Destinations
Top destinations au Moyen-Orient
Autres destinations au Moyen-Orient
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Covid-19 Evaneos vous informe

Partir à la découverte de 7 animaux emblématiques du Costa Rica

Par Evaneos, le

Véritable paradis pour les amoureux de la nature, le Costa Rica compte 27 parcs nationaux et abrite 5% de la biodiversité mondiale. Mammifères, oiseaux, reptiles, le pays regorge d'espèces diverses que vous pourrez observer dans leur habitat naturel.
Un quetzal sur une branche au Costa RicaUn quetzal sur une branche au Costa RicaUn quetzal sur une branche au Costa RicaUn quetzal sur une branche au Costa Rica

De l’emblématique rainette aux yeux rouges au mignon paresseux, Evaneos vous emmène à la rencontre de 7 espèces incontournables du Costa Rica, lors d'une immersion au cœur de la forêt tropicale. 

La rainette aux yeux rouges, un amphibien insolite

Le Costa Rica est peuplé par plus de 200 espèces d’amphibiens. Le plus impressionnant demeure la rainette aux yeux rouges, symbole du pays. Son corps vert est orné de flancs bleu et jaune, ainsi que de pattes orange. Ces couleurs, vives au soleil, s’assombrissent à l’ombre. Non venimeuse, la rainette mesure entre 5 et 8 cm à l’âge adulte.

Une rainette aux yeux rouges sur une feuille au Costa RicaUne rainette aux yeux rouges sur une feuille au Costa RicaUne rainette aux yeux rouges sur une feuille au Costa RicaUne rainette aux yeux rouges sur une feuille au Costa Rica
Une rainette aux yeux rouges

Deux sites sont particulièrement propices pour les croiser : le Parc National Corcovado (dans le sud-ouest) et le Parc National du Volcan Poás (au nord de San José), où l’espèce est protégée.

Le coati à nez blanc, un mammifère amical 

Cet animal au minois irrésistible est un cousin du raton laveur. Vous le reconnaîtrez grâce à sa longue queue rayée, son museau fin et ses marques blanches autour du nez et des yeux. Loin d’être farouche, le coati est de nature curieuse et se laisse facilement approcher. Il n’est pas rare d’apercevoir quelques spécimens aux abords de la route, comme celle qui longe le lac Arenal. Vous êtes assuré de rencontrer ce petit charmeur dans le parc national de Cahuita (sur la côte orientale) et le parc Manuel Antonio (sur la côte occidentale). 

Un coati à nez blanc utilisant du géotextile comme un hamac au Costa RicaUn coati à nez blanc utilisant du géotextile comme un hamac au Costa RicaUn coati à nez blanc utilisant du géotextile comme un hamac au Costa RicaUn coati à nez blanc utilisant du géotextile comme un hamac au Costa Rica
Un coati à nez blanc

Le crocodile américain, le roi des reptiles

S’il y a bien un animal du Costa Rica qui vous fera frissonner, c’est le crocodile américain. Il peut mesurer entre 4 et 7 m de long à l’âge adulte. Ces monstres terrestres sont parfaitement adaptés à la vie aquatique. Ils passent d’ailleurs la majeure partie de leur temps dans l’eau. Pour les observer de plus près, nous vous conseillons de vous balader en bateau sur les canaux du parc national Tortuguero, au nord-est du pays. De nombreux crocodiles se prélassent aussi sur les rives du Rio Tarcoles, plus à l’ouest.

Le toucan à carène, un oiseau arc-en-ciel

Avec près de 1000 espèces d’oiseaux recensées, le Costa Rica fait le bonheur des ornithologues. Les forêts tropicales du pays sont peuplées de 6 types de toucans. Le toucan à carène est sans aucun doute le plus fascinant. Son signe distinctif ? Un imposant bec multicolore en forme de banane et un plumage noir chatoyant.

Un toucan à carène sur une branche de mousse au Costa RicaUn toucan à carène sur une branche de mousse au Costa RicaUn toucan à carène sur une branche de mousse au Costa RicaUn toucan à carène sur une branche de mousse au Costa Rica
Un toucan à carène

Il s’agit d’une espèce endémique d’Amérique Centrale et d’Amérique du Sud. Le parc national Tortuguero constitue un lieu privilégié pour l’observation des toucans.

Le paresseux, un animal lent et attendrissant 

Le paresseux mérite bien son nom. Ce mammifère tropical, qui dort jusqu’à 18 heures par jour, passe la majorité de sa vie sur le même arbre. Il descend seulement une fois par semaine pour faire ses besoins au sol. Le Costa Rica accueille deux espèces, le paresseux à gorge brune (le plus répandu) et le paresseux d’Hoffmann.

Un paresseux suspendu à une branche au Costa RicaUn paresseux suspendu à une branche au Costa RicaUn paresseux suspendu à une branche au Costa RicaUn paresseux suspendu à une branche au Costa Rica
Un paresseux

Vous pourrez les chercher dans le parc national Manuel Antonio, surtout près des plages de la péninsule de Punta Catedral. Le Sloth Sanctuary, refuge pour paresseux, situé entre Puerto Limón et Cahuita, recueille et soigne de nombreux animaux, et des visites sont proposées au public.  

Le singe capucin à tête blanche, un petit primate à capuche

Doté d’une intelligence remarquable, ce petit singe est aussi appelé “singe moine”. Son visage, sa gorge et ses épaules sont d’un blanc teinté de jaune qui contraste avec le reste du corps noir. Laissez-vous surprendre par ses expressions presque humaines. Sa puissante queue peut faire office de patte supplémentaire et l’aider à réaliser des bonds. Peu farouche, le singe capucin vient facilement à la rencontre des visiteurs du Parc National Manuel Antonio ou de celui de Cahuita. 

Un singe capucin à tête blanche qui mange accroché à une branche au Costa RicaUn singe capucin à tête blanche qui mange accroché à une branche au Costa RicaUn singe capucin à tête blanche qui mange accroché à une branche au Costa RicaUn singe capucin à tête blanche qui mange accroché à une branche au Costa Rica
Un singe capucin à tête blanche

Le quetzal resplendissant, l’oiseau mythique des Mayas

Avec un plumage iridescent vert émeraude, une poitrine rouge vif, deux petites crêtes sur le crâne et une longue queue verte, le quetzal mâle fascine depuis la nuit des temps. Les empereurs mayas attribuaient une origine divine à cet oiseau craintif et épris de liberté. Il vit caché dans la canopée de la réserve de Monteverde, dans le nord du pays, et dans le parc national Los Quetzales, à 80 km au sud de la capitale. 

Pour augmenter vos chances de vous émerveiller devant ces animaux sauvages, n’hésitez pas à faire appel à une agence locale Evaneos. Conseils pratiques et activités sur mesure, vous jouirez ainsi des meilleures expériences lors de votre voyage authentique au Costa Rica.