Covid-19 - Où voyager ?Découvrir
Destinations
Top destinations au Moyen-Orient
Autres destinations au Moyen-Orient
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Tour de l'Italie en 8 étapes gourmandes

Par Camille Veillard, le

France et Italie, les éternelles voisines concurrentes. Si nous sommes fiers de notre gastronomie française, les Italiens le sont tout autant vis-à-vis de leur cuisine nationale. Plus simple (et moins chère !) mais tout aussi savoureuse, elle met en valeur les nombreux produits de son terroir : des tomates rougies par le soleil, une huile d’olive à se damner, de la mozzarella onctueuse, des pâtes de toutes les formes, d’irrésistibles pâtisseries...
Terrasse d'un restaurant dans une rue du Trastevere à RomeTerrasse d'un restaurant dans une rue du Trastevere à RomeTerrasse d'un restaurant dans une rue du Trastevere à RomeTerrasse d'un restaurant dans une rue du Trastevere à Rome

Comme en France, la gastronomie italienne est avant tout régionale. Partons faire le tour des spécialités qui vous attendent du Nord au Sud de la Botte en passant par :

  • La Lombardie

  • La Vénétie

  • L'Emilie-Romagne

  • La Toscane

  • Le Latium

  • La Campanie

  • Les Pouilles

  • La Sicile

Au Nord, un opéra gourmand en 3 actes

La Lombardie : cotoletta alla milanese, panettone et osso bucco

Le riz est principalement produit dans le Nord de l’Italie. C’est donc sans surprise que vous le retrouverez à la table de nombreux restaurants lombards, et notamment à Milan, où l’on peut manger le meilleur risotto au safran et à la moëlle de bœuf. C’est aussi dans cette ville que sont nés l’escalope à la milanaise et l’osso bucco, un ragoût de jarret de veau braisé au vin blanc accompagné de légumes mijotés. Côté fromage, c’est le gorgonzola qui fait la fierté de la région.

Le panettone, brioche italienne servie traidtionnellement à NoëlLe panettone, brioche italienne servie traidtionnellement à NoëlLe panettone, brioche italienne servie traidtionnellement à NoëlLe panettone, brioche italienne servie traidtionnellement à Noël

En dessert, impossible de résister au panettone, une brioche fourrée de fruits confits, raisins secs et zestes d’agrumes, spécialité de Noël que vous pourrez savourer néanmoins toute l’année.

La Vénétie : carpaccio, gnocchi et Prosecco

Le carpaccio a été inventé au Harry’s Bar de Venise. C’est donc dans la cité des Doges que vous pourrez déguster le meilleur. Peut-être préférerez-vous le fegato alla veneta (foie de veau à la vénitienne) ?

Terrasse de restaurant à VeniseTerrasse de restaurant à VeniseTerrasse de restaurant à VeniseTerrasse de restaurant à Venise
Assiette de carpaccio de boeufAssiette de carpaccio de boeufAssiette de carpaccio de boeufAssiette de carpaccio de boeuf

Si vous n’êtes pas très viande, le risotto à l’encre de seiche, la pasta e fasoi (soupe de pâtes aux haricots secs), la baccalà mantecato (morue de la lagune et polenta) et les gnocchi de pommes de terre devraient remporter tous les suffrages. À l’aperitivo, une coutume nationale, optez pour un éventail de cicchetti, des tapas typiques (du poisson servi dans un petit sandwich ou des tranches de polenta), à déguster dans les baccari de la Sérénissime, des petits bars sans prétention mais particulièrement animés. Pour en profiter au mieux, rien ne vaut un verre de vin italien (rosso ou bianco), de Prosecco ou un Spritz, un cocktail mêlant ce vin blanc pétillant à une liqueur amère. Vous le connaissez forcément tant il a conquis les terrasses françaises !

L’Emilie-Romagne : jambon de Parme, parmesan et vinaigre de Modène

S’il est bien une charcuterie italienne qui a dépassé les frontières, c’est le jambon de Parme. De passage dans cette superbe ville, ne manquez pas d’en glisser un dans votre valise. Si sa taille le permet, évidemment ! Plus pratique à rapporter, le vinaigre de Modène est un vinaigre balsamique au goût prononcé, qui relève parfaitement les salades de tomates ou qui apporte une délicate touche d’acidité aux pâtes artisanales de la région, dont les plus courantes sont les anolini, les cappelletti et les tagliatelle.

Meules de parmesanMeules de parmesanMeules de parmesanMeules de parmesan
Fabrication artisanale de tagliatellesFabrication artisanale de tagliatellesFabrication artisanale de tagliatellesFabrication artisanale de tagliatelles

La Romagne est également connue pour lapiadina, une recette très simple de pain plat à base de farine de froment, de saindoux et d’huile d’olive. Côté fromage, ne manquez pas le parmigiano, le fameux parmesan à base de lait de vache, originaire de Parme, Modène, Bologne et Reggio Emilia. Le parmigiano reggiano bénéficie d’ailleurs d’une AOP.

