Destinations
Top destinations au Moyen-Orient
Autres destinations au Moyen-Orient
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Covid-19 Evaneos vous informe

À la découverte de la faune locale et sauvage islandaise

Par Evaneos, le

L’Islande fascine les voyageurs en quête d’expériences inédites. Surtout connue pour ses paysages glaciaires, ses volcans, et ses aurores boréales, cette île nordique, abrite des espèces d'animaux que vous n’avez pas l’habitude de voir ailleurs. 
Baleine sautant hors de l'eau en IslandeBaleine sautant hors de l'eau en IslandeBaleine sautant hors de l'eau en IslandeBaleine sautant hors de l'eau en Islande

Macareux moine, renards polaires, phoques, cétacés et rennes, avec Evaneos, partez à la découverte de l’exceptionnelle faune islandaise. 

Le macareux moine, un “perroquet des mers” devenu symbole de l’Islande

Ce pays isolé dans le nord de l’océan Atlantique représente une étape incontournable pour nombre d’oiseaux migrateurs. Paradis des ornithologues, l’Islande permet d’observer plus de 300 espèces, selon la saison. L’une d’elles se distingue tout particulièrement, au point d’incarner l’emblème national. Le macareux moine, surnommé le perroquet de mer, arbore un plumage blanc et noir qui contraste avec son bec et ses pattes orange. Il élit domicile dans les falaises islandaises pour se reproduire entre le printemps et l’été.

Un macareux moine sortant la tête de son nid en IslandeUn macareux moine sortant la tête de son nid en IslandeUn macareux moine sortant la tête de son nid en IslandeUn macareux moine sortant la tête de son nid en Islande
Un macareux moine

Vous avez de grandes chances d’approcher des colonies le long des côtes sud et ouest, notamment à Dyrhólaey et Látrabjarg. Les îles Lundey et Akurey, au large de Reykjavik, constituent aussi d’excellents sites pour partir à la découverte de ces oiseaux marins. Si vous êtes passionné, ne passez pas à côté des îles Vestmann où niche une des plus grandes colonies au monde entre avril et août.

Le renard arctique, la seule espèce de mammifère terrestre native de l’île

Baptisée la Terre de Glace et de Feu, l’Islande se caractérise par une géographie de contrastes et un climat extrême. Très peu d’animaux sont capables d’y vivre. Parmi eux figure le renard arctique, qui a rejoint l'Islande par les eaux gelées à la fin de la dernière glaciation, tandis que tous les autres mammifères ont été importés. Avec son adorable minois, le renard arctique fait succomber tous les voyageurs. Sa fourrure sombre en été devient blanche en hiver pour mieux se fondre dans le paysage enneigé. Il vit principalement dans la réserve naturelle d’Hornstrandir, située dans les fjords de l’Ouest.

Un renard arctique dans la neige en IslandeUn renard arctique dans la neige en IslandeUn renard arctique dans la neige en IslandeUn renard arctique dans la neige en Islande
Un renard arctique

Nous vous recommandons de visiter le musée du Centre du Renard Polaire à Súðavík afin de vous familiariser avec cette espèce. 

Les cétacés, une variété de créatures marines au large des côtes islandaises

Le littoral islandais représente un véritable havre de paix pour de nombreux cétacés, personnages d’innombrables contes et légendes locales. Ces mammifères aquatiques viennent pour s’alimenter et donner naissance à leurs petits. Si les espèces les plus communes sont les baleines de Minke et les rorquals, il n’est pas rare d’apercevoir des marsouins et des dauphins.

Deux hommes en imperméable observant les baleines à Húsavík en IslandeDeux hommes en imperméable observant les baleines à Húsavík en IslandeDeux hommes en imperméable observant les baleines à Húsavík en IslandeDeux hommes en imperméable observant les baleines à Húsavík en Islande

Les meilleurs sites d’observation se trouvent dans le nord de l’Islande, à Húsavík. Vous pouvez aussi embarquer sur un bateau au départ de la capitale ou d’autres villes comme Ólafsvík, Keflavík ou encore Stykkishólmur. Avec un peu de chance, une orque ou une baleine bleue vous fera l’honneur d’apparaître à la surface de l’océan. 

Le phoque, une rencontre facile avec un animal attendrissant

S’il y a bien un animal sauvage facile à admirer en Islande, c’est le phoque. Ce mammifère attendrissant a pour habitude de se prélasser sur les plages de sable après s’être nourri dans les eaux abondantes en poissons. Vous pouvez aussi voir des phoques en train de nager ou de s’amuser sur le rivage. Deux espèces ont choisi cette terre d’accueil : le phoque commun (1,50 à 1,80 m de long) et le phoque gris (2,50 à 3,30 m). Pour les contempler, mettez le cap sur les fjords de l’Ouest, la péninsule de Snæfellsnes, Ósar au nord ou la lagune de Jökulsárlón dans le sud du pays. 

Un phoque se relaxant sur un rocher en IslandeUn phoque se relaxant sur un rocher en IslandeUn phoque se relaxant sur un rocher en IslandeUn phoque se relaxant sur un rocher en Islande
Un phoque

Le renne, le roi de l’est islandais, originaire de Laponie

Autre animal emblématique du Grand Nord, le renne a été importé de la Laponie au 18ème siècle. On compte environ 3 000 de ces cervidés sauvages, peuplant majoritairement l’est du pays. Orné de bois majestueux, le renne mesure entre 1,10 et 1,30 m au garrot. Timide et peureux, cet animal doit être approché à pas de loup. Il est recommandé de l’observer sans sortir de votre voiture ou à une bonne distance de sécurité si vous êtes à pied. Les environs de la ville de Höfn et le nord du glacier Vatnajökull représentent leurs territoires de prédilection. 

Deux rennes sauvages en IslandeDeux rennes sauvages en IslandeDeux rennes sauvages en IslandeDeux rennes sauvages en Islande
Deux rennes sauvages

En plus d’une faune sauvage, la Terre de Feu et de Glace abrite des animaux d’élevage que vous prendrez plaisir à croiser au cours de votre voyage en Islande organisé avec l’aide d’une agence locale Evaneos. Moutons blancs au pelage frisé, chevaux islandais et chiens de berger islandais y ont été introduits par les Vikings.