Actualités Destinations
Compensation Carbone 100%
Destinations
Top destinations en Amérique centrale
Autres destinations en Amérique centrale
Top destinations en Amérique du Nord
Top destinations en Amérique du Sud
Autres destinations en Amérique du Sud
Top destinations au Moyen-Orient
Top destinations en Océanie
Autres destinations en Océanie
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Serengeti ou Tarangire, quel grand parc choisir pour un safari en Tanzanie ?

Par Anne-Claire Delorme, le

Si le Serengeti, théâtre de la grande migration annuelle, est un incontournable en Tanzanie et même en Afrique, le Tarangire est une petite pépite de biodiversité avec sa concentration de troupeaux d’éléphants et ses animaux rares. Alors lequel choisir pour un safari ? On vous dit tout sur ces deux royaumes du roi Lion.
Girafes dans le parc du SerengetiGirafes dans le parc du SerengetiGirafes dans le parc du SerengetiGirafes dans le parc du Serengeti

Afin de vous aider à les départager (ou pas si vous choisissez de les combiner), passons en revue les atouts respectifs de ces deux grands parcs animaliers en répondant aux 4 questions suivantes :

  • Où voir le plus d’animaux ?

  • Où admirer les plus beaux paysages ?

  • Quel parc est le plus adapté aux familles ?

  • Où observer les plus beaux oiseaux d’Afrique ?

Où voir le plus d’animaux ?

Serengeti : Big 5 et grande migration

Près de 15 000 km2 dédiés aux animaux sauvages depuis 1951, le parc national du Serengeti classé au patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO, est grand à tous points de vue ! Il compte près de 4 millions d’animaux et est l’un des rares sites où l’on peut observer les 5 espèces du fameux club des Big Five (lion, éléphant, rhinocéros, léopard et buffle). Il doit surtout sa notoriété à la “grande migration” annuelle du plus grand troupeau d’herbivores de la planète.  Un spectacle grandiose : plus d’1,5 million de gnous, suivis par des dizaines de milliers de zèbres et de gazelles de Thompson se déplacent de janvier à juillet entre la Tanzanie et le Kenya pour rechercher de nouveaux pâturages et points d’eau. Le point d’orgue ? La naissance des bébés gnous lors de la petite saison sèche en février dans le sud du Serengeti, et la traversée des rivières Grumeti (vers juin) ou Mara (juillet/août) quand les gnous bravent crocodiles et autres prédateurs en franchissant l’eau. Gare aux âmes sensibles !

Tarangire : l’éléphant en majesté

Beaucoup plus petit (2 600 km2), le parc national du Tarangire n’en rassemble pas moins une faune riche et diversifiée, que l’on peut observer facilement à la saison sèche (plus particulièrement en septembre/octobre). La rivière Tarangire attire alors une “petite” migration de zèbres, gnous et antilopeset surtout de nombreux éléphants : le parc en rassemble environ 2 500 regroupés en vastes troupeaux. Le Tarangire est aussi une vitrine de la conservation des espèces : on peut y croiser des animaux rares comme le gerenuk, gazelle à long cou également appelée gazelle girafe, ou l’oryx aux immenses cornes droites.

Où admirer les plus beaux paysages ?

Serengeti : plaines XXL et collines rocheuses

À peine a-t-on mis un pied au Serengeti que son nom (“plaines sans fin” en langue masaï) sonne comme une évidence. À 1500 m d’altitude, s’étendent des plaines mouchetées d’acacias à perte de vue. Un paysage pourtant tout sauf monotone :  les jeux de couleurs et de lumières sur l’immensité de la savane composent un spectacle dont on ne se lasse jamais. L’ouest est plus vallonné et boisé tandis qu’à l’est émergent de petites collines rocheuses, les kopjes où l’on peut souvent voir des lions se chauffer au soleil. Il y en a même un qui s’appelle Simba Kopje (ça ne vous rappelle rien ?). Du côté des rivières Grumeti et Mara, la savane se fait forêt. Alors, monotone le Serengeti ?

lionnes dans la savane du parc du Serengetilionnes dans la savane du parc du Serengetilionnes dans la savane du parc du Serengetilionnes dans la savane du parc du Serengeti
Tarangire03Tarangire03Tarangire03Tarangire03

Tarangire : le royaume des baobabs

Autre particularité du Tarangire : ses monumentales baobabs émergeant majestueusement de la savane que l’on peut admirer dans la partie nord du parc. Succès garanti pour vos photos de vacances quand ces géants se découpent sur fond de soleil couchant ! Emblème du parc, le baobab est un arbre à tout faire : les éléphants utilisent son écorce pour aiguiser leurs défenses, ses graines nourrissent de nombreux animaux et les lions aiment s’y percher !

Quel parc est le plus adapté aux familles ?

