street

  • Deuxième jour

    • Matinée au Cap… de Bonne-Espérance

    • Après-midi au festival de Woodstock

    • Coucher de soleil sur Camps Bay

Premier jour : Le Cap de haut en bas

Matin : à l’assaut de la Table

C’est un fait : Le Cap est un des plus beaux sites urbains du monde. Et cette distinction, elle le doit essentiellement au surplomb majestueux de la montagne de la Table, qui se dresse subitement du haut de ses 1086 mètres au-dessus de la ville, face à l’océan. Bien sûr, on peut accéder à son sommet par un téléphérique mais comme on ne vit qu’une fois et que le parcours est magnifique, pour bien commencer la journée, on y va à pied !

Jeune femme grimpant au sommet de la montagne de la Table au CapJeune femme grimpant au sommet de la montagne de la Table au CapJeune femme grimpant au sommet de la montagne de la Table au CapJeune femme grimpant au sommet de la montagne de la Table au Cap

Il existe plein de chemins pour cela, des plus familiaux (Platteklip Gorge) aux plus exigeants (India Fenster). Mais quel que soit votre choix, la récompense est garantie avec, au sommet, une vue exceptionnelle sur la ville, l’océan, les vignobles et la chaîne des Douze Apôtres. Mais si, vous pouvez y arriver ! Et si vous doutez de vos capacités, souvenez-vous de ce que disait Nelson Mandela : « Cela semble toujours impossible, jusqu’à ce qu’on le fasse. »

Après-midi : Kirstenbosch, grandeur nature

Coup de chance : il existe un chemin de randonnée (Skeleton Gorge) pour vous conduire directement du sommet de la Table au jardin botanique de Kirstenbosch, fabuleux espace de plus de 500 hectares où le fynbos, cette plante de maquis si spécifique à la région du Cap, voisine avec des milliers d'espèces végétales venues de toutes l'Afrique australe. On peut admirer l’ensemble en empruntant la passerelle Canopy, qui circule en arc de cercle au-dessus de la cime des arbres !

Et puis, on n’oubliera pas de rendre visite aux stars botaniques du lieu, de l’emblématique Strelitzia reginae (oiseau-de-paradis) à la tout aussi célèbre protea royale en passant par la gracieuse allée des camphriers. Un lieu idéal pour un pique-nique en famille (même si le jardin compte plusieurs points de restauration dont le fort délicat restaurant de cuisine africaine Moyo). Autre conseil : si vous allez à Kirstenbosch entre décembre et mars, n’oubliez pas de jeter un œil sur le programme des festivités ! Le jardin organise fréquemment des concerts de jazz ou de musique classique, dans un cadre on ne peut plus serein.

Fin d’après-midi : Zeitz MOCAA, la perle du Waterfront

Les anciens docks du Cap ont été reconvertis depuis le tournant du millénaire en un gigantesque lieu de vie où se combinent au bord de l’eau boutiques, restaurants et cinémas. Le lifting a si bien réussi que le V&A Waterfront est devenu la principale attraction touristique du pays, avec près de 25 millions de visiteur·ses par an ! Dit comme ça, cela ne vous donne pas forcément envie d’y aller… Et pourtant, il faut s’y rendre sans hésiter, ne serait-ce que pour visiter le Zeitz MOCAA, fabuleux musée d’art contemporain africain inauguré en 2017 dans les murs de ce qui était autrefois des silos à grains. Au menu : des collections uniques et une architecture fabuleuse, tout en ouvertures et courbes audacieuses percées dans le béton des silos. Vous pouvez couronner cette escale en allant admirer la vue du Waterfront (et du coucher de soleil) devant un cocktail au fort élégant Silo Rooftop. Ou vous pouvez choisir de passer tout de suite à l’étape suivante.

détail d’architecture en alvéole du musée Zeitz MOCAA au Capdétail d’architecture en alvéole du musée Zeitz MOCAA au Capdétail d’architecture en alvéole du musée Zeitz MOCAA au Capdétail d’architecture en alvéole du musée Zeitz MOCAA au Cap
un bar en plein air à Kloof Street au Capun bar en plein air à Kloof Street au Capun bar en plein air à Kloof Street au Capun bar en plein air à Kloof Street au Cap

Soirée : Kloof Street ou Bree Street ?

C’est au choix : ces deux rues du City Bowl se disputent âprement le titre de hypest street de Cape Town. On se gardera bien de désigner un vainqueur et vous n’aurez aucun mal à trouver votre point de chute en parcourant ces artères hautes en couleur où les visiteur·ses se fondent sans difficulté avec la population locale en quête de fun. Avec, en prime, une vue sublime sur la Table.

