Compensation des émissions CO2 estimées
Destinations
Top destinations en Amérique du Nord
Top destinations en Amérique du Sud
Autres destinations en Amérique du Sud
Top destinations au Moyen-Orient
Autres destinations en Océanie
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Que faire ?
  • Quand partir ?
  • Comment voyager autrement ?

Portrait d’agente Evaneos : Clementina, Local Hero en Tanzanie

Par Evaneos, le

Partir en safari en Tanzanie est souvent le voyage d’une vie. Grâce à Clementina et son équipe, ce voyage prend une autre dimension, l’humain devenant la pierre angulaire de la découverte.
Clementina, agente locale Evaneos en Tanzanie, observant la savane au cours d’un safariClementina, agente locale Evaneos en Tanzanie, observant la savane au cours d’un safariClementina, agente locale Evaneos en Tanzanie, observant la savane au cours d’un safariClementina, agente locale Evaneos en Tanzanie, observant la savane au cours d’un safari

Les grands espaces sauvages de Tanzanie offre une expérience rare d’immersion dans l’un des sanctuaires de la vie sauvage les plus fascinants de la planète. Pour que cette expérience ait aussi du sens, Clementina et son agence privilégient une approche responsable qui replace l’humain au centre du voyage. Cette Espagnole de naissance et Africaine de cœur conçoit des itinéraires hors des sentiers battus en s’efforçant de :

  • Privilégier le voyage hors-saison

  • Soutenir l’économie locale

  • Prendre le temps de dialoguer avec les populations

Voyager à contre-courant

En dehors de la saison sèche, qui va de juin à octobre, Clementina affectionne les périodes de janvier-février et octobre-novembre pour sillonner parcs et réserves en famille au moment des naissances de bébés gnous et zèbres. Elle recommande aussi de voyager à contre-courant, en avril ou mai, pendant la saison des pluies, quand la nature s’épanouit. Rien n’émerveille plus Clementina que de voir la terre sèche après la pluie quand les tourbillons de poussière laissent place à de vaste étendues vertes piquetées de fleurs jaunes.

Clementina, agente locale Evaneos en TanzanieClementina, agente locale Evaneos en TanzanieClementina, agente locale Evaneos en TanzanieClementina, agente locale Evaneos en Tanzanie

Quand il commence à pleuvoir en Tanzanie, en trois jours tout devient vert, c’est incroyable. C’est un phénomène que les gens en Europe ne voient pas car souvent les espaces verts le restent toute l’année puisque c’est arrosé. Or en Tanzanie, ce qui est extraordinaire c’est de voir une terre sèche se transformer avec la pluie.

Clementina, agente locale Evaneos en Tanzanie

Ce n’est pas son mari qui la contredira, lui le fils de l’un des premiers guides de Tanzanie et qui parcourt la savane depuis ses 14 ans, ne supportant guère de s’en éloigner trop longtemps !

Soutenir l’économie locale

Améliorer le niveau de vie des communautés locales est le mantra de Clementina qui a toujours rêvé d’aider les gens par son métier. Après avoir songé un temps à travailler pour des ONG, elle a réalisé que le tourisme était aussi une voie privilégiée pour y parvenir. Avec son équipe, elle fait ainsi appel à une petite agence locale dont l’unique activité est de faire découvrir Materuni, un petit village avec des cascades, au pied du Kilimandjaro.

Buste d’un Masaï vêtu d’une tunique de peauBuste d’un Masaï vêtu d’une tunique de peauBuste d’un Masaï vêtu d’une tunique de peauBuste d’un Masaï vêtu d’une tunique de peau
Un éléphant traversant une piste vu depuis un véhicule de safariUn éléphant traversant une piste vu depuis un véhicule de safariUn éléphant traversant une piste vu depuis un véhicule de safariUn éléphant traversant une piste vu depuis un véhicule de safari

On y découvre comment fabriquer le café et on partage un déjeuner de spécialités comme la soupe de bananes plantain ou l’ugali, sorte de polenta que l’on mange avec des légumes, le tout arrosé de bière artisanale locale. C’est toute une communauté qui bénéficie des retombées de cette activité, permettant aux employés de scolariser leurs enfants, de mieux se nourrir et se soigner. Clementina veille aussi à ne pas utiliser de bouteilles d’eau en plastique et fait préparer les pique-niques chauds des safaris par une cuisinière locale hors pair.

Faciliter le dialogue

Clementina le sait bien, l’un des reproches les plus fréquents des clients des safaris est le manque de contacts humains. Cette Franco-Espagnole qui parle cinq langues, de l’anglais à l’espagnol en passant par le portugais et même le swahili, la langue nationale en Tanzanie, n’a qu’un conseil : communiquer !

Dans les itinéraires qu’elle concocte en collaboration avec son mari, elle incite systématiquement les voyageurs à multiplier les interactions avec la population locale (serveurs des restaurants, personnel des hôtels et bien sûr les guides). Toutes les occasions sont bonnes pour échanger à propos de la nature, des animaux, mais aussi sur la culture et le mode de vie des Tanzaniens. C’est aussi pourquoi elle préconise de ralentir le rythme.

Clementina, agente locale en Tanzanie, avec son enfant dans les brasClementina, agente locale en Tanzanie, avec son enfant dans les brasClementina, agente locale en Tanzanie, avec son enfant dans les brasClementina, agente locale en Tanzanie, avec son enfant dans les bras

Mes parents m’ont inculqué cette notion de prendre son temps en voyage et d’observer la vie autour de nous.

Clementina

En prenant le temps d’échanger avec les gens et de contempler la nature, on voyage tellement mieux. Un amour du slow tourisme qu’elle ne demande qu’à partager !

Clementina en quelques mots

Le mari de Clementina, guide local en TanzanieLe mari de Clementina, guide local en TanzanieLe mari de Clementina, guide local en TanzanieLe mari de Clementina, guide local en Tanzanie
Le Kilimandjaro vu depuis une voiture à ArushaLe Kilimandjaro vu depuis une voiture à ArushaLe Kilimandjaro vu depuis une voiture à ArushaLe Kilimandjaro vu depuis une voiture à Arusha
La coiffe traditionnelle d’un Masaï en TanzanieLa coiffe traditionnelle d’un Masaï en TanzanieLa coiffe traditionnelle d’un Masaï en TanzanieLa coiffe traditionnelle d’un Masaï en Tanzanie

Arusha

Après avoir vécu en France, au Portugal, en Espagne, aux Etats-Unis et en Afrique du Sud, Clementina a trouvé le lieu qui lui correspond avec cette ville où elle réside en famille dans un beau jardin planté d’arbres fruitiers.

Odeurs

Pour Clementina, la Tanzanie a l’odeur de la mangue ou de l’avocat en juin mais aussi celle de la poussière sur les routes et de la terre après la pluie quand elle se pare de vert en un clin d’œil.

Pilau

Avec les barbecues, c’est l’un des plats préférés de Clementina, un riz parfumé aux épices, clous de girofle et cannelle, agrémenté de viande.

Camper

Un des meilleurs souvenirs de Clementina : avoir dormi dans la savane avec son mari sous une tente installée sur le toit de la voiture, à proximité d’un camp par souci de sécurité. Faire son propre feu de camp et passer la nuit au contact de la nature, une expérience inoubliable !

Shikamoo

Ce mot swahili est une marque de déférence envers les personnes âgées qui signifie “s’agenouiller devant toi”. Il résume à lui seul le respect, valeur essentielle de la culture tanzanienne.