Connu être le plus grand pays musulman au monde, l’Indonésie est aussi une mosaïque de peuples, de croyances et de religions. Parmi ses habitants, on compte de nombreuses ethnies et tribus disséminées sur l’Archipel.
Présentation d’un voyage culturel en Indonésie, à la rencontre des ces peuples hors du communs.

Les ethnies de l’Indonésie : Sumatra

C’est à Sumatra, la plus grande île de l’archipel, qu’on trouve le plus grand nombre de peuples ethniques indonésiens. Partir à la découverte de ces hommes et femmes qui vivent quasiment coupés du monde, au centre de l’île, est une aventure hors du commun. Dans la région de Padang et de Bukittinggi, la tribu des Minangs habitent des grandes maisons traditionnelles aux toits décorés de cornes de buffle, animal mythique pour cette ethnie.
Dans les villages des Nias, vous découvrirez leur mode de vie intemporel, entre chasse, pêche et cueillette. Enfin, une ethnie indonésienne tout à fait unique au monde : les Sakkudeis, appelés également les « hommes fleurs » pour les motifs de leurs nombreux tatouages.

Les autres tribus indonésiennes

Au Nord de l’archipel, sur l’île de Sulawesi, les Torajas sont une tribu importante. Ils sont connus pour leurs rites funéraires uniques (tombes taillées à flanc de falaises) et leurs étranges maisons sur pilotis, avec leur toit original en forme de coque de bateau. Sur l’île d ‘Irian Jaya, voisine de la Papouasie-Nouvelle Guinée, vous pourrez partir à la rencontre des Papous, ces hommes à la peau plus foncée qui vivent dans la jungle ; les Asmats, très fins sculpteurs sur bois, les Danis qui peuplent les montagnes ou encore les Orangs Lauts, appelés aussi « gitans de la mer", qui vivent dans des maison-bateaux ou des bâtisses sur pilotis.

Partir à la rencontre des ethnies indonésiennes, c’est un voyage dans l’espace et dans le temps, pour découvrir certaines richesses oubliées quelque part au fond de nous.