0
Destinations
Top destinations en Amérique du Nord
Top destinations en Amérique du Sud
Autres destinations en Amérique du Sud
Top destinations au Moyen-Orient
Autres destinations en Océanie
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Que faire ?
  • Quand partir ?
  • Comment voyager autrement ?

Portrait d’agent Evaneos : Hakob, Local Hero en Arménie

Par Evaneos, le

À pied ou à ski, Hakob explore inlassablement l’Arménie. Féru d’histoire, d’architecture et de nature, ce guide expérimenté aime faire découvrir son pays natal sous toutes ses facettes et privilégie une approche responsable qui profite autant aux visiteurs qu’aux Arméniens qui les accueillent.
Hakob, agent local Evaneos en ArménieHakob, agent local Evaneos en ArménieHakob, agent local Evaneos en ArménieHakob, agent local Evaneos en Arménie

Originaire de Gyumri dans le nord-ouest de l’Arménie, Hakob place l’entraide et la convivialité au cœur de son activité. Guide depuis 12 ans, cet ancien médecin militaire est fier de faire partager l’amour des Arméniens pour leur terre. Pour faire découvrir (et aimer) son pays tout en en préservant la mémoire et le patrimoine, il a quelques petits secrets :

  • Créer des programmes variés qui associent nature et culture

  • Mettre l’accent sur l’authenticité de l’Arménie

  • Privilégier l’impact positif sur les communautés locales

Des programmes pour tous les publics alliant nature et culture

Quand il parle de l’Arménie, Hakob a les yeux qui brillent et ne peut cacher sa joie de partager sa passion pour son pays.

Hakob, agent local Evaneos en ArménieHakob, agent local Evaneos en ArménieHakob, agent local Evaneos en ArménieHakob, agent local Evaneos en Arménie

L’Arménie n’est pas le pays de la monotonie, c’est un pays où on en a plein les yeux tant les paysages sont différents ! Ils donnent une impression d’immensité.

Hakob, agent local Evaneos en Arménie

Fort de cette diversité, Hakob peut proposer des programmes variés qui plaisent à tous, adultes comme enfants. Grâce au développement des infrastructures, il peut désormais proposer un large choix d’activités : monter à cheval, faire de la tyrolienne, pratiquer la via ferrata ou le glamping… Sans oublier la richesse du patrimoine culturel ! C’est pourquoi il n’hésite jamais à combiner nature et culture comme dans ses itinéraires couvrant la région viticole de Vayots Dzor ou sa ville natale de Gyumri. Hakob en recommande la découverte pour sa basilique monumentale du 5ème siècle mais aussi pour ses paysages de hauts plateaux entourés de volcans vieux de plusieurs millions d’années. Cette ambivalence entre nature et culture fait partie de l’ADN des Arméniens :

Fleur sauvage sur fond de paysage de montagne arménienneFleur sauvage sur fond de paysage de montagne arménienneFleur sauvage sur fond de paysage de montagne arménienneFleur sauvage sur fond de paysage de montagne arménienne

Même si nous sommes très attachés à notre patrimoine culturel, particulièrement aux monastères et aux églises qui font la beauté de nos paysages, nous restons très liés à nos terres. Depuis mon enfance, j’ai toujours eu un lien fort avec la nature.

Hakob

Hakob
L’agence d’
Hakob

Spécialiste des circuits Aventure & hors des sentiers battus en Arménie
353 avis

Faire découvrir un pays authentique

Pour Hakob, qui n’est jamais aussi heureux que quand il part avec tente et sac à dos pour tracer de nouveaux itinéraires, pas question de faire des “copiés-collés”  de programmes. Ce polyglotte (il parle quatre langues : arménien, russe, français et anglais), bien ancré dans son pays, veut faire découvrir une Arménie authentique à travers des expériences insolites : explorer un sommet à 3 000 mètres d’altitude, sillonner des paysages lunaires où l’on se sent seul au monde, dénicher des gravures rupestres, ou encore grimper dans la montagne pour admirer un lac tapis dans le cratère d’un volcan

Paysage de plaine et canyon en ArméniePaysage de plaine et canyon en ArméniePaysage de plaine et canyon en ArméniePaysage de plaine et canyon en Arménie
Un pain arménien fraîchement cuitUn pain arménien fraîchement cuitUn pain arménien fraîchement cuitUn pain arménien fraîchement cuit

Pour un voyage hors des sentiers battus, il recommande volontiers l’avant-saison (mai-juin) ou l’arrière-saison (septembre-octobre), mais aussi la période de février-mars pour les amateurs de ski. Le must ? Dormir chez l’habitant où l’on peut percer les secrets de la préparation du lavash, le pain arménien cuit au four traditionnel, inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Privilégier un impact positif

En s’impliquant dans un tourisme plus responsable, Hakob poursuit un objectif qui lui tient à cœur : lutter contre l’exode rural et le dépeuplement des villages. Pour y parvenir, il soutient de nombreux projets à impact positif, notamment un orphelinat, et apporte aide et conseils aux chauffeurs-accompagnateurs qui souhaitent acquérir leur véhicule ou aux familles qui veulent se lancer dans l’hébergement en chambres d’hôtes.

Beaucoup d’Arméniens quittent le pays pour des raisons économiques. Mon but est de retenir les populations dans leurs villages car ces personnes sont la mémoire de nos régions. En investissant dans les villages, en créant des chambres d’hôtes par exemple, les villages seront plus forts économiquement parlant. Des écoles pourront ouvrir et les gens pourront rester sur leurs terres.

Hakob

Hakob en quelques mots

Panneaux de signalisation avec un drapeau arménien en arrière-planPanneaux de signalisation avec un drapeau arménien en arrière-planPanneaux de signalisation avec un drapeau arménien en arrière-planPanneaux de signalisation avec un drapeau arménien en arrière-plan
Portrait d’un Arménien avec une couronne de fleurs séchéesPortrait d’un Arménien avec une couronne de fleurs séchéesPortrait d’un Arménien avec une couronne de fleurs séchéesPortrait d’un Arménien avec une couronne de fleurs séchées
Vue panoramique sur une plaine et des montagnes en ArménieVue panoramique sur une plaine et des montagnes en ArménieVue panoramique sur une plaine et des montagnes en ArménieVue panoramique sur une plaine et des montagnes en Arménie

Anush

Ce mot signifiant doux, sucré est très utilisé : c’est un prénom très répandu en Arménie et un mot que les Arméniens prononcent souvent quand ils finissent un verre.

Terre

À table, les Arméniens portent souvent un toast "pour la terre et pour l’eau". Cette symbiose avec la nature est très importante pour les Arméniens qui ont encore recours à des remèdes faits à base de plantes médicinales.

Tejvejik

C’est l’un des plats typiques de la ville natale d’Hakob qu’il adore préparer, à base d’abats revenus dans une marmite en fonte avecde l’huile d’olive, des oignons, du concentré de tomates, et à la fin coriandre et ciboulette. Un régal avec une purée maison !

Respect

Il y a une culture du respect envers les parents, les personnes âgées et les étrangers très ancrée en Arménie. D’où le proverbe : "L’eau est aux petits, la parole est aux grands."