Destinations
Top destinations au Moyen-Orient
Autres destinations au Moyen-Orient
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?
Covid-19 - Où voyager ?Découvrir

7 îles grecques hors du temps

Par Julien Hirsinger, le

Le ciel, le soleil, la mer et quelques calamars grillés sur la table quand le jour s’éteint : les îles grecques, c’est vraiment le rêve. Mais ce rêve peut s’avérer beaucoup moins idyllique lorsque, à la haute saison, tout le monde se retrouve sur la même île ! Cap sur sept petits bouts de terre à la quiétude garantie.
Une chapelle au bord de la mer au crépuscule à AmorgosUne chapelle au bord de la mer au crépuscule à AmorgosUne chapelle au bord de la mer au crépuscule à AmorgosUne chapelle au bord de la mer au crépuscule à Amorgos

Embarquez avec nous à la découverte du meilleur des îles grecques aux quatre coins du pays. Nous ferons les escales suivantes :

  • Paxos, dans les îles Ioniennes

  • Alonissos, dans les Sporades

  • Amorgos, dans les Cyclades

  • Anafi, dans les Cyclades

  • Fourni, près de Samos

  • Kasos, dans le Dodécanèse

  • Nisyros, dans le Dodécanèse

Paxos, la couleur du paradis

Dans le chapelet des îles Ioniennes, à l’ouest du continent, il y a bien sûr les valeurs sûres, qu’on ne présente plus depuis Homère : Ithaque, Cythère, Corfou…  Mais la vraie pépite de cet archipel est sans nul doute Paxos, petite île surgie des flots à une quinzaine de kilomètres au sud de Corfou.

Nageaurs explorant les grottes de l'île de PaxosNageaurs explorant les grottes de l'île de PaxosNageaurs explorant les grottes de l'île de PaxosNageaurs explorant les grottes de l'île de Paxos

La modestie de ses dimensions (une dizaine de kilomètres de long) n’exclut nullement une certaine majesté et on reste béat à l’approche de ces hautes falaises plongeant dans une mer hésitant gentiment entre le vert émeraude et le bleu turquoise. L’exploration des grottes marines reste une des principales attractions de Paxos mais l’excursion vers les plages paradisiaques de la voisine Antipaxos n’a rien d’un second choix.

Alonissos, son fabuleux parc marin

On passe de l’autre côté de la Grèce, dans l’archipel des Sporades. Là, laissez les fans de Mamma Mia s’entasser sur l’île de Skopelos et les avions décoller de l’aéroport international de Skiathos et plongez plutôt au cœur du premier (et principal) parc national marin du pays.

Les fonds marins de l'île d'AlonissosLes fonds marins de l'île d'AlonissosLes fonds marins de l'île d'AlonissosLes fonds marins de l'île d'Alonissos

La meilleure base pour aller rendre visite au mérou brun, à la gorgone rouge ou au phoque moine est incontestablement la discrète Alonissos, au centre d’un réseau de six petites îles auquel il convient d’ajouter une vingtaine d’îlots inhabités. Cette situation particulière en fait une destination privilégiée pour les plongeurs. Et si le monde sous-marin ne vous tente pas, vous ne résisterez pas longtemps aux charmes des plages de Steni Vala ou Megali Mourtia. 

Amorgos, l’île rando-farniente

Bien sûr, le tournage du Grand bleu a permis à Amorgos d’acquérir une certaine notoriété, notamment auprès des voyageurs français. Bien sûr, l’image du monastère de la Panagia Chozoviotissa,encastré dans la falaise, est devenue l’une des plus iconiques des Cyclades. Mais l’absence d’aéroport et un accès qui se mérite ont permis de préserver une certaine confidentialité à cette grande et belle île située à l’est de l’archipel des Cyclades.

