Actualités Destinations
Compensation Carbone 100%
Destinations
Top destinations en Amérique centrale
Autres destinations en Amérique centrale
Top destinations en Amérique du Nord
Top destinations en Amérique du Sud
Autres destinations en Amérique du Sud
Top destinations au Moyen-Orient
Top destinations en Océanie
Autres destinations en Océanie
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Îles Galapagos, mode d’emploi pour aborder l’archipel pas à pas

Par Johann Chabert, le

Marcher en forêt au milieu des tortues géantes, se prélasser sur une plage de sable entre deux iguanes à l’air débonnaire, observer le va-et-vient des oiseaux marins… c’est la promesse que vous réservent les îles Galapagos, au large de l’Équateur. Un rêve bien plus accessible qu’on se l’imagine souvent, à vivre en version 100% nature et aventure.
Tortues géantes  dans une forêt de Santa Cruz aux GalapagosTortues géantes  dans une forêt de Santa Cruz aux GalapagosTortues géantes  dans une forêt de Santa Cruz aux GalapagosTortues géantes  dans une forêt de Santa Cruz aux Galapagos

Les îles Galapagos sont mondialement réputées pour la richesse de leur biodiversité et la préservation de leur écosystème. Mais quelles espèces animales peut-on voir ? Sur quelle île aller pour les observer ? Et que peut-on faire d'autre sur place ? On vous guide pas à pas :

  • Sur l'île de Santa Cruz

    • Côtoyer les tortues géantes à El Chato

    • Observer les oiseaux dans les Gemelos

  • Sur l'île d'Isabela

    • Jouer à cache-cache avec les poissons de Los Tuneles

    • Grimper les pentes du volcan Sierre Negra

  • Sur l'île San Cristobal

    • Observer les frégates à Cerro Tijeretas

    • Surfer sur les plages de Baquerizo Moreno

  • Les autres joyaux à explorer

    • Bronzer avec les otaries sur Bahia Gardner

    • Comprendre l'histoire de l'archipel à Floreana

Premiers contacts à Santa Cruz

Côtoyer les tortues géantes à El Chato

Il suffit de 2 petites heures de vol depuis Quito pour rejoindre Santa Cruz, l’île principale de l'archipel. Sitôt débarqué‧e, on s'acquitte des 100$ de droits d’entrée du Parc national et on prend la direction de la réserve naturelle d’El Chato pour un premier contact avec la faune. Et pas des moindres car on a rendez-vous avec l’une des espèces emblématiques de l’archipel : la tortue géante des Galapagos. Ces doux géants se promènent en toute liberté et sont très faciles à observer. Une rencontre inoubliable à combiner avec la visite des tunnels de lave qui se trouvent juste à côté.

Gros plan sur une tortue géante des Galapagos mangeant de l'herbeGros plan sur une tortue géante des Galapagos mangeant de l'herbeGros plan sur une tortue géante des Galapagos mangeant de l'herbeGros plan sur une tortue géante des Galapagos mangeant de l'herbe

Observer les oiseaux dans les formations de lave des Gemelos

Autre curiosité à ne pas manquer à Santa Cruz, les Gemelos sont deux cratères jumeaux faciles d’accès depuis Puerto Ayora. Les plus sportif‧ves pourront parcourir les 20 km en vélo, les autres en taxi local. La balade le long du sentier balisé et pourvu de belvédères aménagés permet de prendre la mesure de l’exceptionnelle biodiversité de l’île. Les cratères sont en fait des gouffres créés par des coulées de lave, de près de 300 m de profondeur. C’est l’endroit idéal pour observer de nombreuses espèces d’oiseaux, notamment le pinson de Darwin ou la tourterelle des Galapagos, dont les cris résonnent au cœur de ces formations géologiques uniques.

Isabela, véritable jardin d’Eden

Jouer à cache-cache avec les poissons de Los Tuneles

On peut rejoindre Isabela depuis Santa Cruz ou San Cristobal par bateau via une courte traversée. Au sud-est, les habitants de la petite ville de Puerto Villamil côtoient les rares voyageur·ses qui y ont élu domicile pour quelques nuits. Mais au-delà des limites de ce port endormi, la nature est reine. Une excursion par les terres vous mènera à Los Tuneles, succession étonnante de tunnels formés par les coulées de lave d’un volcan voisin. Ce labyrinthe dans lequel les piscines d’eau cristalline sont enjambées par les formations de roche volcanique est un spot de plongée ou de snorkeling unique au monde. Vous y croiserez tortues, hippocampes, requins et bien sûr une multitude de poissons de récifs. Coup de cœur assuré !

Grimper les pentes du majestueux volcan Sierra Negra

Après cette plongée mémorable, direction les hautes terres. Le volcan Sierra Negra est un mastodonte dont la caldera s’étend sur 9 km de long et 7 km de large. Une randonnée facile permet aux visiteur·ses de déambuler au milieu d’une végétation luxuriante avec en toile de fond les fumerolles des volcans environnants. Le sentier mène ensuite jusqu’au volcan Chico dans un paysage beaucoup plus aride et lunaire, qui peut être un peu plus délicat à arpenter. Sur la première partie du chemin surtout, vous pourrez observer quelques espèces d’oiseaux intéressantes (oiseaux moqueurs, pinsons de Darwin, attrapes-mouches vermillon, faucons des Galapagos).

