Covid-19 - Où voyager ?Découvrir
Destinations
Top destinations au Moyen-Orient
Autres destinations au Moyen-Orient
Où partir ?
  • Avec qui partir ?
  • Quelle activité ?
  • Quelle période ?
  • Quel style de voyage ?

Découvrir la Grèce : cap au Nord ou au Sud ?

Par Julien Hirsinger, le

Il y a tant à voir et à vivre en Grèce que planifier son voyage oblige à faire des choix délicats. Et de répondre déjà à cette question cruciale : faut-il s’orienter plutôt vers le Nord ou plutôt vers le Sud ? On vous donne quelques éléments pour régler au mieux votre propre boussole selon vos envies.
Urne traditionnelle dans la niche d'un mur blancUrne traditionnelle dans la niche d'un mur blancUrne traditionnelle dans la niche d'un mur blancUrne traditionnelle dans la niche d'un mur blanc

Nous avons choisi de comparer les deux régions sur les 5 thématiques suivantes :

  • Les paysages

  • Les sites historiques

  • Les villes

  • Les activités sportives

  • L'agritourisme

Paysages : montagne et plage à tous les étages

De prime abord, on considère qu'au Sud de la Grèce, on trouve de la roche aride, des champs d’oliviers et des plages de rêve, tandis qu'au Nord, ce sont lacs, forêts, montagnes et gorges spectaculaires. Voilà pour le cliché, qui a certes sa petite part de vérité, mais qui ne peut prétendre résmer à lui seul toute l'affaire. Car celle-ci est complexe.

Prenons le cas de la montagne, par exemple. Le saviez-vous : elle occupe près des trois quarts du territoire grec ! Et même si les plus hauts sommets sont effectivement concentrés au nord avec les 2 917 mètres du mont Olympe comme porte-étendard, le Sud n’est pas en reste et on retrouve plusieurs sommets au-delà de 2200 mètres dans le Péloponnèse, avec de belles randos en perspective autour du mont Taygète. 

Chemin de randonnée menant au sommet du mont OlympeChemin de randonnée menant au sommet du mont OlympeChemin de randonnée menant au sommet du mont OlympeChemin de randonnée menant au sommet du mont Olympe
Le golfe de PargaLe golfe de PargaLe golfe de PargaLe golfe de Parga

Il en va de même pour les plages. Car si les images de la Crète et des Cyclades feraient plutôt pencher la balance balnéaire en faveur du Sud, un détour par les plages de sable blanc de Chalcidique (à l’est) ou les golfes clairs de Parga (à l’ouest) plaiderait plutôt pour le Nord. Sans même parler du renfort des îles ioniennes (Corfou, Paxos), à quelques kilomètres au large…

Sites historiques : stars du Sud et perles du Nord

Delphes, Épidaure, Olympie, Mycènes et le Parthénon… Avec de telles têtes d’affiche, il est évident que le Sud peut attendre avec une certaine tranquillité la réponse du Nord dans le match des sites historiques. 

Et pourtant, celle-ci est très loin d’être inconsistante, y compris dans la catégorie “Antiquité”. En Macédoine, les sites de Pella et Vergina (assorti d’un musée à la mise en scène envoûtante) témoignent avec émotion de l’époque du règne de Philippe II, le père d’Alexandre le Grand. À 75 kilomètres de là, au pied du mont Olympe, le site archéologique de Dion laisse imaginer la ferveur disparue d’une cité de 15 000 habitants.

Le site antique de DelphesLe site antique de DelphesLe site antique de DelphesLe site antique de Delphes
Monastère perché dans le MétéoresMonastère perché dans le MétéoresMonastère perché dans le MétéoresMonastère perché dans le Météores

Et puis le Nord, ce sont aussi les monastères ! Certes, seuls les hommes (et avec une permission spéciale) peuvent se rendre dans la République monastique du mont Athos. Mais les Météores, elles, sont ouvertes à tous et tout le monde peut profiter de ce point de vue exceptionnel autour des monastères perchés sur leurs pitons rocheux. Et rien que pour ce trésor inscrit depuis belle lurette au patrimoine mondial de l’UNESCO, le Nord se rebiffe et tient la dragée haute au Sud…

  • Grèce
Thessalonique et ses merveilles
Découvrez Thessalonique, la deuxième ville de Grèce, les Météores et ses monastères perchés et la montagne des douze dieux, le Mont Olympe. A Pella, capitale de Macédoine, vous en apprenez davantage sur Alexandre le Grand et revivez la bataille antique qui y a eu lieu. Très peu programmée par les tour-opérateurs, la Macédoine est pourtant riche en monuments historiques et en sites archéologiques majeurs comme celui de Dion et de Vergina.Ce magnifique coin de Grèce, n'attend plus que vous !
Env. 8 jours à partir de 850 €

Villes : Athènes, Thessalonique… et les autres

Commençons par les métropoles. Si l’on considère que Thessalonique est la capitale du Nord et Athènes celle du Sud, le match semble clairement déséquilibré à première vue. C’est méconnaître, cependant, les vertus de Thessalonique, cette “co-capitale” qui connut son essor sous les empires romain et byzantin avant d’être intégrée à l’empire ottoman. De l’arc de Galère à la Tour blanche, Thessalonique conserve d’élégants souvenirs de chacune des étapes de cette histoire particulière avec, en atouts additionnels, l’animation nocturne du quartier de Ladadika et la proximité des plages paradisiaques de Paralia Potami et Nea Kallikratia.

