Covid-19 - Où voyager ?Découvrir
Destinations
Top destinations au Moyen-Orient
Autres destinations au Moyen-Orient
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Un temps pour rêver à son prochain voyage

Par Evaneos, le

Les premiers mois de l’année sont traditionnellement le temps des bonnes résolutions, des nouveaux projets. On a tourné la page de l’année écoulée et on commence à remplir la to do list des mois à venir. C’est le moment idéal pour rêver un peu, se laisser aller à ce plaisir merveilleux d’imaginer le prochain voyage, celui qui nous tient tant à cœur. Oublions le froid, les masques, rien ne presse alors prenons le temps…
Une femme flottant à la surface de l'eauUne femme flottant à la surface de l'eauUne femme flottant à la surface de l'eauUne femme flottant à la surface de l'eau

Le temps de définir nos envies et nos besoins, de chercher l’inspiration auprès d’autres voyageur.euses, de trouver le bon point de chute où déconnecter et se mettre au rythme de la communauté locale. Rêvons donc sans modération en nous inspirant des quelques (rares) bonnes nouvelles de l’année 2020 qui incitent à voyager autrement. En voici quatre que nous voulions partager avec vous :

  • Au Kenya, la vie sauvage foisonne

  • Le vélo plébiscité à travers le monde

  • Le couscous, tout une culture dans votre assiette

  • Quand arbres et insectes deviennent de vrais citoyens

Au Kenya, la vie sauvage foisonne

Saviez-vous qu’en 2020 le Kenya a enregistré un boom des naissances d'éléphants ? Et ce n’est pas tout : les autorités locales ont également annoncé que le nombre d’éléphants a doublé en 30 ans. Alors qu’ils étaient en voie d’extinction dans le pays, décimés pour leur ivoire, on dénombre aujourd’hui 34000 individus. Le résultat d’une politique volontariste de sauvegarde de l’espèce mise en place depuis 2013 avec de vrais moyens de lutte contre le braconnage. Néanmoins, l’avenir reste incertain et tout dépend de la reprise du tourisme, principal pourvoyeur de fonds pour la protection de la faune sauvage...

Eléphanteaux en train de jouerEléphanteaux en train de jouerEléphanteaux en train de jouerEléphanteaux en train de jouer

C’est ce foisonnement de vie sauvage que Tifenn, agente locale Evaneos au Kenya, se propose de vous faire découvrir de façon très privilégiée. Il suffit pour cela d’aller au-delà des parcs incontournables. Tifenn, pour sa part, a choisi de mettre le cap au nord, vers des réserves naturelles moins connues, plus lointaines mais plus sauvages et tellement magiques !

Je souhaite faire découvrir aux voyageur.euse.s une autre facette du Kenya. Une certaine authenticité, qui est propre aux réserves du nord.

Tifenn, agente locale Evaneos

Outre les éléphants, on y trouve des espèces qu’on ne voit pas ailleurs : girafes réticulées, zèbres de Grévy ou gerenuks (sorte d’antilopes girafes) à Samburu, chimpanzés et rhinocéros blancs à Ol Pejeta, la plus grande colonie de flamants roses du monde à Bogoria...

  • Kenya
Rêves d'Afrique en terres préservées
Vous découvrez le Kenya sous une autre facette. Hors des sentiers battus, vous vous offrez un tête-à-tête avec la faune et la flore terrestres des grands parcs nationaux. Plus discrets mais tout aussi majestueux, les lacs kenyans confinent à l’émerveillement où foisonnent les animaux aquatiques. Lors de votre itinérance en compagnie d’un guide francophone, vous allez à la rencontre de la faune sauvage africaine dans les parcs d’Aberdares et de Samburu. Vous partez sur les traces de la lionne Elsa dans les forêts dispersées et les plaines arides de la réserve de Shaba. Vous faites le tour des lacs chatoyants, de l’Elementaita au Bogoria. Sur les falaises rougeoyantes du lac Baringo, vous levez les yeux vers les étoiles et vous offrez une brève introduction à l’astronomie. En guise d’apothéose, vous vous lancez sur les pistes sablonneuses du magnifique Masaï Mara. Un véritable safari Out Of Africa, calme et authentique, comme une ode aux terres que vous êtes en train de fouler...
Env. 11 jours à partir de 3 390 €

Le vélo plébiscité à travers le monde

Avec la pandémie, les habitant.es des grandes villes ont eu tendance à délaisser les transports en commun et à prendre leur voiture. À Milan, où l’épidémie a été très sévère, on a enregistré jusqu’à 75% de hausse du trafic routier et la pollution de l’air a grimpé en flèche. Pour enrayer le phénomène, plusieurs métropoles ont pris des mesures radicales. À Milan donc, mais aussi à Paris, Londres, New York, Berlin ou Bogota, les municipalités ont décidé de convertir plusieurs dizaines de kilomètres de rues en pistes cyclables. Un sacré coup d’accélérateur dans leur mutation vers un modèle de circulation plus respectueux de l’environnement et de la santé des individus. Et l’occasion pour nous, voyageur.euses, de découvrir ces grandes cités à un autre rythme.