Au Centre, les piliers de la cuisine italienne

La Toscane : une cuisine plus rustique

Les images de la Toscane ne mentent pas : les champs d’oliviers sont partout. L’huile d’olive extra vierge est ainsi utilisée dans de nombreuses recettes régionales pour le plus grand plaisir des gourmands. Si vous aimez le fromage, laissez-vous séduire par le pecorino, un fromage de brebis sec et parfumé.

L'étal d'une boutique de produits locaux à FlorenceL'étal d'une boutique de produits locaux à FlorenceL'étal d'une boutique de produits locaux à FlorenceL'étal d'une boutique de produits locaux à Florence

De passage à Florence, ne manquez pas labistecca alla fiorentina, une viande de bœuf grillée et fondante, souvent accompagnée de haricots toscans, servie à la perfection à l’Osteria Santo Spirito, dans le quartier du même nom, ou les fameuses ribollita, dont les meilleures sont proposées chez Vini e Vecchi Sapori, à deux pas du Palazzo Vecchio, et à la Trattoria Sergio Gozzi, dans le quartier de San Lorenzo.

Le Latium : le royaume de la mozzarella di buffala et de la carbonara

Si la pasta est consommée dans tout le pays, c’est à Rome qu’on peut déguster la meilleure carbonara. Parmi les innombrables restaurants qui la proposent, citons Da Cesare al Casaletto (via del Casaletto) et Roscioli Salumeria con Cucina (via del Giubbonari, non loin du Panthéon). Les penne al arrabiata, à base de tomates, piment et huile d’olive, sont aussi très souvent à la carte.

Assiette de pâtes à la carbonara, spécialité romaineAssiette de pâtes à la carbonara, spécialité romaineAssiette de pâtes à la carbonara, spécialité romaineAssiette de pâtes à la carbonara, spécialité romaine
Tables de restaurant dans une ruelle de RomeTables de restaurant dans une ruelle de RomeTables de restaurant dans une ruelle de RomeTables de restaurant dans une ruelle de Rome

Onctueuse à souhait, la mozzarella di buffala est produite à partir du lait de bufflonne du Latium. On la mange à toutes les sauces, et même nature avec un filet d’huile d’olive. Magique !

Au Sud, une cuisine entre terre et mer

La Campanie : pizza napolitaine et poissons en tous genres

S’il y a bien une spécialité italienne qui a conquis le monde, c’est la pizza napolitaine, ou pizza napoletana. Fierté de Naples, elle y a été créée et se distingue des autres pizze par sa pâte alvéolée et ses bords croustillants. Sorbillo (via del Tribunali, à quelques minutes du musée archéologique) est l’une de nos adresses préférées pour en dévorer.

Four à pizzaFour à pizzaFour à pizzaFour à pizza

Les pâtes les plus répandues dans la région sont les maccheroni, souvent accompagnées des légumes cultivés sur les flancs du Vésuve. Avec la proximité de la Méditerranée, les poissons et fruits de mer sont très prisés. On les retrouve dans différentes recettes, comme les spaghetti alle cozze (aux moules) ou la baccalà alla napoletana (morue à la tomate).

Les Pouilles : le grenier à blé de l’Italie

Outre ses fabuleux vins rouges, les Pouilles sont la région du blé avant tout. Il est ainsi à la base de nombreuses recettes de pâtes, comme les orecchiette. Vous aimez le fromage ? La scamorza et son délicat goût fumé et la burrata crémeuse séduiront sans conteste votre palais.

Personne présentant une assiette de burrataPersonne présentant une assiette de burrataPersonne présentant une assiette de burrataPersonne présentant une assiette de burrata

La Sicile en cuisine

La Sicile est le paradis des gourmets avec sa cuisine rustique aux accents délicieusement méditerranéens. En tête d’affiche (ou plutôt de la carte), citons les arancini, boulettes de riz farci frites, à la viande, au fromage ou aux légumes, le pane e panelle, beignet de farine de pois chiches frit, et la frittola, veau frit (encore !), à déguster sur le pouce un peu partout sur l’île, comme au marché Ballaro de Palerme. Les poissons se retrouvent également à toutes les tables, sous forme de croquettes ou avec des pâtes, comme la pasta con la sarde (sardines, fenouil, raisins secs, pignons de pin et safran, un régal !). Influencés par la civilisation arabe, les desserts ne sont pas en reste. S’il fallait n’en citer qu’un, ce serait le cannolo, un petit tube de pâte frite fourrée avec de la ricotta et autres douceurs sucrées. Le meilleur se trouve dans le Nord de l’île, dans la boulangerie de Roberto, à Taormine.

Les canolli, desserts siciliensLes canolli, desserts siciliensLes canolli, desserts siciliensLes canolli, desserts siciliens

Alors, votre estomac commence à avoir des envies d’évasions transalpines ? Contactez nos agents locaux en Italie pour organiser votre voyage culinaire (et pas seulement) au plus vite !