Chapelle orthodoxe à AmorgosChapelle orthodoxe à AmorgosChapelle orthodoxe à AmorgosChapelle orthodoxe à Amorgos

Amorgos, c’est le paradis des randonneurs, qui sont invités à suivre les chemins des muletiers pour atteindre quelques points de vue époustouflants entre deux villages à flanc de montagnes. Des étapes aussi humbles qu’hospitalières, où vous serez toujours assurés de trouver l’ombre d’une treille pour profiter quelques instants du silence et de la brise. 

Anafi, l’alternative arty

La cause est entendue : Santorin est l’une des plus belles choses que l’on puisse voir sur cette planète. Mais force est de constater que c’est un secret quelque peu éventé… Heureusement, pour décompresser après la visite de la caldera, il y a la tranquille Anafi, que l’on peut rejoindre depuis Santorin en une heure et demi de ferry.

L'île d'Anafi au coucher du soleilL'île d'Anafi au coucher du soleilL'île d'Anafi au coucher du soleilL'île d'Anafi au coucher du soleil

Le calme n’est pas le seul attrait de cette île, réputée pour la qualité de ses plages comme de ses chemins de randonnée qui mènent aux chapelles et aux monastères perchés. Des charmes qui ont récemment tapé dans l’œil du monde de l’art contemporain puisque l’événement baptisé Phenomenon investit l’île tous les deux ans depuis 2015. La quatrième édition devrait logiquement se tenir en juillet 2021. Surveillez vos agendas…

Fourni, de crique en crique

L’arrivée au port de Fourni, au milieu d’une flottille d’embarcations de pêcheurs, donne déjà une garantie certaine sur la fraîcheur des produits de la mer que vous allez consommer au cours de votre séjour… Et ce séjour sera assurément paisible.

Les criques le long de la côte de l'île de FourniLes criques le long de la côte de l'île de FourniLes criques le long de la côte de l'île de FourniLes criques le long de la côte de l'île de Fourni

Dans ce mini-archipel situé à quelques kilomètres à l’ouest de Samos, seules deux îles (sur vingt) sont habitées et les jours s’écoulent tranquillement à la recherche de la meilleure crique, que l’on rejoint alternativement à pied, en scooter ou en bateau-taxi. L’autre atout de cet ancien repaire de pirates, c’est le spectacle du soleil se couchant sur la mer et les îlots environnants. Une féérie quotidienne. 

Kasos, le Dodécanèse à l’aise

Bien entendu, le nom de l’île donne déjà envie de faire ses valises... Et de fait, Kasos permet de découvrir le Dodécanèse avec la certitude de ne pas avoir à se battre pour poser sa serviette, d’autant plus que les plus belles options balnéaires sont tout au bout de l’île. Et si vraiment vous voulez une paix royale, rendez-vous sur les îlots d’Armathia et Makronisi, situés juste en face, pour naviguer entre criques et plages de sable blanc. 

Nisyros, l’île-volcan

Il n’y a pas qu’à Santorin que l’activité sismique s’inscrit dans le paysage. Visiter le cratère et sentir l’odeur de soufre qui s’en échappe, c’est là la principale motivation des visiteurs nomades de Nisyros, en mini-croisière depuis Kos.

Le cratère de l'ïle de Nisyros au coucher du soleilLe cratère de l'ïle de Nisyros au coucher du soleilLe cratère de l'ïle de Nisyros au coucher du soleilLe cratère de l'ïle de Nisyros au coucher du soleil

Mais en dehors de ce hotspot de passage, on est assuré de trouver le plus grand calme sur les terrasses de Mandraki, la “capitale” (680 habitants), dominée par les vestiges d’un château construit lors du passage des chevaliers de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Le calme est plus assuré encore sur les quais de Pali, le village de pêcheurs, d’où l’on observe tranquillement le mouvement des bateaux en savourant son sirop d’amande.

Et pour vous aider à organiser votre voyage sur ces îles, n'hésitez pas à contacter l'une des agences locales Evaneos qui mettra toute son expertise et son savoir-faire à votre disposition pour faire de votre rêve une réalité.