San Cristobal, l’île de Darwin

Observer les frégates à Cerro Tijeretas

Première île abordée par Darwin lors de son voyage d’étude en 1835, San Cristobal est idéale pour séjourner dans une ambiance plus détendue qu’à Santa Cruz. À noter qu’on peut s’y rendre directement par avion depuis Quito. Juste au nord du port de Baquerizo Moreno, un sentier de quelques kilomètres seulement mène jusqu’à Cerro Tijeretas, un site d’observation extraordinaire pour les amoureux·ses des oiseaux. Ici nichent deux espèces de frégates qu’on peut facilement apercevoir depuis le sentier et les différents points de vue. En redescendant sur la plage, ce sont les otaries qui vous accueillent, San Cristobal abritant la plus grande concentration d’otaries des Galapagos.

Frégate des Galapagos en volFrégate des Galapagos en volFrégate des Galapagos en volFrégate des Galapagos en vol

Surfer sur les plages de Baquerizo Moreno

Certaines plages des Galapagos, et notamment de San Cristobal, sont de plus en plus prisées par les surfeurs. Le vent de la côte forme des rouleaux de classe mondiale. De décembre à février, l’eau est suffisamment chaude et permet de se passer de combinaison, et les vagues sont particulièrement bonnes. La pratique du surf reste tout de même encore assez niche sur les Galapagos, et si vous êtes adepte, vous pourrez bénéficier d’excellentes conditions, avec un nombre limité de planches sur l’eau et un environnement naturel exceptionnel. Vous pourrez facilement louer du matériel auprès des boutiques ou écoles de surf installées sur les plages les plus fréquentées.

Les autres joyaux à explorer

Bronzer avec les otaries sur Bahia Gardner

Parmi les nombreux îlots qui affleurent au large des îles principales, Española est une de nos destinations favorites. Inhabitée, elle est le refuge de nombreuses espèces animales. Vous pourrez surtout y observer le magnifique albatros ondulé des Galapagos qui vient y nicher chaque année entre avril et décembre, ou une espèce d’iguane marin rouge et vert. Unique sur l’île d’Española, la longue plage de sable blanc de Bahia Gardner est peuplée par une colonie d’otaries qui se prélassent au soleil et que la présence humaine ne semble pas déranger le moins du monde… Tant que vous gardez suffisamment vos distances pour ne pas les perturber bien sûr.

Otarie sur une plage des Galapagos près d'un groupe de surfeursOtarie sur une plage des Galapagos près d'un groupe de surfeursOtarie sur une plage des Galapagos près d'un groupe de surfeursOtarie sur une plage des Galapagos près d'un groupe de surfeurs
Tête en pierre sculptée de l'île de FloreanaTête en pierre sculptée de l'île de FloreanaTête en pierre sculptée de l'île de FloreanaTête en pierre sculptée de l'île de Floreana

Comprendre l’histoire de l’archipel à Floreana

De taille similaire à Española, Floreana est une île à part dans l’archipel des Galapagos. Unique île à posséder une source d’eau douce, elle a été souvent visitée par les navigateurs depuis le 18ème siècle, certains s’y étant même établi quelque temps. En visitant Floreana, vous découvrirez non seulement de nombreuses espèces animales comme sur les îles voisines, mais vous aurez également l’occasion d’en apprendre davantage sur son histoire humaine. Par exemple, en visitant Post Office Bay, sorte de bureau de poste créé par des baleiniers en 1793. Côté faune, vous côtoierez entre autres des flamants roses à Punta Cormorant, des tortues vertes venues pondre entre décembre et mai, et, avec un peu de chance, des dauphins au large de l’île !

Vous l’aurez compris après ces quelques lignes, l’archipel des Galapagos est la destination Nature par excellence. Les possibilités sont sans fin pour découvrir la riche faune de ce paradis, que ce soit au cours d’une croisière ou en séjournant sur place. N’hésitez pas à consulter nos experts et expertes de la destination !

Questions fréquentes

Comment aller aux îles Galapagos ?

Depuis Quito, ou Guayaquil, on peut rejoindre les îles Galapagos par avion en 2h de vol. L'archipel est équipé de 2 aéroports, l’un sur l’île de San Cristóbal et l’autre sur l’île de Baltra, reliée à celle de Santa Cruz). Des ferries assurent les liaisons entre les îles de Santa Cruz, Isabela, San Cristóbal et Floreana.

Quand aller dans les îles Galapagos ?

On peut visiter les îles Galapagos tout au long de l’année mais c’est pendant la saison sèche, qui va de mai à novembre, que les conditions sont les plus agréables. Les températures sont plus fraîches, entre 20 et 25°C, et les pluies plus rares. Le brouillard peut cependant se lever de temps à autre.

Quel budget pour voyager aux îles Galapagos ?

Comme souvent sur les îles, le coût de la vie est plus élevé que sur le continent. Pour séjourner sur les îles Galapagos, il faut compter avec le prix du billet d’avion aller-retour, celui des liaisons maritimes entre les îles et le droit d’entrée dans le Parc. Ensuite, tout dépend du niveau de confort des hébergements recherchés (pension de famille, hôtel chic ou croisière) et du type d’activités que vous souhaitez faire (excursion naturaliste avec guide, plongée, surf…). Contactez l'une de nos agences locales pour estimer le budget nécessaire et co-créer votre projet de voyage aux Galapagos.