Serengeti : le parc du roi Lion

C’est le parc qui colle le plus aux images du film Le roi Lion, un bon point pour éveiller l’intérêt des enfants. La variété de la faune et les probabilités élevées de voir les animaux sont un grand plus. Mais c’est aussi l’un des parcs les plus éloignés du Kilimandjaro Airport, raison pour laquelle une étape est souvent prévue en route. Si on veut l’explorer en profondeur, il faut prévoir du temps tant il est immense, et donc un budget conséquent. Pour limiter les allées et venues, on peut opter pour un campement mobile, la formule idéale pour suivre la grande migration. Pour plus de confort en famille et éviter de faire et défaire les valises tous les jours, mieux vaut prévoir des nuitées en lodge surtout s’ils disposent d’une piscine !

Une mère et sa fille observant un éléphant depuis la piscine d'un écolodgeUne mère et sa fille observant un éléphant depuis la piscine d'un écolodgeUne mère et sa fille observant un éléphant depuis la piscine d'un écolodgeUne mère et sa fille observant un éléphant depuis la piscine d'un écolodge

Tarangire : un condensé de nature facile d’accès

À seulement 2 heures d’Arusha, par une route goudronnée, le Tarangire est idéal pour un safari de courte durée en famille, surtout avec un budget limité. Sans faire de kilomètres inutiles, vous pourrez aisément approcher les animaux et voir les principaux points d’intérêt, notamment les baobabs, dans le calme, car il est moins fréquenté. En une journée ou mieux, en prenant son temps, conformément à la devise du parc pole pole (doucement doucement), on ne se lasse pas de longer les rives d’une rivière aux allures d’arche de Noé.

Où observer les plus beaux oiseaux d’Afrique ?

Serengeti : le paradis des ornithologues

Regarder les autruches sprinter dans la savane (la plus forte population de Tanzanie, voire d’Afrique selon l’UNESCO), guetter les outardes de Kori, le plus grand oiseau volant du continent et les différentes variétés de passereaux… Dans le Serengeti, il faut toujours garder ses jumelles à portée de main ! Le parc est le domaine de plus de 500 espèces d’oiseaux, à demeure ou migrateurs. Saurez-vous reconnaître les oiseaux endémiques de la Tanzanie ? On vous donne un indice : l’un d’eux, l’Inséparable de Fischer, est coloré dans des tons acidulés, à la manière d’un cocktail ! Plus sombres, les vautours font aussi partie du paysage : le Serengeti compte plusieurs espèces en voie de disparition ou en danger critique d’extinction.

Autruche dans le parc du SerengetiAutruche dans le parc du SerengetiAutruche dans le parc du SerengetiAutruche dans le parc du Serengeti
Etourneau dans le parc de TarangireEtourneau dans le parc de TarangireEtourneau dans le parc de TarangireEtourneau dans le parc de Tarangire

Tarangire : La grande migration des oiseaux

D’octobre à avril, rendez-vous sur les berges de la rivière Tarangire : le parc éponyme est le point d’ancrage hivernal d’une bonne centaine d’espèces d’oiseaux migrateurs venus chercher le soleil d’Afrique ! C’est aussi une bonne période pour observer les espèces locales, les oiseaux y arborent leurs plus beaux plumages de saison. Parmi elles, on guette les trois variétés endémiques : étourneau cendré, tisserin à queue rousse et le chatoyant inséparable masqué, jolie perruche jaune et verte. Apprenez aussi à reconnaître les sons en compagnie d’un guide spécialisé, recommandé par votre agence locale, qui vous initiera volontiers à la langue des oiseaux !

Verdict final : entre le grand incontournable et la petite pépite, on ne choisit pas et on combine les deux. Demandez à nos agences locales spécialistes de vous concocter un safari d’anthologie, entre grande migration et troupeaux d’éléphants !

Questions fréquentes

Quel parc visiter en Tanzanie ?

La liste est longue puisque la Tanzanie compte 15 parcs nationaux ainsi que plusieurs réserves naturelles et parcs marins. Les plus connus (et les plus fréquentés) sont les parcs du Serengeti et de Tarangire ainsi que l’aire de conservation du Ngorongoro. En séjournant une semaine ou plus, il est possible de combiner plusieurs parcs, notamment dans le nord du pays.

Quand partir en Tanzanie pour voir les animaux ?

C’est la saison sèche, de mai à octobre, qui est recommandée pour faire un safari dans la plupart des grands parcs de Tanzanie. Les températures sont agréables et les animaux nombreux dans la savane. En revanche, dans le Serengeti, c’est à la saison des pluies, de mars à mai, qu’il faut partir pour être au rendez-vous de la grande migration des gnous et des zèbres.

Quel budget pour visiter les parcs nationaux en Tanzanie ?

Partir en safari en Tanzanie, à la découverte de la faune africaine, est bien souvent le rêve d’une vie. Les parcs nationaux peuvent se visiter en version luxe avec nuits en lodge, safari privatif et autres prestations haut de gamme. Pour une expérience plus abordable et authentique, optez pour un safari à pied avec nuits sous la tente au cœur de la savane.