Installation d'art contemporain sur le nouveau front de mer de ThessaloniqueInstallation d'art contemporain sur le nouveau front de mer de ThessaloniqueInstallation d'art contemporain sur le nouveau front de mer de ThessaloniqueInstallation d'art contemporain sur le nouveau front de mer de Thessalonique
Les cariatides de l'Acropole d'AthènesLes cariatides de l'Acropole d'AthènesLes cariatides de l'Acropole d'AthènesLes cariatides de l'Acropole d'Athènes

Derrière ces deux grandes métropoles, plusieurs villes retiennent plus particulièrement l’attention – sans parler du charme évident des petits villages de montagnes ou des bourgs de pêcheurs. Au sud, on cultive une affection particulière pour la vue plongeante sur Nauplie et le golfe d’Argolide depuis les coursives du château de Palamidi. Mais dans la catégorie “villes de charme, c’est plutôt le Nord qui tient la corde avec les ruelles historiques de Kalambaka, au pied des Météores, la paisible Kastoria, au bord du lac, ou encore les maisons traditionnelles bien rénovées de Véria, en Macédoine centrale.

Activités : de la plongée au ski

Une grosse envie de bouger pendant vos vacances en Grèce ? Vous pouvez choisir votre direction en fonction de votre sport de prédilection.

Nord et Sud sont difficiles à départager en ce qui concerne la randonnée, qui se pratique tout aussi bien dans les massifs du Pinde et du Parnasse ou dans les gorges du Vikos (au nord) que dans les gorges de Samaria en Crète, dans de très nombreuses îles des Cyclades ou le long du merveilleux Menalon Trail dans le Péloponnèse (au sud).

Pareil pour les randonnées à cheval, que l’on retrouve dans la presqu’île du Pélion ou à Céphalonie au nord mais aussi à Rhodes ou en Crète au sud.

Le parc national de VikosLe parc national de VikosLe parc national de VikosLe parc national de Vikos
Séance de yoga au bord de l'eau dans les îles IoniennesSéance de yoga au bord de l'eau dans les îles IoniennesSéance de yoga au bord de l'eau dans les îles IoniennesSéance de yoga au bord de l'eau dans les îles Ioniennes

Même s’il y a de bien belles choses à voir sous l’eau à Corfou ou Paxos au nord, les amateurs de plongée obliqueront quant à eux plutôt vers les îles du Sud (Amorgos, Milos, Paros, Santorin dans les Cyclades ou Zante dans la mer Ionienne), où les offres ont également tendance à se multiplier pour des séances de “yoga sur la plage”.

En revanche, ceux qui cultivent l’idée originale de faire du ski en Grèce se dirigeront forcément vers le Nord et les stations du Mont Parnasse ou de Metsovo même s’il existe deux stations de ski dans le Péloponnèse !

Agritourisme : entre vignes et oliviers

L’oenotourisme pour commencer. La carte du vignoble grec permet difficilement de trancher entre le Nord et le Sud car, le soleil et le relief aidant, le raisin se cultive un peu partout en Grèce ! On distingue néanmoins quelques épicentres de qualité comme Nemea dans le Péloponnèse (au sud) ou Naoussa en Macédoine centrale (au nord). Mais vous pourrez également profiter de votre séjour dans les îles du Sud pour vous livrer aux joies de la dégustation, que ce soit à Rhodes, à Santorin, à Paros et surtout en Crète.

Bonbonnes de vin grec dans un cellierBonbonnes de vin grec dans un cellierBonbonnes de vin grec dans un cellierBonbonnes de vin grec dans un cellier
Récolte des olives en CrèteRécolte des olives en CrèteRécolte des olives en CrèteRécolte des olives en Crète

L’autre must agritouristique de la Grèce, c’est évidemment l’olive. De ce point de vue, et même si l’on trouve de l’olivier d’un bout à l’autre du territoire, l’avantage est incontestablement au Sud, et plus particulièrement au Péloponnèse, et plus particulièrement encore à la Messénie, au sud-ouest de la péninsule. Au départ de la ville de Kalamata, dont la réputation oléicole n’est plus à faire depuis longtemps, deux itinéraires labellisés “routes de l’olivier” vous permettent de découvrir cette culture millénaire en visitant oliveraies et moulins à huile.

Alors, Nord ou Sud ? Toujours pas fixé ? Nul doute que les propositions des agences locales Evaneos vous permettront de donner une orientation plus précise à votre rêve de voyage…