Covid-19 - Où voyager ?Découvrir
Destinations
Top destinations au Moyen-Orient
Autres destinations au Moyen-Orient
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Les meilleures plages protégées pour observer les tortues au Costa Rica

Par Evaneos, le

De nombreuses espèces de tortues marines ont choisi les côtes du Costa Rica pour y pondre leurs précieux œufs. Voici tous nos conseils pour les observer dans leur environnement naturel, et à une distance respectueuse pour ne pas troubler leurs habitudes.
Une tortue luth nouvellement éclos et son empreinte dans le sableUne tortue luth nouvellement éclos et son empreinte dans le sableUne tortue luth nouvellement éclos et son empreinte dans le sableUne tortue luth nouvellement éclos et son empreinte dans le sable

Nous avons choisi pour vous les meilleures plages du Costa Rica où les observer, dans le strict respect de leur bien-être et accompagné d’un guide professionnel sélectionné par nos agents locaux.  

Un retour aux sources pour les tortues vertes sur le littoral caraïbéen 

Dans la province de Limón, non loin de la frontière avec le Panama, le Refuge national de vie sylvestre Gandoca-Manzanillo est une zone protégée du littoral caraïbe. De mars à juin, ses 9 km de plages sauvages, émaillées de lagons turquoise, servent de refuge aux tortues luths, ainsi qu’aux tortues imbriquées et aux tortues vertes. Ces dernières, dotées d’une corpulence imposante puisqu’elles approchent les 150 kilos, apprécient tout particulièrement de se laisser chauffer par le soleil de leur plage natale. Leur spécificité consiste en effet à retourner pondre à l’endroit où elles sont nées. Le refuge abrite également des dauphins ainsi qu’une variété unique d’huîtres de palétuviers.  

La plage Manzanillo au Costa RicaLa plage Manzanillo au Costa RicaLa plage Manzanillo au Costa RicaLa plage Manzanillo au Costa Rica
Une tortue verte dans l'eau qui étend sa nageoireUne tortue verte dans l'eau qui étend sa nageoireUne tortue verte dans l'eau qui étend sa nageoireUne tortue verte dans l'eau qui étend sa nageoire

Le parc de "la terre des tortues", un havre de paix pour les tortues luths 

Entre mars et octobre, la plus grande tortue marine du monde, la tortue luth, débarque sur les plages du parc national de Tortuguero. Elle s’accompagne parfois de la tortue verte (à partir de juin) et de la tortue imbriquée (d’avril à novembre). Pour avoir une chance de les observer toutes les trois, l’idéal est donc de séjourner dans la région pendant les mois d’été.

Deux tortues sur un bout de bois au parc national de Tortuguero au Costa RicaDeux tortues sur un bout de bois au parc national de Tortuguero au Costa RicaDeux tortues sur un bout de bois au parc national de Tortuguero au Costa RicaDeux tortues sur un bout de bois au parc national de Tortuguero au Costa Rica
Deux tortues sur un bout de bois au parc national de Tortuguero au Costa Rica

Les tortues ne s’installant sur le sable qu’à la nuit tombée, vous pourrez consacrer l’après-midi à la visite du musée qui leur est dédié, dans le petit village de Tortuguero. À partir de 18 heures, l’accès à la plage est réglementé. Pour y aller, vous devrez être escorté d’un guide. De votre poste d’observation, vous verrez les tortues creuser leur trou, y déposer les œufs et les recouvrir de sable et de brindilles. Puis creuser un deuxième trou, destiné, celui-là, à tromper les prédateurs.

Sur la côte Pacifique, les tortues luths trouvent refuge sur la Playa Grande

Ce n’est pas un hasard si le parc marin las Baulas (en espagnol, les tortues luths) de Guanacaste porte le nom de celles qui viennent chaque année, d’octobre à mars, y pondre leurs œufs, en compagnie de tortues olivâtres. En effet, cette zone de la côte Pacifique s’avère, avec Tortuguero du côté Caraïbes, le principal lieu de nidification de cette espèce protégée, dont seulement une petite portion des petits parviennent à l’âge adulte. Pour pouvoir admirer leur carapace grise sans les perturber, vous devrez attendre que les tortues luths prennent leurs quartiers sur le sable de la Playa Grande, à la tombée de la nuit. Avec votre guide, peut-être pourrez-vous également participer au travail des bénévoles qui ramassent les œufs afin de les mettre en couveuse, augmentant ainsi leurs chances de survie après l’éclosion. 

Bénévoles relâchant à l'océan des bébés tortues à Puntarenas au Costa RicaBénévoles relâchant à l'océan des bébés tortues à Puntarenas au Costa RicaBénévoles relâchant à l'océan des bébés tortues à Puntarenas au Costa RicaBénévoles relâchant à l'océan des bébés tortues à Puntarenas au Costa Rica
Bénévoles relâchant à l'océan des bébés tortues à Puntarenas au Costa Rica
Une tortue olivâtre se dirigeant vers l'océan au Costa RicaUne tortue olivâtre se dirigeant vers l'océan au Costa RicaUne tortue olivâtre se dirigeant vers l'océan au Costa RicaUne tortue olivâtre se dirigeant vers l'océan au Costa Rica
Une tortue olivâtre se dirigeant vers l'océan au Costa Rica

La péninsule d’Osa, le rendez-vous de toutes les espèces de tortues du Costa Rica

Entre juin et janvier, la région sauvage de la péninsule d'Osa dans la province de Puntarenas, bordée par les flots émeraude du Pacifique, est le lieu de rencontre d’espèces de tortues variées. Ce paradis de la faune et de la flore, entre forêts tropicales et criques protégées, est aussi celui des amoureux des animaux et, en particulier, des tortues marines. Rendez-vous sur la plage de Bahia Rincon pour apercevoir la carapace en forme de cœur des tortues olivâtres ou encore les écailles si curieusement imbriquées de la tortue… imbriquée. La tortue luth, elle, préfère la Playa Hermosa, entre avril et janvier. Quant à la tortue tora, couronnée d’une carapace noire qui la rend invisible la nuit, c’est sur la Playa Cabuyal ou la Playa Minas que vous aurez le plus de chance de l’apercevoir, entre octobre et mars.

Que vous séjourniez sur la côte Pacifique ou Caraïbe, les tortues marines vous donnent rendez-vous dans des paysages préservés, où une végétation luxuriante assure l’intimité des plages. Pour communier à 100 % avec la nature costaricaine, il ne vous reste plus qu’à trouver un lodge secret et écoresponsable à proximité…