Covid-19 - Où voyager ?Découvrir
Destinations
Top destinations au Moyen-Orient
Autres destinations au Moyen-Orient
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

48h à Los Angeles : que voir, que faire ?

Par Julien Hirsinger, le

Du Hollywood Sign aux bodybuilders de Venice Beach, la Mecque du cinéma vous invite à un festival d'icônes. Aucun doute : il y a beaucoup à voir et à vivre en 48 heures à Los Angeles mais gare à la surcharge ! Car dans cette ville où la voiture est reine, les distances peuvent être longues et mieux vaut préparer son itinéraire avec soin.
Vue sur la coline Hollywood à Los AngelesVue sur la coline Hollywood à Los AngelesVue sur la coline Hollywood à Los AngelesVue sur la coline Hollywood à Los Angeles

Voici quelques conseils d'initiés pour vous aider à trouver la bonne voie au cœur de la Cité des Anges.

1er jour 

Matinée : marcher sur les étoiles

Vous ne pensiez quand même pas sérieusement passer à Los Angeles sans aller faire des selfies sur Hollywood Boulevard ? 

Soyons clairs : en tant que visiteur étranger, vous ne vous sentirez pas vraiment seul dans le coin mais il serait malvenu de vouloir échapper à tout prix aux clichés dans la ville du cinéma. Alors autant aller droit au but et filer dès votre arrivée sur le Walk of Fame pour marcher sur les étoiles, puis devant le Grauman's Chinese Theater pour poser vos pieds dans les empreintes des stars, ne serait-ce que pour vérifier si vous vous approchez plutôt de la pointure de Vin Diesel ou de celle de Mickey Rooney. 

Hollywood Boulevard à Los AngelesHollywood Boulevard à Los AngelesHollywood Boulevard à Los AngelesHollywood Boulevard à Los Angeles

Profitez-en également pour monter dans les étages du Hollywood & Highland Center, au décor inspiré d'un film de D.W. Griffith, pour aller voir le fameux Hollywood Sign perché sur le mont Lee. 

Les plus sportifs pourront s'approcher au plus près des neuf lettres mythiques : pour cela, il leur suffit de se garer au charmant Lake Hollywood Park, puis de partir pour une bonne heure de grimpette. Le chemin n'est pas fléché mais on le trouve tout naturellement, en profitant au passage d'une vue extraordinaire sur la ville.

Déjeuner : bienvenue au pays de la fast food !

Si vous pensez que la fast food est forcément synonyme de “mauvaise qualité”, un passage par In-N-Out vous fera peut-être changer d'avis. Car dans les restaurants de cette chaîne, née en 1948 et qui s’est développée sur toute la côte Ouest, tout est délicieux. Le menu est on ne peut plus basique (hamburger, cheeseburger ou Double-Double) mais il y a aussi un “menu secret” qui propose des variantes improbables, telles que le 7 by 7 (sept steaks, sept tranches de fromage : bon appétit !). La chaîne compte pas moins de 25 adresses dans le Grand Los Angeles, dont une sur Sunset Boulevard, non loin du Walk of Fame

In-n-out burger à Los AngelesIn-n-out burger à Los AngelesIn-n-out burger à Los AngelesIn-n-out burger à Los Angeles

Alternative plus exotique : la chaîne Roscoe's, épicentre de la passion que nourrit L.A. depuis quelques années déjà pour le Chicken & Waffle, alliance – que l'on aurait pourtant pu croire contre-nature – entre un poulet frit et une gaufre. À vous de vérifier si ce mariage sucré-salé tient la route.

Après-midi : plongée dans l'usine à rêves

Contrairement à ce que disait James Bond, on ne vit qu'une fois et cette vie comprend certainement un passage par Universal Studios. Impossible de passer à côté de ces attractions complètement folles et du fameux Studio Tour, qui vous promènera dans des décors forcément familiers, de la Wisteria Lane de Desperate Housewives au Bates Motel de Psychose.

Universal Studio à Los AngelesUniversal Studio à Los AngelesUniversal Studio à Los AngelesUniversal Studio à Los Angeles

Un point de vue unique sur l'industrie du divertissement qui n’est, certes, pas donné, d'autant plus que l'on vous conseille fortement de prendre le pass Universal Express pour éviter de faire la queue. Prévoyez au moins une demi-journée ou plus pour en profiter pleinement ou sinon, consolez-vous en visitant les studios Warner (entrée moins chère et visite plus courte). Dans un cas comme dans l'autre : éviter le week-end si faire se peut...

Fin de journée : coucher de soleil au Griffith 

Après une première grosse journée à L.A., il est plus que temps de comprendre où vous avez mis les pieds. Pour cela, pas de meilleur point de vue que celui du Griffith Observatory, sur les contreforts du mont Hollywood.