Couple se promenant à vélo dans les temples d'AngkorCouple se promenant à vélo dans les temples d'AngkorCouple se promenant à vélo dans les temples d'AngkorCouple se promenant à vélo dans les temples d'Angkor

Une logique que Laurent, agent local Evaneos au Cambodge, a choisi d’appliquer dans la conception de ses nouveaux itinéraires.

Les voyageur.euses qui veulent voir les incontournables et tout ce qui est marqué dans les guides vont passer plus de temps dans les véhicules qu’à visiter et “respirer” les sites incroyables que l’on trouve ici. Le Cambodge se découvre de manière plus lente, avec du temps.

Laurent, agent local au Cambodge

Et pour faciliter cette découverte plus humaine, Laurent a notamment privilégié le vélo, moyen de transport idéal pour visiter les temples d’Angkor en toute tranquillité et aller à la rencontre des Cambodgien.nes le long des rizières.

  • Cambodge
Des temples d'Angkor à Battambang en vélo, à pied et en bateau
A pied, en voiture, à vélo, en tutuk ou encore en bateau, partez à la découverte du Cambodge de manière originale. Vous visiterez les temples d’Angkor loin des hordes de touristes, par les petits chemins à travers la forêt. Vous naviguerez sur le majestueux lac Tonlé Sap, immense réserve de poissons du Cambodge et vous verrez également les nombreux villages qui bordent la rivière Sangker dans la province de Battambang. Un voyage idéal pour découvrir tous les principaux sites du Cambodge de manière originale !
Env. 12 jours à partir de 1 640 €

Le couscous, toute une culture dans votre assiette

Certaines recettes de cuisine dans le monde sont de véritables monuments nationaux. La pizza napolitaine, le kimchi coréen, la choucroute alsacienne, la feijoada brésilienne… ils sont nombreux ces plats emblématiques d’une région, d’un pays, qui accompagnent chaque événement de la vie d’une communauté. Il y a en eux un concentré de savoir-faire ancestral, de savoureux produits locaux, d'épices parfumées et de chaleur humaine !

Plat de couscous traditionnelPlat de couscous traditionnelPlat de couscous traditionnelPlat de couscous traditionnel
Mains de femme préparant la semoule du couscousMains de femme préparant la semoule du couscousMains de femme préparant la semoule du couscousMains de femme préparant la semoule du couscous

C’est plus que jamais le cas du couscous qui vient de rejoindre la prestigieuse liste du patrimoine immatériel de l’UNESCO. Un honneur que partagent les 4 pays qui ont porté sa candidature, à savoir l’Algérie, le Maroc, la Tunisie et la Mauritanie. Un plat qu’il ne faut pas seulement visiter mais qu’il faut impérativement vivre. Comment ? En participant à un cours de cuisine chez une famille marocaine par exemple. Une rencontre haute en couleurs qui vous permettra de vous initier aux épices qui font la richesse de la gastronomie marocaine et d’échanger les secrets de préparation de la semoule, des viandes et légumes qui composent ce grand classique. Avant de le partager avec vos hôtes.ses au cours d’un délicieux repas traditionnel. 

Quand la flore et les insectes deviennent de vrais citoyens

Ça se passe au Costa Rica, un pays déjà largement reconnu pour son engagement en faveur de la biodiversité et de la protection de la nature. Dans la banlieue de la capitale San José, la ville de Curridabat a décidé l’année dernière d’accorder la citoyenneté pleine et entière aux arbres, aux plantes et aux insectes pollinisateurs. Une décision qui place la faune et la flore au même niveau que les êtres humains et oblige la municipalité à respecter les droits et le bien-être de ces nouveaux citoyens dans chacun de ses aménagements. 

Colibri butinant une fleur de flamboyantColibri butinant une fleur de flamboyantColibri butinant une fleur de flamboyantColibri butinant une fleur de flamboyant
Petite fille tenant un papillon bleu au bout du doigtPetite fille tenant un papillon bleu au bout du doigtPetite fille tenant un papillon bleu au bout du doigtPetite fille tenant un papillon bleu au bout du doigt

Cet acte fort souligne une nouvelle fois le rôle de pionnier du pays de la Pura Vida en matière d’écologie. Ce territoire 10 fois plus petit que la France métropolitaine concentre à lui seul 5% de la biodiversité mondiale ! Et 25% de ce territoire sont des espaces protégés afin de préserver les écosystèmes qui s’y sont développés. Un véritable paradis terrestre où l’on peut admirer une flore exceptionnelle, riche de plus de 10000 espèces différentes. Des atouts incomparables qui ont permis au Costa Rica de devenir la première destination écotouristique mondiale et un modèle en matière de tourisme durable.

Envie d’en savoir plus sur ces destinations, d’avoir un avis d’expert sur les possibilités de voyager de façon durable et responsable ? Les agent.e.s locaux.ales Evaneos se tiennent à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.