Deuxième jour : jusqu’au bout du Cap

Matin : cap sur le cap… de Bonne-Espérance

Comment imaginer un séjour à Cape Town sans un petit pèlerinage à soixante et quelques kilomètres au sud, vers ce fameux cap de Bonne-Espérance qui lui a donné son nom ? Derrière le promontoire rocheux, voici une formidable réserve naturelle qui se parcourt à pied ou à vélo, avec la probabilité de croiser en chemin des manchots, des damans (sorte de marmottes locales) mais aussi des autruches et des antilopes. Et du côté du large, il n’est pas exclu d’apercevoir la queue d’une baleine émergeant de l’eau.

Un groupe de manchots marchant près du CapUn groupe de manchots marchant près du CapUn groupe de manchots marchant près du CapUn groupe de manchots marchant près du Cap
vue sur le cap de Bonne-Espérance par beau tempsvue sur le cap de Bonne-Espérance par beau tempsvue sur le cap de Bonne-Espérance par beau tempsvue sur le cap de Bonne-Espérance par beau temps

Mais le cap de Bonne-Espérance, c’est aussi un lieu chargé d’histoire, passage obligé pour les navires qui devaient contourner l’Afrique jusqu’à l’ouverture du canal de Suez en 1870. On ne peut admirer ce paysage de bout du monde sans avoir une pensée particulière pour ceux et celles qui affrontèrent ce redoutable “cap des Tempêtes”.

Après-midi : le festival de Woodstock

Après cette parenthèse bucolique, rien de mieux qu’un retour direct dans ce que l’urbain a de mieux à nous offrir ! Ici, il a pour nom Woodstock, ancien quartier moyennement fréquentable, reconverti en temple du street art et du vêtement vintage. À côté des fresques murales, des ruelles végétalisées et des maisons victoriennes, on ira jeter un œil aux vitrines audacieuses des galeries d’art comme Stevenson ou Blank Projects.

Et si d’aventure il se trouve que c’est un samedi ou un dimanche que vous passez dans le coin, rendez vous au fameux Neighbourgoods Market, où l’on trouve vraiment de tout mais surtout de l’ambiance.

Soir : un coucher de soleil sur Camps Bay

Des plages, ce n’est pas cela qui manque aux alentours immédiats du Cap. Pour l’ambiance familiale, direction Clifton. Pour les maisons colorées et le surf (en combinaison), direction Muizenberg. Pour un coucou aux manchots, prolongez un peu plus au sud vers Boulders Beach.

Les cabines colorées sur la plage de Muizenberg au CapLes cabines colorées sur la plage de Muizenberg au CapLes cabines colorées sur la plage de Muizenberg au CapLes cabines colorées sur la plage de Muizenberg au Cap
La plage de Camps Bay au coucher du soleilLa plage de Camps Bay au coucher du soleilLa plage de Camps Bay au coucher du soleilLa plage de Camps Bay au coucher du soleil

Mais puisque nous sommes le soir, autant aller droit au but vers le spot idéal : Camps Bay. Le coucher de soleil y est magique et donne des teintes hallucinantes à la chaîne des Douze Apôtres qui surplombe le quartier. On profite du spectacle depuis la plage ou depuis les terrasses et rooftop bars installés à l’arrière (Chinchilla, Tiger’s Milk,…). La soirée commence bien.

Mais les charmes de la région ne s’arrêtent pas aux portes de la ville. Vous voilà prêt à poursuivre votre voyage vers la splendide route des vins qui mène à Stellenbosch et Franschhoek ou à obliquer vers l’est et sa mythique route des Jardins !

Questions fréquentes

Comment se déplacer au Cap ?

Si vous arrivez au Cap en voiture, n’oubliez pas que la ville a la réputation d’être l'une des plus embouteillées d’Afrique… Tenez-en compte également pour vos déplacements en taxi. Du côté des transports en commun, la situation s’est nettement améliorée depuis la Coupe du Monde 2010 et la mise en place du vaste réseau de bus rapides MyCity.

Combien de jours pour visiter Le Cap ?

Deux jours, c’est un minimum, trois, c’est mieux et quatre encore mieux pour profiter des alentours sans se presser. Vous pourrez ainsi prendre le temps d’explorer la réserve naturelle du Cap de Bonne-Espérance en passant par la route panoramique Chapman’s Peak Drive. L’occasion aussi de découvrir les fameux vignobles sud-africains entre Stellenbosch et Franschhoek, de vous essayer au surf sur l’une des nombreuses plages environnantes ou d’aller observer les baleines à Hermanus.

Quand visiter Le Cap en Afrique du Sud ?

Chaque saison a ses agréments, bien entendu, mais le printemps et l’été austral (de novembre à mars) offrent à l’évidence l’assurance de températures agréables et de pouvoir profiter des joies de la plage. Attention, cependant à la période des fêtes de fin d’année (décembre-janvier) qui coïncide aussi avec les grandes vacances locales. La fréquentation des sites est alors plus forte et les prix sont plus élevés.

Plus d'inspiration