Griffith Observatory à Los AngelesGriffith Observatory à Los AngelesGriffith Observatory à Los AngelesGriffith Observatory à Los Angeles

Du haut de ce promontoire mis en vedette dans de nombreux films (La fureur de vivre, Terminator, La La Land,...), vous pourrez contempler à travers le smog l'immensité d'une aire urbaine de 19 millions d'habitants, au-dessus de laquelle surnagent les gratte-ciel de Downtown. Un spot idéal pour admirer le coucher du soleil.

Soir : une soirée à Downtown

Il y a quelques années encore, on n'aurait décemment pas pu vous conseiller de passer une soirée dans le Downtown de Los Angeles... Mais les temps ont changé et le centre historique de L.A. est devenu un lieu hautement fréquentable.

Le Walt Disney Concert Hal et les gratte-ciels de Downtown à Los AngelesLe Walt Disney Concert Hal et les gratte-ciels de Downtown à Los AngelesLe Walt Disney Concert Hal et les gratte-ciels de Downtown à Los AngelesLe Walt Disney Concert Hal et les gratte-ciels de Downtown à Los Angeles

Les plus chanceux – et les plus prévoyants – se rendront à Downtown pour aller voir un match des Lakers au Staples Center ou écouter l'orchestre philharmonique au fabuleux Walt Disney Concert Hall conçu par Frank Gehry. Le quartier laisse néanmoins beaucoup de place aux visiteurs de l'improviste, que ce soit pour une déambulation nostalgique autour des néons et des vieux cinémas du Broadway Theatre District, un parcours sur les traces de Blade Runner au Bradbury Building ou une plongée underground au bar The Edison. Et si vous avez encore un petit creux, sachez que le Grand Central Market est devenu le food hall le plus en vue de la ville. Embarras du choix garanti !

2ème jour

Matin : balade sur Sunset Boulevard

A moins d’avoir prévu un hébergement en bord de mer, il vous faudra prendre le volant pour vous rendre à la plage. Pas de soucis, la route est plutôt agréable en descendant Sunset Boulevard jusqu'à la mer. Un long chemin qui vous permettra de traverser quelques-uns des plus beaux quartiers de la mégalopole (Beverly Hills, Bel Air, Westwood) pour aboutir dans le quartier tranquille de Pacific Palisades. 

Beverly Hills Hotel à Los AngelesBeverly Hills Hotel à Los AngelesBeverly Hills Hotel à Los AngelesBeverly Hills Hotel à Los Angeles

Chemin faisant, on jettera un œil sur quelques légendes qui jalonnent cette artère, comme l'hôtel baroque Château Marmont (au 8221), le Viper Room de Johnny Depp (au 8852), le Whisky a Go Go cher à Jim Morrison (au 8901), ou encore l'immense campus de UCLA (du côté de Westwood). 

Derrière les murs des riches demeures que vous croiserez tout au long du chemin se cache probablement quelqu'un que vous avez aperçu dans une série ou dans un film ! Et si vous souhaitez poursuivre la balade, on vous conseille un détour par Topanga Canyon, tranquille quartier “hippie chic” caché dans les méandres des collines. Un autre visage de L.A.

Après-midi : de Santa Monica à Venice

Mais revenons à la plage. Ici, la température de l'eau est à 20° en plein mois d'août, plus proche du Finistère que des Maldives... De toute façon, le spectacle n'est pas vraiment dans la mer mais surtout derrière la plage.

Venice Beach skatepark à Los AngelesVenice Beach skatepark à Los AngelesVenice Beach skatepark à Los AngelesVenice Beach skatepark à Los Angeles

Commencez par Santa Monica : ses allées de palmiers, le ponton de son Pier et les magasins de sa Third Promenade en font l'une des très rares allées commerçantes piétonnes à Los Angeles. Et donc un endroit idéal pour une pause déjeuner

Vous pourrez ensuite vous aventurer sur Venice Beach, plus au sud. Une certitude : entre les salles de musculation à ciel ouvert, les skate parks aux rampes vertigineuses, les patineurs et les joggeurs en tenues extravagantes et les boutiques de tatouage, cet endroit est un peu décalé. Mais ça vaut le coup.

Début de soirée : finir en douceur

Pourquoi ne pas s’attarder dans les alentours de Venice Beach où il fait si bon ? 

Cabine sur plage à Venice Beach, Los AngelesCabine sur plage à Venice Beach, Los AngelesCabine sur plage à Venice Beach, Los AngelesCabine sur plage à Venice Beach, Los Angeles
Canal de Venice Beach à Los AngelesCanal de Venice Beach à Los AngelesCanal de Venice Beach à Los AngelesCanal de Venice Beach à Los Angeles

A l’heure du soleil couchant, la balade le long des voies d'eau bordées de maisons colorées du Venice Canal Historic District, classé au registre national des lieux historiques, est idyllique. Tout y est calme, luxe et volupté.

Mais qui a dit que Los Angeles n'était pas une ville paisible ?

Si l'aventure californienne vous tente, n'hésitez pas à contacter l'une de nos agences locales basées aux Etats-Unis pour co-créer le voyage dont vous rêvez.

Plus d'inspiration